Paris et la photographie en 1855

Pour poser toutes vos questions, poster toutes vos contributions sur la photographie ancienne
Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6279
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Paris et la photographie en 1855

Message non lu par Arnaud SAUDAX »

:Hello: Trouvé dans un petit vide-grenier de notre belle Provence ensoleillée : "Guides-Cicerone - Paris Illustré - Nouveau guide des voyageurs - 1855"
Je retranscris le chapitre suivant :
"La photographie.
Une des inventions qui honorent le plus notre siècle, celle de Niepce et de Daguerre, a créé une industrie importante, mais dont les développements ont été si hâtifs qu'elle est déjà gaspillée dès son origine.
Les échantillons de photographie exposés comme enseignes à la porte des maisons sont innombrables : la concurrence a abaissé les prix jusqu'aux extrêmes limites. On en est venu à vendre du papier à lettre en tête duquel on reproduit l'effigie de l'acheteur. Malgré cette profanation d'une merveilleuse découverte, il y a de beaux succès et de grands bénéfices à réaliser pour les photographes qui ont le sentiment des défauts inhérents à la peinture daguerrienne, et qui savent les dissimuler. Avec un praticien malhabile, le modèle gauchement posé et mal éclairé reste sans physionomie ; les pieds, les mains, les parties saillantes du visage prennent tant d'ampleur qu'elles semblent difformes. Avec un artiste véritable, ce désagrément n'est pas à craindre. Tournachon-Nadar, (Boulevard des capucines, 31) compose si bien les attitudes et distribue si bien les lumières que ses portraits ont le cachet d'un dessin de maître. Au milieu de ses confrères, qui ne sont ordinairement que des imagistes, il sait rester peintre ; les frères Bisson (rue Mazarine, 52) excellent dans la reproduction des paysages, des monuments d'architecture et des objets inanimés. On cite encore, parmi les bons photographes, Disdéri (boulevard des Italiens, 8), Sabatier-Blot (au Palais royal), etc. Les images coloriées sont rarement de bon goût. Quelques maisons spéciales confectionnent les épreuves doubles pour la stéréoscopie ; 68 maisons fabriquent les appareils et les accessoires en usage pour la photographie."

Cela représente une demie page, (sur les 845) autant que pour "le caoutchouc et la gutta-percha", mais trois fois moins que pour "Les chiffonniers"... :mrgreen:
Iconomécanophile chauvin...

Avatar du membre
Jean-Baptiste M
Messages : 24
Enregistré le : dim. 9 juin 2013 17:55
Contact :

Re: Paris et la photographie en 1855

Message non lu par Jean-Baptiste M »

Merci, excellent.
(et je viens d'apprendre ce qu'est la gutta-percha)

Jacques MAR

Re: Paris et la photographie en 1855

Message non lu par Jacques MAR »

Merci, Arnaud !

Déjà de belles observations et théories sur le cadrage.

Quant à un avis définitif sur la photo-couleur ( :wink: ), là aussi on est sûr de son fait en 1855.
.

J'en profite pour déposer une photo de ma grand-mère (décédée en 1962 !), datant de 1882.... colorisée.
Ce qui était un comble, ladite grand-mère se prénommant Blanche.
.
1882, portrait de ma grand-mère Blanche à 1 an.  Photographe O. Welti à Lausanne.
1882, portrait de ma grand-mère Blanche à 1 an. Photographe O. Welti à Lausanne.
1882-Gd_mère_de-Jacques-MAR.jpg (71.05 Kio) Vu 749 fois
.

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6279
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Re: Paris et la photographie en 1855

Message non lu par Arnaud SAUDAX »

:Hello: Jacques, on a presque un point commun puisque mes grands parents (maternels) s'appelaient Blanchard... :wink:
A l'époque, on parlait encore d'images "coloriées", l'horrible néologisme "colorisé" n'étant apparu que quand l'informatique a permis de mettre en couleur les chefs d’œuvres du noir et blanc de notre jeunesse... et je suspecte fortement une origine américaine ! :gratgrat: :ronchon: :Asterix:
Iconomécanophile chauvin...

Avatar du membre
Renaud LAEMMLI
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 4944
Enregistré le : dim. 1 oct. 2006 17:41

Re: Paris et la photographie en 1855

Message non lu par Renaud LAEMMLI »

:Hello: C'est curieux, Jacques, ta grand-mère a une troublante ressemblance avec mon fils Karl... Il faudra que l'on compare nos arbres généalogiques respectifs ! :gratgrat:
:Asterix: Engagez-vous, rengagez-vous, qu'ils disaient, mais pour la protection de la planète, par tous les moyens pacifiques, avant qu'il ne soit trop tard.

Helvète du Nord, exilé au Sud, fauché involontaire, mais je m'enrichis à votre contact !

Jacques MAR

Re: Paris et la photographie en 1855

Message non lu par Jacques MAR »

Renaud LÄMMLI a écrit ::Hello: C'est curieux, Jacques, ta grand-mère a une troublante ressemblance avec mon fils Karl... Il faudra que l'on compare nos arbres généalogiques respectifs ! :gratgrat:
C'est vrai que ma grand-mère, prénommée Blanche, adorait descendre au Carnaval de Nice, pour y faire la folle avec des amies.
Quant à y avoir laissé des gènes... je n'irai pas jusque là :oops: ; alors que pour un homme le doute serait plus facilement permis ! :wink:

Répondre

Retourner vers « Photographie ancienne »