Page 1 sur 1

[Bellieni] viseur dit de "Davanne"

Posté : mer. 20 janv. 2010 22:52
par Philippe Girault
:Hello: Bonjour à tous,

Sur le Ritter Extra-Plat Bellieni http://www.collection-appareils.fr/x/ht ... -Plat.html" onclick="window.open(this.href);return false;
on peut voir sur le viseur sportif dit de "Davanne", en haut et sur la gauche du viseur de petits câbles
avec chacun une masselotte. Quelle en est l'utilité et le fonctionnement ?

Davanne est-il l'inventeur de ce type de viseur?

Merci de vos réponses.

:Tchin:

Re: [Bellieni] viseur dit de "Davanne"

Posté : mer. 20 janv. 2010 23:35
par Patrick Salètes
:Hello: Ce Klapp Bellieni est superbe (et en plus, il est français !!! :wink: :D )
Les deux câbles avec masselottes sont des fils à plomb, pour contrôler l'assiette horizontale de l'appareil.
L'avantage sur le niveau à bulle, c'est que le contrôle s'effectue pendant la visée, l'oeil au viseur.
Celui qui est à gauche sur la photo est utilisé en format "paysage" et celui qui est en haut en "portrait".
Je ne connais pas le viseur "Davanne" mais je suppose que lorsque l'on déplace la platine porte-objectif horizontalement ou verticalement, le cadre suit le mouvement pour éviter les erreurs de visée.
Il y a un dispositif analogue sur la jumelle Cadot http://www.collection-appareils.fr/x/ht ... melle.html" onclick="window.open(this.href);return false;

Re: [Bellieni] viseur dit de "Davanne"

Posté : jeu. 21 janv. 2010 22:07
par Philippe Girault
:Hello: Bonsoir Patrick,

Merci pour cette réponse claire et précise.

A bientôt Old Pat.


:Tchin:

Re: [Bellieni] viseur dit de "Davanne"

Posté : jeu. 21 janv. 2010 23:07
par Philippe Girault
:Hello:

Pour l'instant, je n'ai pas grand chose sur Davanne.

Alphonse Louis Davanne, 1824 / 1912 - Chimiste et vulgarisateur de la photographie.
Il devait avoir une certaine réputation de photographe. Ces photos étaient reproduites sous formes de dessins pour être imprimés dans les revues
Car je suppose qu'à cette époque, il n'y avait pas de possibilité d'imprimer les photos (2ème partie du XIX siècle).
Je mets un exemple parus dans "Le Magasin Pittoresque" de 1869.
Davanne1869 [640x480].jpg
Davanne1869 [640x480].jpg (114.52 Kio) Vu 2460 fois
:Tchin:

Re: [Bellieni] viseur dit de "Davanne"

Posté : ven. 22 janv. 2010 16:17
par Ward JC Co
Bonjour,

Mr. Davanne est surtout connu de son livre ‘chimie photographique’ qui connaissait plusieurs éditions. J’ai la quatrième édition, qui n'est pas très rare, de 1864(Paris Gauthier-Villars):
Barreswil et Davanne, Chimie photographique:
Les Procédés de Photographie sur Glace (Collodion Humide, sec ou Albuniné), sur Papiers, sur Plaques; La Maniére de Préparer soi-Même, …

WColen

Re: [Bellieni] viseur dit de "Davanne"

Posté : ven. 5 août 2016 11:11
par Hugues F
Bonjour
Je lis votre post en faisant une recherche sur le forum à partir du mot "glace". Qu'entend t on a l' époque par "glace" opposé à plaque de verre ? Savez vous quels étaient leurs avantages respectifs ?
Merci d'avance,
HF

Re: [Bellieni] viseur dit de "Davanne"

Posté : sam. 6 août 2016 10:58
par Etienne G
Hello

Pour moi les appareils bellieni type extra-plat utilisent des viseurs Huillard qui se caractérise sur la face avant d'un grand cadre métallique équipé de deux fils à plomb rigide pour positionner parfaitement l'appareil en viser en verticale ou horizontale et en partie arrière d'un œilleton de visé sans lentille. Je ne connaissait pas l'appellation viseur Davanne...

J'ai retrouvé ce viseur chez Bellieni sur l'appareil de poche, une jumelle mono a deux objectifs différents pour la visée grand angle et sur une jumelle 9x12 métallique...

Amitié

Re: [Bellieni] viseur dit de "Davanne"

Posté : sam. 6 août 2016 12:15
par Arnaud SAUDAX
:Hello: Davanne avait fait la théorie du viseur à cadre : le cadre était de la même dimension que l'image produite par l'appareil, il se situait à l'aplomb du point nodal d'émergence (~centre optique) et l’œilleton était dans la prolongation du plan du film. Avec les précautions d'alignement nécessaires, le cadrage était rigoureux, et surtout, si le cadre est solidaire de la planchette porte objectif, le cadrage reste rigoureux en cas de décentrement, horizontal et/ou vertical. Sur certains appareils, l’œilleton était sur un support gradué pour corriger la parallaxe en fonction de la distance de mise au point.