Démontage, nettoyage[FOCA]FLEX 1

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 918
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Localisation : Suisse
Contact :

Démontage, nettoyage[FOCA]FLEX 1

Message non lu par André Bessot » sam. 20 oct. 2007 15:19

J'arrive à une phase décisive dans le démontage de mon appareil et j'ai besoin de quelques conseils. Le capot inférieur aussi bien que la partie frontale de l'objectif ont été démontés sans trop de difficultés (le plus difficile ayant été de créer les outils de démontage !). J'ai bien entendu suivi la procédure expliquée par Roland Weber ; or celui-ci propose de nettoyer les lamelles de l'obturateur (ce que je veux faire) sans démonter le groupe de lentilles arrière. Au point où j'en suis n'est-il pas préférable de démonter le bloc complet porte objectif, démonter le groupe AR puis nettoyer les lamelles sans crainte de projection d'essence, et surtout de manière plus localisée ?
Quelles sont les précautions particulières auxquelles il faut prendre garde pour démonter le bloc porte objectif/obturateur (4 vis à l'intérieur du boîtier depuis le dos) ?
Une fois les lamelles nettoyées, que doit-on faire en matière de lubrification des mécanismes ?
Lorsque tout est fini, avez-vous un conseil à me donner concernant le réglage optique lors de son remontage : réglage du groupe mobile avant ?
Pour ceux que cela intéresse, je me propose d'éditer en format pdf la procédure que j'aurais suivi pour effectuer ce démontage, images à l'appui.
Je vous remercie d'ores et déjà pour vos conseils.
Cordialement.
André
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 297
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05
Localisation : France Ain

Message non lu par Roland Weber » sam. 20 oct. 2007 15:20

Bonjour,

Si vous envisagez de déposer tout le bloc antérieur, il est bien entendu préférable de dévisser la lentille postérieur, à conditon de poursuivre encore un peu plus loin le démontage pour y accéder. Je disais simplement que le démontage de cette partie de l'appareil est inutile pour un simple nettoyage puisque la lentille postérieure se trouve à distance des lamelles. Après dépose de la lentille frontale et du barillet intermédiaire, le boîtitier étant maintenu bien horizontal (sur un bol par exemple), si on surveille avec soin le niveau du liquide, on ne risque pratiquement rien, d'autant plus que si l'essence C est parfaitement propre (deuxième bain) elle ne laisse pas de traces sur le verre.
Une précision importante : ne pas se contenter de nettoyer les 5 pales de l'obturateur, les lamelles du diaphragme, qui sont juste en arrière, doivent également pouvoir se mouvoir librement. Profiter du démontage pour nettoyer aussi les 2 lamelles de l'obturateur d'oculaire.
En ce qui concerne la lubrification=rien au niveau de l'obturateur proprement dit : c'est un mécanisme de précision dont chaque pièce a été polies et la moindre trace grasse sur les pales (lamelles) en perturbe le fonctionnement. On peut , après les avoir déposés, lubrifier très légèrement les mécanismes des vitesses lentes et du déclenchement différé (seulement les pivots afin d'éviter les projections).
En cas de démontage complet, je me contente de lubrifier (vaseline) la pignonnerie d'armement et les commandes de bascule du miroir.
En fait on ne rencontre pratiquement que 2 sortes de pannes sur le FOCAFLEX I et Automatic : gommage des lamelles (pour moi démontage important inutile), ou rupture du minuscule pignon d'armement situé à l'intérieur de l'obturateur (incident très fréquent dû au gommage des lames qu'on a essayé d'ouvrir en forçant sur le levier d'armement.
J'ai dans un coin de mon pc toutes les vues prises à l'occasion du changement de ce fragile pignon qui nécessite un démontage complet avec dépose des lames. De plus ce pignon est prisonnier d'un axe qu'il faut chasser puis sertir à nouveau.
Pour déposer la plaque avant, pas de difficultés. Il faut simplement le faire obturateur armé, ce qui permet de repousser vers l'intérieur la crémaillière (après avoir décroché le ressort) et de la dégager ainsi du boîtier.
Voici comment se présente ce bloc antérieur.
http://roland.weber4.free.fr/foca-flex/ ... image1.htm
http://roland.weber4.free.fr/foca-flex/ ... image2.htm
http://roland.weber4.free.fr/foca-flex/ ... image3.htm
http://roland.weber4.free.fr/foca-flex/ ... image4.htm
http://roland.weber4.free.fr/foca-flex/ ... image5.htm

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 918
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par André Bessot » sam. 20 oct. 2007 15:21

Merci beaucoup cher Monsieur Weber des informations qui vont me permettre d'avancer. Je pense qu'en définitive je vais utiliser votre méthode du trempage dans de la benzine rectifiée (essences C ou F inconnues en Suisse !). En effet, après avoir dévissé ses 4 vis et ne voulant pas forcer, je n'ai pas réussi à démonter la platine avant !
Pour information je viens de créer une galerie réduite permettant de suivre l'état d'avancement de la restauration de mon appareil sous : http://www.pbase.com/cendres/focaflex
Disposez-vous d'une image montrant quel pignon peut éventuellement être détruit sur mon appareil ?
Encore merci et cordiales salutations.
André
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Guillaume L
Messages : 121
Enregistré le : ven. 21 juil. 2006 17:41
Localisation : Ille et Vilaine

Message non lu par Guillaume L » sam. 20 oct. 2007 15:22

Votre clef en alu est aussi belle que le Focaflex

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 297
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05
Localisation : France Ain

Message non lu par Roland Weber » sam. 20 oct. 2007 15:22

Bonsoir,
Pour le pignon en question, voir ce fil :
http://www.collection-appareils.com/php ... php?t=9266
et celui-là :
http://opl.foca.free.fr/viewtopic.php?t=727
Pour savoir s'il est en bon état, il suffit de vérifier si le doigt entouré de rouge sur votre photo pivote vers la droite en armant (il est sur votre vue en position de désarmement)
Pour le nettoyage, le meilleur produit semble être l'essence C qui devient en ce moment difficile à trouver.
Modifié en dernier par Roland Weber le dim. 30 déc. 2007 20:20, modifié 2 fois.

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 918
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par André Bessot » sam. 20 oct. 2007 15:23

Merci M. Weber, je savais bien qu'il existait quelque chose sur ce fameux pignon, mais je n'arrivais pas à me souvenir où je l'avais lue. Le pire c'est que c'est moi qui avais initié cette information !
Pour savoir si cette pièce est encore en bon état, je dois bien entendu avoir procédé au nettoyage des pales de l'obturateur !
Bien cordialement.
André
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 297
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05
Localisation : France Ain

Message non lu par Roland Weber » sam. 20 oct. 2007 15:23

Bonjour,

Si le pignon est cassé vous devriez pouvoir manoeuvrer le levier d'armement sans difficultés, même si les pales sont collées, à condition que le compteur de vues n'affiche pas 0 (ce qui bloque le levier).

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 918
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par André Bessot » sam. 20 oct. 2007 15:24

Je viens de nettoyer les lamelles de l'obturateur, le petit levier entouré de rouge a tourné et s'est positionné vers l'intérieur, mais depuis il ne tourne plus. Je suppose que la roue est cassée et que je dois poursuivre le démontage. J'ai besoin s'il vous plaît en conséquence de votre aide avisée pour accéder à ce pignon et éventuellement aux pales du diaphragme qui ne bougent plus bien que je pense que cela soit normal puisque couplées à l'ouverture de l'obturateur. Dans quel ordre dois-je opérer ?
J'ai mis à jour le contenu du site : http://www.pbase.com/cendres/focaflex afin de vous montrer à quelle étape je suis actuellement.
Merci d'avance et bien sincèrement.
André
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 297
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05
Localisation : France Ain

Message non lu par Roland Weber » sam. 20 oct. 2007 15:25

Bonsoir,

Si le doigt est arrivé dans cette position (obturateur armé et ouvert comme on le voit sur votre photo) on peut affirmer que le pignon est intact . Ne démontez rien de plus. C'est la fermeture puis déclenchement de l'obturateur qui ne se produit pas.
Je remarque sur vos vues que la crémaillère est poussée vers l'intérieur : le déclenchement ne peut se produire que si elle est ramenée à fond vers l'extérieur (ce que fait en temps normal le ressort que vous avez été obligé de décrocher). Il peut être nécessaire, pendant le déclenchement, de maintenir légèrement vers l'avant le volet postérieur (ce que fait le boîtier une fois remonté) pour que les mouvements du volet et du miroir puissent se produire .
Si malgré ça rien ne se passe, c'est que les pales sont insuffisamment sèches ou encore grasse (il faut 2 bains car dans le premier se dissout la graisse des pignons qui se dépose ensuite sur les pales lors du séchage). L'utilisation d'un produit non approprié peut aussi être en cause.

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 918
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par André Bessot » sam. 20 oct. 2007 15:25

C'est fantastique de pouvoir ainsi dialoguer et je vous en remercie beaucoup. Je viens de franchir une nouvelle étape dans le démontage de mon appareil. Je constate que bien que le diaphragme et l'obturateur fonctionnent désormais, le petit levier que vous avez signalé en rouge ne tourne plus. En tout cas je suis en admiration devant la belle qualité mécanique de cet appareil qui rejoint le niveau de mes Leica !
Je reviens sur un problème déjà abordé : savez-vous s'il existe, chez vous ou ailleurs, un plan spécifique des points de lubrification ?
Encore merci et passez un excellent dimanche.
André
Modifié en dernier par André Bessot le sam. 10 déc. 2011 08:38, modifié 1 fois.
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 297
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05
Localisation : France Ain

Message non lu par Roland Weber » sam. 20 oct. 2007 15:26

Bonjour,
Si la pièce a tourné hier en manoeuvrant le levier d'armement et si aujourd'hui elle ne tourne plus c'est probablement qu'à un momrnt donné elle a dû légèrement se soulever de son axe et n'est plus en bonne position. C'est le doigt du pignon qui la pousse. Vérifiez la position des deux pièces l'une par rapport à l'autre. Pour la lubrification je ne peux rien vous dire de plus. Au point où vous en êtes, après avoir armé avec la crémaillère et l'avoir ramenée vers l'extérieur, il faut pour déclencher agir sur le levier de préselection du diaphragme qui ferme le diaphragme à sa valeur préselectionnée et qui ferme l'obturateur, puis sur le levier de déclenchement de l'obturateur.
Si vous poursuivez le démontage ( 3 vis) attention, vous allez vous retrouver avec les 5 pales de l'obturateur sur la table ! prenez garde à ne pas égarer les 3 minuscules bagues dorées qui maintiennent l'écart entre les 2 platines (celle des diaph. et celle de l'obtu.)

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 918
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par André Bessot » sam. 20 oct. 2007 15:27

"C'est le doigt du pignon qui la pousse. Vérifiez la position des deux pièces l'une par rapport à l'autre." !
Vous est-il possible de m'expliquer quelles sont les deux pièces en question ? Les voit-on sur l'une de mes photos ? Bien entendu je vois la pièce nickelée, mais je ne sais pas où je peux voir le doigt du pignon dont vous parlez ! Le fait de pousser un peu plus loin le démontage permet-il d'accéder à ces éléments sans trop de risque de décalage d'engrenages ou de cames ?
Toujours à votre écoute et avec mes sincères remerciements pour l'aide que vous m'apportez.
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 297
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05
Localisation : France Ain

Message non lu par Roland Weber » sam. 20 oct. 2007 15:27

Bonsoir,

Ici vous reconnaîtrez la pièce qui tourne (non nickelée sur cet obturateur de FOCAFLEX Automatic) et la flèche rouge désigne le doigt du pignon. La pièce qui tourne peut se retirer en la soulevant à condition de libérer son ressort dont l'extrémité s'accroche dans un petit trou situé sur le rebord de la platine. En se soulevant un peu d'elle même , elle a pu perdre le contact normal avec le doigt du pignon et se positionner du mauvais côté. Le pignon est entraîné par un autre petit pignon en relation par l'intermédiaire de son axe avec le jeux d'engrenages commandés par la crémaillère.
http://opl-foca.j-weber.com/viewtopic.php?t=727

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 918
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par André Bessot » sam. 20 oct. 2007 15:29

J'espère que vous ne vous découragez pas avec toutes mes questions !
Premier constat, le levier d'entraînement n'est pas cassé, cependant les différents organes mécaniques liés à cette pièce se sont décalés suite à mes manipulations plus ou moins hasardeuses. Me basant sur les images de votre dernière référence, j'ai tenté de recaler ces composants et j'en ai tiré une photo : http://www.pbase.com/cendres/image/80336839/
Pouvez-vous me dire si ce calage est correct ?
Je dois avouer commencer à perdre mon peu de latin ; la pièce nickelée présentant un bec ne se libère que si je lui exerce une rotation dans le sens anti horaire, indiquant un crochement dans le mécanisme : leviers situés du côté du contact flash. J'hésite toujours à pousser plus loin le démontage...
Avez-vous déjà rencontré une telle situation ?
Encore merci et avec mes meilleures salutations.
André
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 297
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05
Localisation : France Ain

Message non lu par Roland Weber » sam. 20 oct. 2007 15:34

J'avais d'abord l'impression que sur votre vue le doigt du pignon ne touchait pas la partie inférieure de "la pièce à bec" car cette partie assez sombre est peu visible. En fait les positions respectives paraissent correctes si on les compare à cette image :

Il m'est difficile de donner un avis sur ce qui empêche le déclenchement de se produire sans avoir l'objet en main, tant les points à vérifier sont nombreux. Etes vous certain que les pales soient bien sèches et non adhérentes entre elles ? Pensez, après armement à effectuer une rotation inverse complète des pignons (rôle du ressort de la crémaillère), sinon le déclenchement est impossible. Enfin, avant d'agir sur le levier de déclenchement , il faut penser à manoeuvrer le levier qui relâche le diaphragme à la valeur préselectionnée et ferme l'obturateur (les 2 étant ouverts pour permettre la visée). L'obturateur ne peut en effet fonctionner que s'il est d'abord fermé.
Je crois que je ne pourrai plus guère vous aider à ce stade.
Amitiés.
Roland
Fichiers joints
199-obt_focaflex_auto.jpg

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 918
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par André Bessot » sam. 20 oct. 2007 15:35

Encore une fois merci. Savez-vous s'il existe un réparateur qui accepterait de remettre en état le mécanisme, sans que je lui envoie la totalité du Focaflex ; ceci bien entendu contre espèces sonnantes et trébuchantes ?
Bien amicalement.
André
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 297
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05
Localisation : France Ain

Message non lu par Roland Weber » sam. 20 oct. 2007 15:36

Bonjour,
Citation:
Savez-vous s'il existe un réparateur qui accepterait de remettre en état le mécanisme, sans que je lui envoie la totalité du Focaflex ; ceci bien entendu contre espèces sonnantes et trébuchantes ?

Sylvain a selectionné une liste de réparateurs compétents sur son site, dont certains sont inscrits à ce forum. Je ne peux pas vous en dire plus.
Amitiés.
Roland

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 918
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par André Bessot » sam. 20 oct. 2007 15:38

M. Weber, je viens vous embêter une dernière fois. J'ai décidé de suspendre le démontage du mécanisme de crainte de perdre tous les calages de leviers et autres engrenages et de passer par un réparateur patenté. Cependant je viens de remarquer un levier qui avait échappé à mon attention : il est marqué d'un point rouge sur son axe dans l'image :



Je me demande dans quelle mesure il n'est pas à l'origine de mon message du 11 juin à 16:47 h ! Je n'ai certainement pas bien compris le contenu de votre réponse !
Amicalement.
André
Fichiers joints
80170621_DncwIswL.jpg
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 297
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05
Localisation : France Ain

Message non lu par Roland Weber » sam. 20 oct. 2007 15:39

Bonjour,

Le petit levier que vous désignez sur votre photo est commandé par le levier de déclenchement situé à l'arrière et qui s'emboîte au bout de son axe.
Sur la vue ci-jointe on voit en B le levier en question avec en A son ressort.
Lors du déclenchement il pivote et pousse l'extrémité de la pièce C qui en écartant son bec 1 libère la pièce D (ici en position d'armement). La pièce D sous l'action de son puissant ressort effectue alors une rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et sa partie 3, située dessous, pousse le téton 4 ce qui fait légèrement tourner vers la gauche la couronne F qui commande l'ouverture et la fermeture des pales de l'obturateur. La couronne plus petite C, quant à elle, assure l'ouverture et la fermeture des pales lors de la visée.
La partie 2 de la pièce C est commandée par la bague des vitesses (petit téton qui suit le profil de la découpe). Lors de la pause elle retient la pièce D à mi-course et empêche l'obturateur de se refermer.
Fichiers joints
IMG_2566.jpg

Répondre

Retourner vers « Foca »