Remise en état d’une chambre française 10x15 en noyer.

Tout ce qui ne trouve pas sa place dans les autres sous-forums de "Réparations et entretien"
Règles du forum
Merci d'indiquer entre deux crochets [ et ] la marque de l'appareil sur lequel porte votre intervention.

Remise en état d’une chambre française 10x15 en noyer.

Message non lupar François LAND » Mer 14 Oct 2015 13:49

chambre 10x15 face2.jpg
chambre 10x15 face2.jpg (156 Kio) Vu 963 fois
Je me suis trouvé possesseur de cette petite chambre sans marque en achetant un lot de matériels photo anciens comprenant d’autres choses qui, elles, m’intéressaient. Ce n’est pas un modèle rare et le montage du cadre n’est pas à queues d’aronde. Je ne l’aurais pas achetée seule et de fait elle ne m’a quasiment rien coûté. Elle était dans un très piteux état : le vernis brillant d’origine était écaillé et assombri masquant les veines du bois, les pièces en laiton étaient très oxydées, l’obturateur KOILOS (1904-1910 KENNGOTT) oxydé aussi et naturellement complètement bloqué, les montants fendus ou avec des manques, la porte du dépoli cassée, l’attache du soufflet sur la platine avant cassée également etc... Par ailleurs, la chambre avait été grossièrement et mal réparée à de nombreux endroits (clous et vis ayant fait éclater le bois, collages de guingois etc…) et ces réparations étaient à l’évidence fort anciennes. Manifestement elle avait bien servi et connu une existence particulièrement chahutée.
chambre 10x15 côté.jpg
chambre 10x15 côté.jpg (171.1 Kio) Vu 963 fois
Pourtant, à mieux la regarder, elle n’était pas totalement banale. Elle portait des traces d’usage de collodion humide alors qu’elle parait postérieure à l’époque correspondante, le soufflet en toile était sale mais en bon état, certaines pièces en laiton étaient d’un dessin peu courant, son format n’est pas le plus standard, enfin, elle était presque complète avec dépoli d’origine, obturateur et objectif (Steinheil Rectar 1:7, f= 24 cm, n° 741078).
Ce n’est que quelques semaines plus tard que je me suis dit que, vu son état, tenter de la restituer dans un état présentable permettrait de me faire la main sans grand risque en vue de restaurations ultérieures sur d’autres chambres de plus d’intérêt.

J’ai donc entrepris de la remettre en état, ce qui impliquait de tout reprendre entièrement.

Je l’ai donc intégralement démontée en plusieurs étapes : au total environ 90 pièces, en comptant les morceaux cassés, et pratiquement autant de vis.
Pour les bois du cadre, j’ai eu le plaisir de constater que les morceaux mal recollés, l’avaient été avec une colle diluable dans l’eau ce qui a permis de recasser et de recoller proprement. Pour les vis, servant essentiellement à fixer les pièces en laiton, c’étaient des petites vis anciennes en acier avec une fente très étroite et beaucoup étaient fortement oxydées. Il a fallu recreuser la fente de beaucoup d’entre elles (avec une lame très fine et/ou un morceau de lame de scie à chantourner) et utiliser des tournevis adaptés pour pouvoir les retirer sans les casser.

Je me suis d’abord occupé des parties en bois. Recollage des parties cassées, fabrication et adaptation pas toujours simple de pièces de remplacement puis collage en particulier pour la porte arrière et son cadre. J’ai utilisé des morceaux de noyer récupérés sur des épaves de vieux châssis ou sur des restes de chambres cassées achetés à cette fin. Le plus minutieux a été la patiente reconstitution des glissières permettant le décentrement vertical de la face avant. Il a été ensuite nécessaire de combler à la pâte à bois les divers trous et fentes laissés par les vis et clous des réparations antérieures.( Mes souvenirs de fabrication de planeurs en balsa d’il y a plus de 50 ans ont bien servi : on passait infiniment plus de temps à réparer qu’à faire voler ces fragiles engins.)
Pour homogénéiser l’ensemble et supprimer l’ancien vernis trop abîmé, ponçage de chacun des morceaux sur toutes les faces puis essais de remontage et ajustement des pièces pour m’assurer que tout se mettrait en place correctement (notamment équerrage d’ensemble). Pas moins de 6 serre-joints pour le recollage de la partie avant !
chambre 10x15 collage avant.jpg
collage face avant
chambre 10x15 collage avant.jpg (166.82 Kio) Vu 963 fois

Ensuite, passage du vernis. J’ai choisi, sans enthousiasme, un vernis relativement foncé mais avec un aspect bois ciré d’une part pour pouvoir masquer les différences de teinte des pièces de noyer ainsi que les réparations et les rebouchages à la pâte à bois, d’autre part pour accentuer le contraste bois / laiton décapé, enfin parce que la cire ne me paraissait pas adaptée et qu’un vernis brillant comme à l’origine aurait souligné toutes les petites imperfections du bois.
Beaucoup de tâtonnements et de retours en arrière avant de trouver un fini qui ne soit pas catastrophique !
réparations arrière.jpg
arrière : 4 réparations
réparations arrière.jpg (155.99 Kio) Vu 963 fois

Pour les pièces en laiton, il a fallu fabriquer trois pièces manquantes à partir d’un ancien cendrier sacrifié pour l’occasion. Pour deux d’entre elles, j’avais un modèle à copier. Le plus difficile a été de fabriquer une partie manquante pour la fermeture de la porte du dépoli car le système n’était pas évident. J’ai également trouvé un bouton de remplacement pour celui qui manquait en façade. J’ai fait pour les autres pièces une désoxydation classique dans du vinaigre blanc avec du gros sel, chauffage à ébullition et sortie puis rinçage à l’eau quand les pièces sont devenues rougeâtres (quelques minutes). Comme expliqué ailleurs sur le forum, le laiton étant un alliage de cuivre et de zinc, le vinaigre dissout le zinc de la couche extérieure oxydée, le cuivre apparait donc. Il suffit ensuite de frotter les pièces à la laine d’acier n° 000 pour récupérer la belle couleur du laiton (mais naturellement sans patine).

Pour l’obturateur, ouverture puis trempage dans l’essence C, remise en place d’un minuscule ressort, huile de vaseline sur les pivots. Merci à Benoit SUAUDEAU pour son tutoriel sur son site illustrant le démontage du KOILOS. J’ai commis la maladresse de dévisser le diaphragme : donc lamelles en vrac et délicat travail de remise en place. L’obturateur est maintenant débloqué, même si les vitesses au-dessous du 1/50°s, bloquent encore. Par ailleurs nettoyage approfondi de la face avant (surtout laine d’acier n°000) peinture noire dans la gravure du nom.
KOILOS ouvert.jpg
KOILOS ouvert avant nettoyage, diaphragme en vrac
KOILOS ouvert.jpg (188.42 Kio) Vu 963 fois

Pour l’objectif, un nettoyage global était nécessaire. En outre, la lentille avant avait des rayures bien marquées. Comme il ne s’agit pas d’une lentille traitée, j’ai essayé de la polir avec de l’oxyde de cérium récupéré chez un miroitier (sans illusion sur le caractère iconoclaste d’un tel polissage à main levée). Grosse erreur !!! La DREMEL tournant sans doute trop vite, le verre a manifestement trop chauffé et la colle entre les deux lentilles frontales s’est subitement légèrement opacifiée. Il faudrait maintenant idéalement les décoller et les recoller au baume du canada. Enfin la collerette filetée à l’avant de l’objectif avait subi un choc et était cassée sur 1 cm. J’ai tenté une réparation avec un produit miracle : résine plastique durcissant très vite à la lumière UV bleue d’une LED. Cela a bien marché même si, à mon avis, ce n’est pas extrêmement solide. Le produit durci est translucide mais c’est masqué par la peinture noire autour de l’objectif.
N.B. pour la peinture sur métal et notamment sur le laiton poli, la peinture acrylique n’est pas adaptée car la surface est hydrofuge, il faut employer une peinture diluable au white spirit et non à l’eau.

Pour le soufflet j’ai fait un brossage soigneux pour enlever la poussière et passé un peu de cirage noir fin sur les bandes de cuir des coins qui n’avaient certainement pas été nourries depuis plus d’un siècle. Il a meilleure allure et semble sain même si je ne l’ai pas testé pour voir s’il n’y a pas de fuites de lumière. Il m’a fallu refabriquer complètement un système d’attache du soufflet sur la platine avant. La difficulté était de permettre la rotation du soufflet pour passer de l’orientation portrait à celle pour paysage. Après pas mal de réflexion et la recherche d’un matériau adapté, cela fonctionne.

Enfin, après trois semaines de travail (c’est long mais je ne dispose pas de machines professionnelles ni pour le bois ni pour le métal) et d’apprentissages multiples (merci internet et particulièrement au forum du site de Sylvain), c’est provisoirement fini. Il resterait sans doute encore à trouver un vernis spécial pour empêcher le laiton de se ternir trop rapidement et à remettre en état la lentille avant.
Certes ce n’est pas une restauration dans les règles de l’art et les puristes seront déçus, mais c’est un objet sympa et décoratif...et presque complètement fonctionnel. Globalement je suis donc assez fier du résultat car j’avais démarré sans savoir à quoi cela aboutirait et cela me récompense du travail accompli.
Cela m’incite à poursuivre et à m’attaquer à d’autres restaurations plus délicates.
J’espère que cela pourra également donner l’envie à d’autres de s’y lancer aussi.
Avatar de l’utilisateur
François LAND
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 492
Enregistré le: Lun 28 Déc 2009 19:49

Re: Remise en état d’une chambre française 10x15 en noyer.

Message non lupar Weber jean francois » Mer 14 Oct 2015 14:38

Beau travail. J'aime bien les appareils en bois parce que avec de l'huile de coude et un peu de jugeote on arrive à des résultats corrects. Le démontage avec ces pu....s de vis dont la fente est trop étroite ou oxydée est toujours un vrai plaisir. On se rend bien compte en démontant qu'il s'agit de fabrication artisanale, deux pièces identiques pouvant être fixées avec des vis de longueur ou de grosseur différentes.
Ne pas craindre d'aller lentement craindre seulement de s'arrêter.
Avatar de l’utilisateur
Weber jean francois
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 1727
Enregistré le: Jeu 26 Fév 2004 17:41
Localisation: TOULOUSE

Re: Remise en état d’une chambre française 10x15 en noyer.

Message non lupar Jacques Bratieres » Mer 14 Oct 2015 14:46

Bravo François et d'autant plus après avoir vu le résultat à Gometz.
J.Bratières
https://www.qobra.fr
Avatar de l’utilisateur
Jacques Bratieres
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 3247
Enregistré le: Ven 20 Mai 2011 09:58

Re: Remise en état d’une chambre française 10x15 en noyer.

Message non lupar Sylvain Halgand » Mer 14 Oct 2015 14:59

C'est dans "Conseils pour (bien) particper au forum"...
-
Avatar de l’utilisateur
Sylvain Halgand
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 11915
Enregistré le: Mer 3 Déc 2003 17:41
Localisation: Amiens, France

Re: Remise en état d’une chambre française 10x15 en noyer.

Message non lupar François LAND » Mer 14 Oct 2015 15:09

Oui Sylvain, :oops: :oops: :oops:
J'avais révisé la méthode mais je me suis aperçu trop tard que ce n'était pas à la bonne place et n'ai pas trouvé comment déplacer vers réparation entretien.
Avatar de l’utilisateur
François LAND
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 492
Enregistré le: Lun 28 Déc 2009 19:49

Re: Remise en état d’une chambre française 10x15 en noyer.

Message non lupar Sylvain Halgand » Mer 14 Oct 2015 15:10

C'est fait, je crois que je suis le seul à pouvoir le faire, pour éviter l'anarchie
.
-
Avatar de l’utilisateur
Sylvain Halgand
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 11915
Enregistré le: Mer 3 Déc 2003 17:41
Localisation: Amiens, France

Re: Remise en état d’une chambre française 10x15 en noyer.

Message non lupar François LAND » Mer 14 Oct 2015 15:38

Merci Sylvain :respect
Avatar de l’utilisateur
François LAND
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 492
Enregistré le: Lun 28 Déc 2009 19:49

Re: Remise en état d’une chambre française 10x15 en noyer.

Message non lupar Bernard Ladroue » Mer 14 Oct 2015 17:17

Bravo François !
En plus de la lecture intéressante de ton message, j'ai pu voir le résultat à Gometz.
Beau travail et merci de nous donner les détails de cette restauration.
:Hello:
L'appareil photo voit au-dela  de la vision humaine ; alors, pourquoi ne pas l'utiliser !
Edward Henry Weston
Avatar de l’utilisateur
Bernard Ladroue
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 1702
Enregistré le: Sam 29 Sep 2007 10:33
Localisation: Proche Fontainebleau (77)


Retourner vers Autres sujets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités