Page 1 sur 1

Nettoyage des vieux appareils???

Posté : dim. 14 oct. 2007 14:51
par Pascal V
bonjour, suite a des achat d'appareil sur brocante, vla l'état, poussière, gras,.... comment faite vous pour bien les nettoyer?? quel essence, produits divers, matériel,......merci
car j'ai du boulot, une 30ène d'appareils à bien nettoyer.
pascal

Posté : dim. 14 oct. 2007 14:52
par Sylvain Halgand
Bonjour,

il y a eu de très nombreux messages à ce sujet. Il faut essayer de faire une recherche sur "nettoyage".

Posté : dim. 14 oct. 2007 14:52
par Pascal V
ok j'ai chercher mes je trouve plein de sorte d'essence, a , c, triclo, ether!!! et en matériel de base et technique, pas trop vu de réponses.
alors je sait pas trop comment faire mon choix, pour faire simple!!

Posté : dim. 14 oct. 2007 14:53
par bruno C.
Le Forum est trés riche (la rançon de la gloire) donc pour la jouer simple :
- En essence tu peux prendre de "l'essence à briquet" cela fonctionne trés bien.
- Pour le cuir, j'utilise du "Canadian", que tu peux trouver chez ton cordonnier, c'est vraiment le Top.
Pour le reste il te faut de la patience en paquet de douze !!!!!.
Amicalement, Bruno.

Posté : dim. 14 oct. 2007 14:54
par alain Berry
produit a vitre (moussant de préférence) dans un premier temps, puis essence C ou F (en litres en grandes surfaces) si nécessaire pour des matérriels très sales .
je sèche tout ça et reteinte les cuirs si nécessaires .finition avec une éponge siliconnée (genre qui fait briller les chaussures facile...)
c'est ma méthode

Posté : dim. 14 oct. 2007 14:54
par Pascal V
super merci, y a plus qua !!!

Posté : dim. 14 oct. 2007 14:55
par Didier Dubeau
Je ne partage pas l'avis d'Alain pour la restauration et l'entretien des cuirs.

Deux cas de figure :
. on a affaire à ce que certains appellent "cuirette" par analogie avec le terme anglo-saxon. Il s'agit d'une matière synthétique et là les produits siliconés sont utilisables.
. si c'est du "vrai" cuir sec et défraichi, parfois décoloré par endroits, il y a encore 2 écoles (cuir est une matière vivante issue d'un animal mort)
Une restauration est une opération réversible dans la philosophie des restaurateurs du XXI siècle. Si on utilise un produit colorant, le résultat est le plus souvent irréversible car pénétration trop profonde dans la peau, donc à proscrire.
Pour le cuir sec une seule solution : passages réitérés d'huile de pied de boeuf. Quand le cuir est devenu souple, on peut le cirer au cirage CNRS : plusieurs teintes et action antifongique et insecticide. De plus la couleur noire reteinte très, très légèrement en surface, les cuirs ayant perdu de leur éclat. (méthode utilisé par le Musée de Bièvres)

Posté : dim. 14 oct. 2007 14:56
par Michel Krg
Et pour passer tous ces bons produits dans les plus fines rainures, une bonne vielle brosse dents !

Posté : dim. 14 oct. 2007 14:56
par alain Berry
Didier :
des produits colorants qui pénètrent profondément dans le cuir, j'aimerais bien en connaître ..ça nous rendrait un fichu service pour nos sièges de voitures anciennes sur lesquels nous avons essayé (sans succès) des tas de choses... ...et v'la une polémique qui repart !

sérieux : est ce qu'on peut conseiller l'achat de produits spécilisés rares ou chers pour retapper un appareil (peut être très banal) trouvé sur une brocante et auquel on veut redonner un peu d'allure ??