Page 1 sur 1

Nanars

Posté : mer. 7 juin 2017 17:27
par Marion C
Bonjour à tous, je débute sur le forum et dans ma collection mais j'ai acquis il y a peu un "tammy 127", qui a été rangé dans la catégorie nanars sur le site. J'ai ensuite vu sur le site plusieurs appareils ainsi nommés . De quoi s'agit il ? Merci :)

Re: Nanars

Posté : mer. 7 juin 2017 17:31
par Eric Carlhan
On va dire que ce sont des appareils qui ne sont pas caractérisé par une immense qualité perçue :D

Ceci dit, j'en ai un. Bon, je ne le testerais surement jamais

Re: Nanars

Posté : mer. 7 juin 2017 17:42
par Marion C
Merci pour cette réponse rapide :). Et pour ce qui est de la marque? Elle est insignifiante et donc les appareils sont classés par rapport à leur qualité ?

Re: Nanars

Posté : mer. 7 juin 2017 20:22
par Arnaud SAUDAX
:Hello: Pour beaucoup de Nanars, les constructeurs n'osent même pas afficher de marque... Se sont souvent des appareils plus ou moins publicitaires que l'on trouve sous différentes appellations et dont l'origine reste souvent énigmatique... :gratgrat:

Re: Nanars

Posté : jeu. 28 déc. 2017 19:31
par GC COPPEL
Parmi les "nanars", citons le cas particiler du DIANA ( et ses dizaines d' avatars) qui malgré toutes attentes beneficie en particulier aux USA/UK... d'un statut tres particulier (et de ce fait est vendu à des prix astronomiques au delà de 70/80$!!!). Il semble que ce boitier ait été apprécié pour ses "flous" vaporeux par certains photographes (Nancy Rethrox a fait un livre de photos prises avec un Diana des années 60) qui en ont venté les vertus romantiques et il n'est pas rare de voir cet appareil bleu vert et noir qui semble etre plus un jouet, un objet publicitaire ( fabrique initialement à Honk Kong) qu'autre chose etre hautement considéré dans certains cercles (et donc son prix est qq fois surprenant). Depuis une dizaine d'années il est repris par ce mouvement/entreprise tres discutable à tous point de vue et connu sous le nom de "Lomographie" qui pretend reinventer une spontanéité photographique un peu maladroite sur la base d'une collection d'appareils photos initialement considérés comme des jouets, mais qui sont aujourd'hui vendus (refabiqués neufs et bien marketés) fort cher. Apart une serie de DiANA "digital" limité a qq centaines de boitiers, le DIANA fait comme la LOMOPHOTOGRAPHIE la promotion du film argentique sur le mode nostalgique.