BREAKING NEWSSuper-lumichrome par Arnaud SAUDAX | Présentation par Frédéric SEC | Vds labo argentique nb complet par Christine_B | Petit nouveau par Sylvain Halgand | Adaptation objectif [pentacon... par Stephan VDZ | Divers catalogues par Sylvain Halgand | Petit nouveau par Frédéric SEC | Un [kodak] 1a folding pocket ... par André GD |
Ernemann Heag XVI
English version English version
Photo(s) de FC et texte de FC. Propriété de FC. Dernière modification le 2012-02-14 par Eric Borel.

Fabriqué ou assemblé en Allemagne de 1909 à 1918.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 10166

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Ernemann 

Le dos pour film en rouleau accompagnant cette chambre est impressionnant. Il est amovible, permet de mettre en place des châssis pour l’utilisation de plaques de verre, support classique (quoiqu’en fin de vie) des surfaces sensibles à cette époque.
Il permet également avec un pied d’utiliser un dos dépoli afin effectuer la mise au point, particulièrement lors d'une distance appareil / sujet inférieure à deux mètres. Ce réglage de distance est possible en utilisant le double tirage du soufflet.

La pellicule de 8 cm de large, une fois l’amorce accrochée sur la bobine réceptrice en bois, permettait la réalisation de négatifs de 8 x 11,5 cm. Deux écrans rouges sur le dos du roll-film guidaient l’opérateur lors du changement de vue après exposition du film.
Un volet métallique amovible permet de changer éventuellement de dos en cours de séance de prise de vue ou d’utiliser des plaques photos sur verre. Il n’y a malgré tout aucune sécurité, dans un sens ou dans l’autre, en cas d’erreur de manipulation de ce volet métallique.

L’obturateur de cet appareil est pneumatique. Il s’arme en effectuant une rotation (appareil de face dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) du sélectionneur de vitesse d’obturation. Il est actionné soit manuellement directement sur l’appareil ou par l’intermédiaire d’un déclencheur souple qui est ici malheureusement partiellement dénudé, phénomène classique de l’outrage du temps que l’on retrouve sur beaucoup de matériel de cette époque.
Les vitesses d’obturation vont de la pose B au 1/100 de seconde. La pose T est utilisée l’appareil sur pied conjointement avec un verre dépoli pour faire la mise au point.

L’objectif ici est un « Aplanat Symétrical » sans indication de la focale. Le diaphragme de l’objectif permet des ouvertures comprises entres f : 3 et f : 22. La platine porte objectif permet les décentrements verticaux, un repère est associé à la position neutre. Un léger décentrement latéral est aussi possible.

Le cadrage pouvait être réalisé soit directement sur un verre dépoli (associé à la pose T), soit d’une façon plus dynamique en utilisant le viseur associé à un niveau à bulle qui se trouve près du sélecteur de vitesse de l’obturateur (à noter la rotation possible de ce viseur pour les cadrages horizontaux). La majeure partie des éléments constituant cet objet est numérotée ce qui en facilite le repérage (type et date) dans la production de ce fabricant.

 

Ernemann Heag XVI



Ernemann Heag XVI

Ernemann Heag XVI

Ernemann Heag XVI



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced