différences entre le [Canon] A1 et le F1 et lequel

Invité

différences entre le [Canon] A1 et le F1 et lequel

Message non lu par Invité »

Bonjour à tous!

Je suis nouveau dans le monde de la photo, j'ai hérité du matos de mon père DCD et je prends des cours afin de savoir se qui se passait dans sa caboche quand il prenait les papillons, les fleurs ou les mariés en photos.

J'ai un Canon Ftb avec un 50mm et un macro assez imposant je crois que c'est un 100-200mm, un boitier fujica, dont je ne saurais donné de modèle non plus, car pas sur moi, et quelques autres objectifs et un tripode.

l'aiguille de luminosité du Canon ne fonctionne pas mais le reste oui, le miroir du fujica est resté en haut lors d'un test avec mon prof, nous pensons tout deux que se sont les piles.
Il m'a conseillé de prendre un autre boitier, je me suis dirigé vers le A1 et le F1 mais je ne connais pas vraiment leurs différences, seulement que le A1 est plus ancien, on me conseille le A1, j'imagine que se sera une affaire de goût mais pourriez-vous m'éclairer sur ce choix et m'indiquer où aller me documenter me faire voir car pas dans le bon forum...?

Merci

Salut salut

jntouret

Jacques Morin
Messages : 102
Enregistré le : ven. 28 sept. 2007 08:23

Message non lu par Jacques Morin »

Bonjour JN,

Difficile d'être efficace dans une question aussi ouverte.
Je te conseillerais bien d'utiliser ton Ftb tel qu'il est, en ajoutant une cellule à main, facile à trouver. Cela te permettrait de faire tes gammes, avec cet appareil d'une fiabilité reconnue et avant d'opter pour une solution plus élaborée.

Je possède un F1 "old"(1973): même génération que le Ftb et increvable également. La principale lacune concerne le viseur étriqué et qui donne une image peu fouillée. Mais il a été développé en système et on trouve encore absolument tout, moteurs différents, viseur de nuit... et surtout une foule d'objectifs excellents et très abordables. Entièrement mécanique, hormis la mesure TTL de la lumière, il ne tombe jamais en panne (pas plus que le Ftb, normalement!).
Le F1 "new" est un peu plus moderne et moins fiable.

Quant au A1, son électronique très développée pour l'époque (1985) ne lui a pas permis de vieillir très facilement, d'après certains possesseurs. J'en ai eu un, rapidement revendu car je n'avais pas besoin de toutes les "priorités" (vitesses, diaphragme, automatisme intégral, flash... j'en oublie) nouvelles à l'époque.

Voilà en très gros. Il faut ajouter que les boîtiers F1 ne sont pas donnés.

Bon choix! Jacques.

Avatar du membre
Sylvain Halgand
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 14503
Enregistré le : mer. 3 déc. 2003 17:41
Contact :

Message non lu par Sylvain Halgand »

Le A1 ne date pas de 1985, mais de 1978.
-

Jacques Morin
Messages : 102
Enregistré le : ven. 28 sept. 2007 08:23

Message non lu par Jacques Morin »

1978, déjà...
Je regrette encore de l'avoir laissé partir avec l'optique normale FD 1,4/50 que j'avais sur mon F1. Les tests de l'époque la classaient d'ailleurs à égalité avec le Summicron 2/50.

Jacques.

Invité

Message non lu par Invité »

salut,

merci de vos réponses aussi rapides, je suivrais votre conseil et commencerais avec le vieux coucou du père.
Racontez-moi un peu plus sur ces fameuses céllules à main, qu'est-ce que c'est éxactement? c'est ce truc avec lequel on peut mesurer la luminosité et que l'on voit lors des seances photos(mode), que le photographe présente devant le sujet?

La bague FD, qui sert sur ces modèle, est elle la plus répandue, facile à trouver et preuve de bons objectifs?
Quelles-sont les marques d'objectif les plus fiables? vivitar, canon, summicron? J'ai un vivitar serie 1, le macro du canon, qui est un 70-210 1:3,5; le prof me dit que c'est la meilleur série, quelles sont les différences, la fiabilité? les corrections par groupe d'éléments?

J'ai vu un soufflet adaptable FD, quelle est son utilité? augmenter la distance focale?

Padonnez toutes ces questions mais je souhaite connaître la machine pour l'utiliser à fond.

Coïncidence?! Je suis né en 78

@+

jntouret

Avatar du membre
Laurent REMACLE
Messages : 426
Enregistré le : mer. 13 avr. 2005 17:41

Message non lu par Laurent REMACLE »

J'utilise un FTb qui a été remis à neuf (remplacement des mousses et joints, réglage de l'obtu et de la cellule, nettoyage du viseur, ...) et c'est un appareil formidable (qui fait près d'1 kilo ... mais bon !).

La cellule à main est effectivement le petit boitier que le photographe utilise pour mesurer l'intensité lumineuse. En fait, une cellule te permet d'obtenir un couple ouverture/vitesse ad hoc.

Le soufflet sert à la macro.

Pour ce qui est des objectifs, je te conseille les Canon qui sont (souvent) irréprochables et qu'on peut trouver à des prix tout à fait abordables. La monture FD offre une gamme pléthorique d'objectifs. Voir dans la rubrique "Vous appréciez ..." le site canonfd.com
Laurent - En direct du pays merveilleux des trappistes.

Invité

Message non lu par Invité »

Merci pour ces éclaircissements, je repasserais régulièrement vous embêter.

jntouret

Pierre Mauriès

Message non lu par Pierre Mauriès »

Pour le vivitar Serie 1, c'est un monstre!!!
J'en possède un moi-même et c'est un super objectif! Super piqué et relativement rapide pour un zoom à 210 (merci l'ouverture constante).
Je te prévien juste qu'au "zoom" maxi, il vignette un peu, mais bon... Du reste, C'EST DE LA BALLE!

Invité

Message non lu par Invité »

salut à nouveau,

cellule à main=posemètre?
j'ai vu sur wikipedia cet instrument, est-ce la même chose?

merci

jntouret

Stanislas de K.

Message non lu par Stanislas de K. »

Oui, cellule à main = posemètre!

Le terme de cellule vient du nom que l'on donnait autrefois en électronique aux éléments sensibles au sélénium qui réagissent à la lumière.

En français, au moins, il a perduré (la "cellule" d'un appareil est beaucoup plkus utilisé que "le posemètre").

En anglais: lightmeter, en allemand: Belichtungsmesser, en russe: ???????????!

bernard P

Message non lu par bernard P »

Stanislas de Kertanguy a écrit:
Oui, cellule à main = posemètre!
Le terme de cellule vient du nom que l'on donnait autrefois en électronique aux éléments sensibles au sélénium qui réagissent à la lumière.



Bonjour,

Stanislas a raison c'est l'abréviation de l'élément de base la "cellule photo-électrique". Recevant de la lumière = des photons, elle les transforme en courant électrique = des électrons, et un appareil de mesure-autrefois un galvanomètre-indique l'intensité de ce courant. Après y-a-plus-qu'à étalonner la réponse de la cellule par rapport au noircissement du film.

berplazo

Répondre

Retourner vers « Canon »