[Voà¯gtlander] Superb restauration de l'obturateur

Mael Bilquey

[Voïgtlander] Superb restauration de l'obturateur

Message non lu par Mael Bilquey » jeu. 17 janv. 2008 16:29

3°) Restauration de l’obturateur

On commence par retirer la platine frontale. Parfois, c’est un quart de tour, ici c’est une petite vis à enlever permettant ensuite de faire pivoter la facade, afin qu’elle s’en aille.

Image

Image

On peut ensuite voir l’intérieur du mécanisme d’obturateur et le disque de selection des vitesses au premier plan.

Image

Nous pouvons le retirer en toute tranquilité.

Image

Puis le levier d’armement. Remarquez ici le ressort maître, sur la gauche, en bas le crochet qui permet la transmission du mouvement vers le retardateur.

Image

On peut ôter ensuite le mécanisme d’échappement.

Image

On retourne le corps de l’obturateur afin d’enlever les 3 vis qui maintiennent le mécanisme. Attention, car en le retournant des leviers et autres pièces peuvent s’en aller, toujours mettre la main ou un chiffon, surtout si on ne connaît pas bien le mécanisme, et/ou on n’a pas fait de photos ou de croquis.

Image

Nous pouvons admirer les 3 pales de l’obturateur. Sur ce Compur, on a de la chance, il n’ a que 3 pâles, et elles sont vissées. Sur certains Compur, elles ne sont tenues en place que par la présence du corps de l’obturateur, et si on est maladroit elles tombent avant que l’on ait pu noter leur position et leur ordre !

On peut noter la présence de poudre de graphite, qui est une solution de lubrification qui ne me plait pas, et qui donnent aux pâles un aspect plutôt sâle.

Image

On peut donc déposer les pales. On voit ici les éléments qui vont être passés aux ultrasons, l’obturateur, son échappement, les pales. Le mécanisme de diaphragme, va être déposé aussi, et subira le même sort.

Image

Après nettoyage, les pâles peuvent être remontées

Image

Ainsi que tout le reste !

Image

La lubrification est assurée par une graisse synthétique Mobilgrease 28 aviation (stable de -58°C à 176°C) selon les préconisations du fabricant de l’obturateur et de son manuel de réparation, aux points clefs indiqués par celui-ci.

Image

Ensuite, reste le réglage des vitesses au testeur électronique, qui demande de bien connaître le Compur. Il y a 3 réglages, sur lesquels on peut jouer sur ce type, en plus de la tension du ressort maître. L’idéal est de travailler avec un ressort neuf. Si l’on en a pas, on peut retendre celui-ci en coupant quelques spires. Le premier réglage consiste à obtenir une seconde parfaitement juste en approchant ou éloignant le haut du mécanisme d’échappement de la bague tournante du levier d’armement. L’autre réglage consiste à rapprocher ou éloigner la partie basse de l’échappement de la bague tournante du levier d’’armement afin de régler le 1/10s. Enfin, si malgrès cela on ne trouve pas des vitesses satisfaisantes, on peut jouer aussi du ressort de rappel du mécanisme d’échappement lui-même. Enfin, si malgré cela les vitesses rapides ne sont pas correctes, c’est que le ressort maître est détendu ou à remplacer.

Le verdict du testeur après réglage :

1s : 1.1s
1/2s : 1/1.8s
1/5s : 1/4.8s
1/10s : 1/9s
1/25s : 1/27s
1/50s : 1/43s
1/100s : 1/98s
1/250s : 1/220s

Le résultat est tout à fait honorable pour un septuagénaire.

Je n’ai pas représenté l’éprouvant démontage, nettoyage et repositionnement des lames du diaphragme. Au début, j’utilisais ou de la graisse, ou d’autres produits, pour faire tenir les lames ensembles, et je rinçais tout ensuite. Cette méthode ne m’apparaît plus convenable maintenant, car il faut lubrifier la couronne de commande de diaphragme afin qu’elle reste fluide et onctueuse, le plaisir est plus grand à la manipulation. Avec l’entraînement, j’arrive à reposer les lames sans rien du tout, avec juste ma pince Bruxelles et un cure dent pour pousser.

L’obturateur terminé à côté de l’appareil nettoyé.

Image

L’obturateur reinstallé sur l’appareil après nettoyage et lubrification de la rampe hélicoïdale, et du nettoyage du bloc optique de l’Heliar.

Image

Il ne reste plus qu’à tout remonter !

A titre indicatif, l’opération a coûté au client environ 150€ pour le remplacement du miroir et la révision intégrale de l’appareil.

Certains seront déçus qu'ils manquent certains points leur permettant d'effectuer l'opération par eux-même en suivant les instructions, mais ce n'est pas ma vocation de publier des méthodes toutes prêtes. Le fruit de mon travail est passé par de laborieuses mais passionnantes recherches. J'encourage tous ceux qui veulent reussir ce genre d'opération de se munir de manuels de réparation et de bien appréhender le fonctionnement de chaque levier et ressort afin de se donner les moyens de la reussite de la remise en état.

Invité

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Invité » jeu. 17 janv. 2008 20:03

Moi, je ne suis pas decu que tu ne nous donnes pas plus d'explications, cela risquerai de me faire croire que tout cela est difficile à réaliser alors que , lorsque je te lis, c'est tellement simple..
Trop simple pour moi, tiens pour la peine, tu continueras à reparer mes Compurs !!

Allez, pour terminer, je peux vous raconter comment, à la suite de la lecture d'un numero de Cyclope ou il etait expliqué comment changer l'obturateur d'un Zenit, je n'ai plus eu de zenit du tout... et un dechet de plus dans la poubelle....

Crois moi Maël, tout est bien comme cela, et continue de nous faire profiter de ces reportages passionnants.


Laurent

Avatar du membre
Guillaume C
Messages : 329
Enregistré le : sam. 18 févr. 2006 17:41
Localisation : Amboise
Contact :

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Guillaume C » jeu. 17 janv. 2008 21:45

Mael,
Les prestidigitateurs ne revelent pas tous leurs secrets, c'est ce qui permet de faire réver les gens.
Un peu comme toi ! :prosterne:
Guillaume C.
"Le plus important dans une vie, c'est son intensité, pas sa durée" J. Brel

Jean R

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Jean R » jeu. 17 janv. 2008 22:59

Merci Maël! c'est fort intéressant et je comprends que tu ne puisses pas tout montrer car tu as du y passer du temps avant d'en arriver là!
Pour ma part, débutant complet en la matière, j'ai passé un nombre incalculable d'heures pour essayer de comprendre pièce par pièce le fonctionnement d'un obturateur seiko...Au départ, je ne savais strictement rien....même pas ce qui faisait bouger les lamelles ou varier les vitesses.... Mais je suis allé un peu trop loin et je n'arrive pas à les repositionner les lamelles et il y a de tout petits ressorts dont l'utilité m'échappe.... Ca fait beaucoup de pièces dans une jolie boîte transparente ! J'aurais du prendre des photos en cours de démontage...
L'avantage du système mamiya c'est que l'on ne prend le risque que sur un élément...chaque objectif a son obtu... Le mien n'était pas terrible alors c'est mon cobaye mais un jour j'espère....je reconstituerai le puzzle! Par contre après plusieurs démontages du boîtier et d'autres nombreuses heures d'observation , j'ai réussi à réparer l'avancement du film..j'étais fier...
Pour mon précieux rollei....je ne risquerai pas l'aventure....tout est intégré et il y a risque de tout perdre... alors je le confierai à Maël aux doigts de fée.... sans hésitation... comme pour mon super ikonta....on dirait maintenant qu'il est neuf !
Jean

Mael Bilquey

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Mael Bilquey » ven. 18 janv. 2008 09:30

Le Superb terminé ! Au suivant :D

Image

jean-marc b.

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par jean-marc b. » ven. 18 janv. 2008 10:43

Ce n'est pas le même , celui ci sort de l'usine à l'instant !! :boing:

Bravo l'artiste !! :respect :respect

Avatar du membre
Jacques T
Messages : 48
Enregistré le : mer. 10 oct. 2007 10:31
Localisation : Belgique - Brabant

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Jacques T » ven. 18 janv. 2008 11:10

:D Superbe, Maël, c'est le cas de le dire :!:
Pour les démontage, j'en sais quelque chose avec les Seiko de Mamiya.
Très bon week end photo à tous :wink:
Jacques
Il est une chose pire que de n'avoir pas réussi,c'est de n'avoir pas essayé!

Avatar du membre
J-Paul G
Messages : 5876
Enregistré le : lun. 31 juil. 2006 17:41
Localisation : France-Nord

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par J-Paul G » ven. 18 janv. 2008 13:16

:Hello: Maël

Jusqu'à ton commentaire :arrow:
Nous pouvons le retirer en toute tranquilité.
je n'ai jamais eu de problèmes...mais après :Speedy:
Merci :respect pour cette leçon de chose; que je n'avais jamais vu...jusqu'au bout :roll: :arrow: surtout la phase de remontage :lol:
Amitiés
JP :wink:
"Wait and see..."

Serge Bon

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Serge Bon » ven. 18 janv. 2008 19:01

c'est le mien!!!! :Hello:

n'est-ce pas qu'il est superbe désormais!!! :turlututu:

Grosse déception (état moyen) quand je l'ai reçu il y a quelques temps maintenant (acheté sur Ebay)...

quand je l'aurai en main je vous livrerai mes impressions...

:hurle:

Serge

Mael Bilquey

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Mael Bilquey » ven. 18 janv. 2008 19:20

Bonjour Serge.

Content de te retrouver sur collection-appareils ! :D

Invité

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Invité » ven. 18 janv. 2008 19:51

Et tu nous montreras les belles photos que tu vas faire avec ce bel objet.

En tout cas, tu ne pouvais pas faire mieux que de t'adresser à Maël

Laurent

Serge Bon

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Serge Bon » ven. 18 janv. 2008 21:06

re-bonsoir Maël,

effectivement on se croise parfois sur certains sites.....;-)

****

Pour les photos, j'espère en faire très vite....

@ bientôt

serge

Serge Bon

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Serge Bon » mer. 30 janv. 2008 16:51

Bonjour,

tout d'abord un petit mot pour remercier Maël de son excellent travail. Le rapport qualité/prix de tes interventions est vraiment étonnant.

Je ne m'étalerai pas plus, Maël, car tu sais déjà le grand bien que je pense de ton service. Cette restauration n'était pas le premier travail confié, ce ne sera pas le dernier... :-)


Avant tout, il me parait intéressant de préciser que pour moi, avant d'être un outil, un appareil peut devenir un Objet ; par souci d'esthétique, de collection, de passion... peu importe, le terme d'Objet se suffit à lui-même.
Les âges qu'il a traversés, les cicatrices (légères) qu'il porte lui ont donné une âme, une existence propre.
Ses deux optiques sont deux pierres précieuses serties dans un belle monture. Deux yeux aussi, qui gardent le secret de ce qu'ils ont vu.
La patine du temps l'a rendu plus beau, plus séduisant encore que les publicités d'époque...

Malgré tout, je n'oublie pas qu'il est avant tout destiné à la prise de vue. C'est le meilleur hommage que je puisse rendre à ce Voigt.


Voici exposées mes modestes impressions.

La prise en main est légèrement différente des autres 6x6 que j'ai pu utiliser par le passé.
Je m'explique : par un curieux hasard (?), le renflement nécessaire au logement des deux bobines, présentes dans la chambre noire, vient épouser la forme des pouces quand ils viennent enserrer le boitier.
Cela renforce davantage le sentiment de stabilité de ce type d'appareil.

La vision du diaphragme, mais plus encore de la vitesse par renvoi optique est extraordinaire. Attention toutefois lors du déclenchement à ne pas modifier l'ouverture (pour ceux qui auraient un gros pouce!)

Plus habitué aux flex (Rollei, Sem...), la mise au point et l'avancement du film m'ont dérouté.

Le dépoli parait très grand. Certainement parce qu'il occupe tout l'espace disponible dans le capuchon. Pour comparer, sur mon Semflex, une petite marge noire en métal vient grignoter tout autour du dépoli l'espace de visée.
Plutôt lumineux, le dépoli semble très fin. Il m'a fallu beaucoup d'application pour obtenir le point. La petite loupe est indispensable, in-dis-pen-sa-ble!

L'absence de viseur dit « sportif » ne m'a pas gêné, je ne m'en suis jamais servi avant !
Le repliage du capuchon est un exercice qui favorise non seulement la coordination des doigts mais aussi leur indépendance :-) :D

Le bruit de l'obturateur central donne une impression rassurante du moment où « c'est dans la boite » Le son est doux mais net, comme un couperet.


Et les images dans tout cela ?

J'avais lu beaucoup de bien des Skopar 75 qui équipent les Superb mais pas grand-chose sur les versions équipées d'un Héliar.
Voilà mes craintes qui surgissent. Des objetifs aux lentilles non traitées et des champignons qui s'invitent :-(

Certes Maël est passé par là! Et même s'il est beau comme au premier jour, que les lentilles sont redevenues cristallines, qu'est-ce que cela donnera en couleur? Si on ajoute que les « normes » actuelles imposent progressivement un goût pour des couleurs plutôt saturées et pétantes.

Une petite séance avec mes sujets favoris, mes enfants. Le soleil d'hiver est encore haut, la lumière est froide et les contrastes forts. Des contre-jour pour le flare...Très bien pour repousser l'optique dans ses retranchements.

En allant chercher au labo du coin mes tirages, je craignais le pire, croyant l'avoir soumis aux tests qu'on réserve à ceux que l'on veut piéger.

Finalement ce fut l'excellente surprise de trouver des images avec des couleurs subtilement rendues, un flare présent (mais moins que prévu) qui contribue au charme des images.

Bien qu'intarissable sur le sujet, je vais arrêter là mes observations, car je ne pense pas être dans la bonne partie du forum pour cela.

En conclusion, ses particularités en font un boitier très attachant. Esthétiquement, c'est à mon gout le plus beau boitier bi-objectif jamais construit.
Son optique de prise de vue,sans être pour autant dans la norme actuelle, permet encore de faire de bien belles images.


Pour celles et ceux qui associent prise de vue et plaisir, charme, tranquillité c'est un appareil rêvé !!

PS : promis je vais essayer de poster une ou deux photos.

Serge

Mael Bilquey

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Mael Bilquey » ven. 15 févr. 2008 12:28

Et en plus ça prends des photos ! (le Superb à Serge dans les marais de la Creuse...)

Image

Avatar du membre
Patrick Salètes
Messages : 2525
Enregistré le : lun. 31 oct. 2005 17:41
Localisation : Coulaines près du Mans (Sarthe)

Re: [Voïgtlander Superb] restauration de l'obturateur

Message non lu par Patrick Salètes » ven. 15 févr. 2008 13:15

C'est.... Superb(e) !
Merci, Sylvain!.... et merci à vous tous!

Répondre

Retourner vers « Voigtlander »