[Pentacon] 135 mm f2,8

Avatar du membre
philippe H
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 702
Enregistré le : ven. 10 déc. 2004 17:41

[Pentacon] 135 mm f2,8

Message non lu par philippe H »

Salut :Hello:

Sur un pentacon 135mm f 1:2,8
La bague de sélection du diaph peut être pousser et tourner pour mettre une butée (point rouge haut) sur la possibilité de fermeture du diaph (pont rouge bas). Si je mets le point rouge haut sur f 1:8, il est impossible d'aller après cette valeur (11 ..32).
Et pourquoi donc??
Sympa cette optique avec ces 15 lamelles, on a presque un diaph parfaitement rond à toutes les ouvertures. :boing:
Fichiers joints
penta135.jpg
penta135.jpg (32.24 Kio) Vu 2586 fois
"ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit."
Margaret Mead, anthropologue

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6280
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Re: [Pentacon] 135 mm f2,8

Message non lu par Arnaud SAUDAX »

:Hello: C'est ce qui s'appelait la pré-sélection manuelle... On déterminait le diaphragme qu'il fallait en fonction de la vitesse choisi, on l'affichait grâce au point du haut, on faisait la mise au point à pleine ouverture pour une meilleure précision et par ca que c'est plus agréable, et, sans avoir à regarder, on tournait la bague des diaphs jusqu'à la butée, et on pouvait déclencher en conservant l'œil au viseur. Seuls les objectifs pour appareils reflex disposaient de ce dispositif de pré-sélection. Les temps et les techniques on bien changés... :wink:
Iconomécanophile chauvin...

Avatar du membre
philippe H
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 702
Enregistré le : ven. 10 déc. 2004 17:41

Re: [Pentacon] 135 mm f2,8

Message non lu par philippe H »

Merci Arnaud, c'est limpide. :Hello:
"ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit."
Margaret Mead, anthropologue

Avatar du membre
Pascal V
Messages : 835
Enregistré le : sam. 22 juil. 2006 17:41
Contact :

Re: [Pentacon] 135 mm f2,8

Message non lu par Pascal V »

Ce Pentacon est manifestement un Orestor de Meyer Optik, renommé.

Avatar du membre
philippe H
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 702
Enregistré le : ven. 10 déc. 2004 17:41

Re: [Pentacon] 135 mm f2,8

Message non lu par philippe H »

Merci Pascal pour cette précision d'importance. :Hello:
"ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit."
Margaret Mead, anthropologue

Olivier_G

Re: [Pentacon] 135 mm f2,8

Message non lu par Olivier_G »

Arnaud SAUDAX a écrit ::Hello: C'est ce qui s'appelait la pré-sélection manuelle... On déterminait le diaphragme qu'il fallait en fonction de la vitesse choisi, on l'affichait grâce au point du haut, on faisait la mise au point à pleine ouverture pour une meilleure précision et par ca que c'est plus agréable, et, sans avoir à regarder, on tournait la bague des diaphs jusqu'à la butée, et on pouvait déclencher en conservant l'œil au viseur. Seuls les objectifs pour appareils reflex disposaient de ce dispositif de pré-sélection. Les temps et les techniques on bien changés... :wink:
J'ai un Mir-1B qui fonctionne sur le même principe. C'est un peu troublant au début... :wink:
Et une fois sur deux on fait la photo à pleine ouverture ! :ronchon:

Avatar du membre
Pierre-Yves P
Messages : 3505
Enregistré le : lun. 25 avr. 2005 17:41

Re: [Pentacon] 135 mm f2,8

Message non lu par Pierre-Yves P »

:Hello: Bonjour,

Il y a des Auto-Rokkor qui fonctionnent aussi sur ce principe... je confirme ce que dit Olivier, quand on a l'habitude d'un automatisme aussi courant que ça, on rate souvent des photos quand il est absent :oops: :lol:.
Le Jazz, c'est du Picasso qui réveille les voisins.

Répondre

Retourner vers « Pentacon »