Page 1 sur 1

Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tordues

Posté : mar. 19 janv. 2016 20:58
par Renaud LAEMMLI
:Hello: Je viens de procéder au sauvetage d'une belle optique rare : un Super Rokkor 1,8 / 5 cm, acheté un bon prix à cause de deux chocs sur la bague frontale, empêchant bien sûr de visser un filtre mais surtout du plus mauvais effet...
On voit bien un des coups, il y en a un second en haut à droite, moins marqué.
On voit bien un des coups, il y en a un second en haut à droite, moins marqué.
Super rokkor 1-8_50.jpg (55.26 Kio) Vu 4146 fois
J'ai fait un support pour maintenir l'objectif verticalement, qui puisse tourner pour aligner la partie à redresser avec le "tas", mais pouvant aussi coulisser pour que le choc ne risque pas de déformer le fût. Je me suis servi d'un porte-objectif Priox, avec bague M39, fixé sur une platine en CP de 22mm. Les roulements ne sont pas indispensables, mais j'avais une autre idée au départ pour assurer la rotation... Le tas, dont l'extrémité est usinée au diamètre requis, est fait en palissandre pour ne pas se déformer au choc. Par contre j'ai utilisé un percuteur en noyer, pensant qu'il fallait qu'il puisse se déformer un peu pour reprendre les filets, mais un bois plus dur serait mieux.
Il m'a fallu presque une journée pour faire ce petit montage, à petite vitesse vu l'état de mes articulations... et 5 mn chrono pour récupérer un cercle parfait, sur lequel le filtre se monte sans soucis !
5 mn là dedans et hop !
5 mn là dedans et hop !
Calibre à rectifier les bagues.jpg (87.81 Kio) Vu 4146 fois
Le revers du montage montre l'entaille permettant à la platine de coulisser facilement, afin que l'énergie du choc ne s'applique que sur la bague frontale et pas partiellement sur le fût, ce qui serait catastrophique.
Serrage "glissant"
Serrage "glissant"
Calibre à rectifier les bagues revers.jpg (119.36 Kio) Vu 4146 fois
L'idéal serait d'avoir un système qui permette de régler la hauteur à la demande, là j'ai fait au plus vite, je verrai ça si j'en ai d'autres à traiter, et de toute façon il faut faire une forme pour chaque diamètre utile. Ici j'ai 48 mm. Si je devais m'occuper d'un objectif en monture SR, je pense faire une platine avec un élément de bague allonge pour pouvoir utiliser la baïonnette.
En tout cas, le résultat est quasi parfait, s'il n'y avait pas quelques micro-traces sur le pourtour laissées par le matériau sur lequel est tombé ce pov' objo, on ne saurait rien ! :Tchin:

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : mer. 20 janv. 2016 04:52
par jean manet
Astucieuse réalisation pour un beau résultat, bravo !

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : mer. 20 janv. 2016 09:18
par Joël M-B
:prosterne: belle réalisation !

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : mer. 20 janv. 2016 17:46
par Arnaud SAUDAX
:Hello: Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour un Super-Rokkor... Et du palissandre, qui plus est ! (de Rio ?) :turlututu: :Tchin:

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : jeu. 21 janv. 2016 16:20
par Patrice R
Oui, c'est ce dont beaucoup rêvent.
Mais quelle est la matière qui a permis de fabriquer cette partie de l'objectif-cobaye ? Un alliage léger ou du bon acier ?
Félicitations en tout cas.
Patrice ROUSSEL

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : jeu. 21 janv. 2016 17:04
par Renaud LAEMMLI
:Hello: Arnaud, c'est un "mauvais" palissandre clair, peut-être do Brazil, peu veiné mais très dense et homogène. Parfait pour cette application.
Patrice, la bague déformée est en aluminium, comme la plupart des frontales chez Minolta. Avec du bon acier, la déformation aurait été moindre, mais peut-être les lentilles auraient souffert.
Je pense bientôt faire un 1,8 / 35 W.Rokkor-HH qui a beaucoup souffert, il me faudra un support différent (monture SR) et une forme plus grande (Ø 57 mm). Quand je vois le prix qu'ils sont vendus, je me dis que ça vaut la peine de lui redonner un peu d'aspect. Pas pour le vendre, mais pour moi... :Tchin:

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : jeu. 21 janv. 2016 20:49
par Manuel M
Chapeau. On sent le pro du bois ! :D

S'il te reste du palissandre de Rio, je te commande une guitare ! 8)

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : ven. 22 janv. 2016 07:00
par Renaud LAEMMLI
:Hello: Manu, désolé, je ne fais que les mandolines américaines. Enfin, quand je dis "les", je n'en ai construit qu'une, et pas en palissandre, en érable et épicéa de Sitka. Une copie de Gibson F5. Mais on s'égare (d'Austerlitz), on est sur un forum photo... :Tchin:

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : dim. 24 janv. 2016 19:40
par Dominique G
Bonsoir,
Ce montage est très intéressant et j'envisage d'en réaliser un pour donner un meilleur aspect à un objectif Olympus et j'aurais besoin de quelques conseils:
Penses-tu que l'on puisse utiliser un bouchon arrière d'objectif pour le fixer sur la platine en bois lorsque l'on ne possède pas de porte-objectif? Il ne devrait pas y avoir de contrainte au niveau de la baïonnette.
Ton percuteur en noyer semble assez long. dans quel but?
Que penses-tu si je remplace le palissandre par du chêne qui me sera plus facile à trouver?
Merci pour ces précisions qui m'aideront dans mes essais.
dominique

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : lun. 25 janv. 2016 08:15
par Michel Krg
La méthode que j'utilise pour redresser le filetage pour filtre s'inspire d'un outil vendu par Micro-Tools.
L'outillage a été réalisé "maison":
- découper avec une scie cloche dans une planche de bois dur, un trou de diamètre adapté (ici 51mm pour filtres 49mm)
- refendre la planche en deux pour obtenir une forme en demi-cercle creux; bien la poncer ou mieux, la recouvrir de feutrine.
- couper en arrondi l'extrémité d'un morceau de tasseau carré.
Important: le tasseau affleure la lentille frontale. Vérifier que lorsque le tasseau est en place, il ne touche pas la lentille frontale; si besoin, intercaler un chiffon protecteur ou recouvrir également le tasseau de feutrine.
- mettre l'objectif sur la distance minimale de mise au point afin d'avancer au maximum la partie optique.
- bien le caler dans la forme; présenter le tasseau en bas dans le filetage et en haut appuyé sur le bord avant.
Je ne fixe pas l'objectif par sa monture pour éviter tout effort sur celle-ci; l'objectif est simplement posé sur la forme.
Je teste plusieurs fois l'avancement de la réparation par l'aspect visuel et en essayant de visser un filtre adéquat.
Image

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : lun. 25 janv. 2016 08:54
par Renaud LAEMMLI
:Hello: Michel, j'ai repris le même principe, mais je pense avec quelques améliorations : je fixe bien l'objectif, mais justement avec un système glissant pour qu'il n'y ait aucune contrainte au niveau du fût ni de la baïonnette. A la réflexion, en travaillant avec l'objectif à la verticale, ce qui pour moi est mieux pour contrôler l'avancée, peut-être suffit-il de le poser avec un bouchon arrière vissé sur la monture... avec le risque de le faire tomber en cas de faux mouvement.
Je ne fais pas la forme avec des scies-cloches, parce qu'on est tenu par des diamètres imposés. Ici j'avais besoin de 48 mm, mes scies-cloches font soit 44/45 mm soit 51/52 mm, dans tous les cas des dimensions peu précises. J'usine ma forme à la toupie, avec un fer radial qui sort de la valeur souhaitée. Cette technique est aujourd'hui interdite sur les machines modernes, mais j'ai encore une toupie équipée de la lumière idoine. On doit pouvoir faire une forme précise avec une micro-défonceuse. Par ailleurs je préfère la forme en bois de bout, plus résistant.
Pour répondre à Dominique, le chêne doit convenir, mais peut-être du hêtre serait encore mieux et facile à trouver. Dans tous les cas un bois dur. Par contre, je ne mets surtout pas de feutrine, qui s'écrase et risque de donner une forme peu précise. J'avais pensé recouvrir ma forme avec un scotch de peintre pour éviter les traces, finalement je n'ai rien mis et il n'y a aucune marque.
Quant à la longueur de mon percuteur ? Pas si long que çà. Il doit faire une vingtaine de cms, ce qu'il me faut pour le tenir en main de façon ferme. Pour éviter de frotter les lentille, j'ai mis du scotch de peintre, de toute façon je devais faire un nettoyage à l'isopropanol. :Tchin:

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : mar. 26 janv. 2016 14:30
par Pierre Collin
Bonjour

La méthode décrite par Michel Krg me semble plus abordable, au sens technique de la chose, par un amateur qui n'est forcément équipé de machine outils, et surtout le fait que l'objectif soit libre est à mon avis préférable à une fixation qui va empêcher les chocs de se dissiper idem le principe des fondations anti-sismiques (ici c'est l'architecte qui parle). En cas de fixations (même avec un échappatoire) j'ai peur que les vibrations ne se transmettent au groupe optique avec les conséquences qu'on peut imaginer, pour un usage "collection" ça ne sera pas grave mais pour une utilisation photographique…

Pierre

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : mar. 26 janv. 2016 15:35
par Renaud LAEMMLI
:Hello: Je pense que ce qui peut occasionner du dégât pour les lentilles, c'est le choc initial ! Celui qui a tordu la bague frontale, justement. L'effort pour redresser est vraiment ciblé. Et je compte bien me servir de cet objectif ! :Tchin:

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : mar. 26 janv. 2016 17:52
par Pierre Collin
Renaud LAEMMLI a écrit ::Hello: Je pe,se que ce qui peut occasionner du dégât pour les lentilles, c'est le choc initial ! Celui qui a tordu la bague frontale, justement. L'effort pour redresser est vraiment ciblé. Et je compte bien me servir de cet objectif ! :Tchin:
Un choc violent et bref peut causer moins de dégats que des petits chocs répétés ! Pour continuer l'analogie avec un tremblement de terre : ce n'est pas forcément la puissance du tremblement qui cause le plus de dégats mais sa durée, phénomène bien connu des soldats qui marchent au pas sur un pont… Enfin les anciens ponts parce que les ponts modernes ne peuvent plus casser : ils ne sont pas solidaires des berges mais posés sur des appuis à rouleaux.

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : mar. 26 janv. 2016 19:47
par Renaud LAEMMLI
:Hello: Çà, il me semble que c'est une question de fréquence de résonance, et je doute que ça intervienne ici... Il faudrait utiliser un marteau pneumatique avec une fréquence de choc ultra rapide, je me contente d'un maillet de sculpteur en bois, en donnant un coup toutes les 1 ou 2 secondes, en vérifiant l'effet à chaque fois... mais je ne suis pas architecte, et d'ailleurs il ne s'agit que d'un objectif et pas d'un immeuble. Mais bon, j'ai bien dit aussi que la fixation, finalement, n'était sans doute pas indispensable. Par contre, je me vois mal faire cette opération en posant l'objo à l'horizontale, j'y vois mal et je suis plein de rhumatismes... donc j'ai fait ce montage pour voir ce que je fais et rester droit. Après, chacun fait à sa manière... mais j'ai l'impression que Michel a besoin d'au moins trois mains pour aligner parfaitement l'objectif, tenir le percuteur et le maillet ? :gratgrat: :Tchin:

Re: Dispositif pour redresser les frontales d'objectifs tord

Posté : mer. 27 janv. 2016 07:03
par Michel Krg
Renaud LAEMMLI a écrit :... Michel a besoin d'au moins trois mains pour aligner parfaitement l'objectif, tenir le percuteur et le maillet ? :gratgrat: :Tchin:
Pour l'instant deux m'ont suffi !.
Mais je n'ai eu à redresser que des objectifs relativement légers pour lesquels une pression sur le "percuteur" suffisait à les maintenir en place.
Je suis d'accord, pour des objectifs plus lourds ou plus longs, il faudrait bien prévoir un calage supplémentaire.