Agrandisseur "lumière du jour" [Photo-Hall]

Pour tout ce qui n'est pas l'appareil, l'objectif ... mais qui est ancien
Règles du forum
Les questions concernant l'utilisation des accessoires et des objectifs doivent être posées dans "Utilisation des appareils anciens".
Avatar du membre
Patrick Salètes
Messages : 2526
Enregistré le : lun. 31 oct. 2005 17:41
Localisation : Coulaines près du Mans (Sarthe)

Ancien agrandisseur "lumière du jour" Photo-Hall

Message non lu par Patrick Salètes » ven. 28 sept. 2007 15:12

Fil initié par Patrick Salètes
Retour de bric-à-brac:
une belle tireuse 6x9 Photo-Plait, 25?.
Je ne sais pas si le prix est correct, mais la tireuse est en parfait état.
Le format de sortie est 18x24.
L'objectif est très petit, sans diaphragme réglable mais avec un diaphragme fixe, très fermé.
Je n'ai aucune idée du temps de pose nécessaire, ni de la qualité des tirages obtenus. Cela devait vignetter pas mal, j'imagine!
quelqu'un saurait-il la dater approximativement et me dire jusqu'à quelle époque ce genre d'appareil fut utilisé? Merci!
Image

_________________
Encore merci Sylvain... et tous les autres (sans oublier Albert) !

bernard P

Message non lu par bernard P » lun. 1 oct. 2007 14:56

Bjr Patrick,

Je pense que la fermeture du diaphragme est là pour diminuer le vignettage, par contre il faut éclairer bien uniformément la plaque à agrandir.

berplazo
Modifié en dernier par bernard P le mer. 3 oct. 2007 13:03, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Patrick Salètes
Messages : 2526
Enregistré le : lun. 31 oct. 2005 17:41
Localisation : Coulaines près du Mans (Sarthe)

Message non lu par Patrick Salètes » lun. 1 oct. 2007 14:56

Merci Bernard! J'ai un petit écran lumineux "lumière du jour" qui conviendra parfaitement (un écran qui se pose sur un scanner ordinaire pour digitaliser des négatifs).
_________________
Encore merci Sylvain... et tous les autres (sans oublier Albert) !
Modifié en dernier par Patrick Salètes le mer. 3 oct. 2007 13:03, modifié 1 fois.

Invité

Message non lu par Invité » lun. 1 oct. 2007 14:57

bonsoir,
je crois que cela s'appelait amplificateur, et non tireuse. je crois me souvenir qu'on utilisait la lumière solaire (donc bien uniforme) comme source lumineuse pour impresionner le papier qui devait être du chlorure (peu sensible). j'en ai vu en action encore dans ma jeunesse.
Modifié en dernier par Invité le mer. 3 oct. 2007 13:03, modifié 1 fois.

Invité

Message non lu par Invité » lun. 1 oct. 2007 14:57

Patrick,
Comment fais tu pour trouver toutes ces merveilles!!
Un veritable chien de chasse..

Laurent
Modifié en dernier par Invité le mer. 3 oct. 2007 13:04, modifié 1 fois.

Invité

Message non lu par Invité » lun. 1 oct. 2007 14:57

bonjour,
je retrouve sur un memento de 1929 la mention des "cônes d'agrandissement" à mi chemin de la tireuse oar contact et de l'agrandisseur vertical classique.
il y est dit que le rapport d'agrandissement est fixe et que l'éclairage se fait avec la lumière solaire diffuse. le papier conseillé était un bromure ..... As de Trèfle (forcément.
bien que je possède l'un de ces cônes, j'ai toujours remis "à plus tard" l'essai que je voulais faire
louis chainon
Modifié en dernier par Invité le mer. 3 oct. 2007 13:04, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Patrick Salètes
Messages : 2526
Enregistré le : lun. 31 oct. 2005 17:41
Localisation : Coulaines près du Mans (Sarthe)

Message non lu par Patrick Salètes » lun. 1 oct. 2007 14:57

Merci Louis!

Je suis surpris qu'il n'y ait aucune possibilité de régler ni de contrôler la netteté.
Quoique, vu la très faible ouverture, la MAP avait forcément une grande tolérence!
_________________
Encore merci Sylvain... et tous les autres (sans oublier Albert) !
Modifié en dernier par Patrick Salètes le mer. 3 oct. 2007 13:04, modifié 1 fois.

Jean VIGNE

Message non lu par Jean VIGNE » lun. 1 oct. 2007 14:58

Pas besoin de règler la mise au point ( ou plutôt, elle est déterminée par construction)- la distance entre le négatif et l'optique, entre l'optique et le papier sensible sont fixes, le format du négatif et le format du papier sont fixes également. Le diaph un peu serré de l'objectif pouvait servir à compenser les variables d'épaisseur du négatif et du papier.
Le chassis à rideau n'appartient probablemet pas au cône agrandisseur.
Dans un catalogue Fleury-Hermagis non daté, mais après 1900 et avant 1914, un " amplificateur rigide à rapport unique", en noyer ciré, agrandissait le 6,5x9 en 13x18 ou le 9x12 en 18x24. Il coutait 25 francs, c'est à dire 5 journées de salaire d'un ouvrier bien payé, ou 500 fois le prix d'un numéro du Supplément illustré du Petit Journal.

Répondre

Retourner vers « La collection d'accessoires »