Protocole de test d'un appareil

Jacques MAR

Protocole de test d'un appareil

Message non lu par Jacques MAR » jeu. 7 avr. 2011 14:51

:Hello: :Hello: :Hello:
Bonjour à tous et toutes,

Je vais profiter du temps superbe de ce début de printemps pour tester quelques-unes de mes acquisitions récentes en y mettant (enfin) un film.
Bien sûr les paysages chargés de nuages voire carrément sous la pluie font de belles photos aussi.
Mais pour tester objectif et mesure de la lumière ... ???

Existe-t-il un protocole simple que l'un-e ou l'autre d'entre vous aurait développé ou dont la référence pourrait m'être communiquée.
Du genre : deux photos à grande ouverture à telle et telle distance pour déterminer la profondeur de champ; deux photos avec tel et tel réglage pour s'assurer d'un infini bien calé; deux-trois photos de tel ou tel type de contraste / de couleur pour juger de la séparation des couleurs; deux photos pour juger de la distance de MaP minimum; etc... (comme vous le voyez j'ai déjà 2-3 idées, mais les conseils des amis sont toujours bienvenus).

Je vais commencer avec des appareils 24x36 (essentiellement des reflex) et compte faire, avec chacun et chaque objectif, plus ou moins les mêmes photos plus ou moins au même moment.
Et pour des raisons qui m'appartiennent je compte travailler avec des films couleurs.

L'avantage du protocole, c'est qu'il devrait faciliter la prise de notes et la systématisation des prises de vue.

Merci d'un écho.

Avatar du membre
isabelle co
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 3009
Enregistré le : ven. 13 mars 2009 22:19
Localisation : versailles
Contact :

Re: Protocole de test d'un appareil

Message non lu par isabelle co » jeu. 7 avr. 2011 21:56

:Hello: Bonsoir Jacques,

t'as du boulot en perspective !!! :D
je te joins un lien concernant le test de la coccinelle http://mgroleau.com/photo/coccinelle_test.html
Pas de photo sans "LUMIERE"

André GD
Messages : 1097
Enregistré le : dim. 11 janv. 2009 11:44

Re: Protocole de test d'un appareil

Message non lu par André GD » jeu. 7 avr. 2011 21:57

Bonsoir Jacques,
Pour tester mes appareils et leur qualité optique, j'ai pris pour habitude de prendre toujours le même lieu, situé à un infini dont on distingue les détails, donc pas trop lointain.
Sur plusieurs ouvertures et deux prises par ouverture, la pleine ouverture étant rarement bonne, à moins d'avoir des optiques d'exception.
Les prises se font sur pied, même si les vitesses sont suffisamment élevées pour la main levée.
Ces tests permettent une comparaison d'objectifs, mais il faut s'assurer auparavant que les appareils sont réglés correctement : j'ai par exemple quelques Super Ikonta et la plupart étaient mal calés sur l'infini; dans ces conditions, des tests n'auraient, à mon avis, aucune signification.
Pour info, je ne fais que du noir et blanc.

Jacques MAR

Re: Protocole de test d'un appareil

Message non lu par Jacques MAR » jeu. 7 avr. 2011 22:54

:Hello: :Hello: :Hello:

A Isabelle: merci de ce lien. Je connais un peu Mario Groleau et son site, pour lui avoir acheté une fois un appareil, mais j'avais oublié ce test amusant, sauf qu'il présente l'inconvénient de devoir disposer de toutes ces coccinelles de diverses couleurs. Pour l'instant les marchands aux puces n'offrent pas une coccinelle avec chaque appareil acheté ! :D Mais je comprends pourquoi ce test arc-en-ciel te plait. :wink:
Sérieusement: l'idée n'est pas mauvaise: le même objet ad infinitum avec chaque caméra.

A André GD: grand merci aussi. L'idée de travailler sur pied est excellente. Je dispose d'un pied lourd. Et cela permet de travailler à l'aise avec des films de faible sensibilité. Pourquoi deux prises par ouverture ? Avec des temps différents? Sur et sous-ex ? :?: :?: Peut-être juste pour être sûr de la régularité des déclenchements.

Mon avis sur la grande ouverture: juste pour vérifier le bokeh (en partic. pour les objectifs "à portait").

Et sur les films couleurs: je ne me suis pas encore remis au développement N&B et je viens de tomber sur du film 135 encore frais (avant limite de péremption) de 12 pauses vendu bon marché.

Merci encore à vous deux.
Modifié en dernier par Jacques MAR le ven. 8 avr. 2011 09:29, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean-Claude.B
Messages : 3403
Enregistré le : mar. 20 déc. 2005 17:41
Localisation : environ par 48°48' nord et 2°16' est
Contact :

Re: Protocole de test d'un appareil

Message non lu par Jean-Claude.B » ven. 8 avr. 2011 08:29

Bonjour Jacques,

Au sujet du choix des films, je pense que si tu utilises des films couleur négatifs, ils ont une latitude d'exposition qui est automatiquement corrigée au développement et au tirage par les labos grand public. Donc tu ne pourras pas en tirer de conclusions valables sur la précision des systèmes de mesure et des vitesses de tes obturateurs. Seuls les films inversibles, par leur faible latitude de pose et le développement standardisé permettent de dire si l'exposition est correcte. Ou bien en développant toi même du noir et blanc, dans des conditions bien maîtrisées et constantes.

Pour juger du rendu des objectifs, l'idéal est de photographier une mire. Il y a quelques années (ou décennies ?) la revue Chasseur d'Images en avait publié une, avec des conseils pour l'utiliser. On doit certainement trouver des modèles, à imprimer via un PC. Ensuite pour juger de notions telles que le bokeh, la prise de vue d'une scène réelle est indispensable. Mais souhaites-tu faire des tests comparatifs pour rechercher quel est le meilleur appareil ou objectif ? ou simplement t'assurer que les appareils de ta collection sont dans un état correct par rapport à leur qualité d'origine ?
Un honeste homme peut trouver le bonheur
entre les pages d'un livre,
entre les bras d'une femme,
ou sur le dos d'un cheval.

Jacques MAR

Re: Protocole de test d'un appareil

Message non lu par Jacques MAR » ven. 8 avr. 2011 09:54

Merci Jean-Claude,
Au sujet du choix des films...
Bien, je me rends compte que mon choix n'est pas idéal. Et les N&B que j'ai en stock (je viens d'en racheter quelques-uns) sont des films qui se traitent en C-41 (les Kodak BW 400CN), donc mini-lab (mais j'ai engagé un contact avec un pro qui fait du très joli travail sur des installations modernes).
Pour juger du rendu des objectifs...
1. L'idéal est de photographier une mire... merci ! je vais en chercher une. Et je pense qu'ensuite on agrandit au max le résultat de chaque négatif scanné soigneusement et de manière homogène (j'ai encore un excellent Nikon Coolscan 4000 ED pour dias et négatifs, très lent mais très 'profond' dans l'analyse).
juger de notions telles que le bokeh
2. prise de vue d'une scène réelle ... ça me va bien; un peu de reportage et de portrait.

3. Et en réponse à la dernière remarque, la réponse est plutôt : "simplement m'assurer que ces appareils sont dans un état correct par rapport à leur qualité d'origine ?", c'est-à-dire qu'ils fonctionnent, exposent correctement, donnent des images nettes..... et me permettent de comprendre comment ils fonctionnent.
En effet, je me suis limité, dans ma vie d'amateur, à 3-4 appareils argentiques que j'ai utilisé ± intensément: Pentax Spotmatic puis Nikon F2 et Nikkormat ELW dans les années 70-80; puis M6 dix ans plus tard. Par ex. si j'ai fait 3 films avec (hélas feu-) le Rolleiflex TTL de ma femme, c'est bien le maximum.

Il y a ce côté ludique qui me plait dans la collection: comprendre comment ça marche et essayer deux ou trois des spécificités de chaque appareil.

Merci encore des conseils bienvenus... je pars à la chasse à la mire !

Répondre

Retourner vers « Autres Marques, autres questions d'utilisation »