BREAKING NEWSFolding plaques "reporte... par Jean Pierre M | Mackenstein par Etienne G | Bonjour par Eric Carlhan | [tessina] datation par Bernard Muraccioli | [photo-hall] chambre folding ... par Jacques Bratieres | Le [nikon] fm10 par goumidi mohamed | Second td 2017 par Patrick FO | Bourse 2018 par Sylvain Halgand |
Fed Stereo favori envoyer imprimer
Photo(s) de JCA et texte de JCA. Propriété de JCA
UK English version

Chronologie de la marque Fed Nouvelle fenêtre

Historique de la marque Fed Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : ex-URSS
Fabriqué de 1988 à (Postérieur à) 1998.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 10848

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Fed Stereo



Le FED Stéréo a été fabriqué en différentes versions par « Charkovskij Mashinostroitelnij Zavod FED » à Charkov, en Ukraine.

Il s’ agit ici de la version standard dont les marquages sur le boîtier et les objectifs sont exécutés en caractères cyrilliques. Ses dimensions sont 160x82x56 mm et son poids 700 grs.

Il a été introduit en 1988 et la fabrication des FED stéréo toutes versions confondues s’est prolongée jusqu’en 1996.

Il utilise la pellicule 35 mm standard en cassette 135 , pour réaliser 7 couples d’ images stéréo avec une cassette 12 poses 24 x 36, 14 couples d’ images stéréo avec une cassette 24 poses 24 x 36 et 21 couples d’ images stéréo  avec une cassette 36 poses 24 x 36.

Il réalise des couples stéréo d’images au format 24 x 30, en fait exactement 23,54 x 29,30 mm, qui est le format européen « 7 perforations », par opposition au format américain « 5 perforations » qui est un 24 x 20. En effet 7 perforations de film 35 mm correspondent à la largeur d’une image, 30 mm, plus l’espace entre images, soit sensiblement 33,25 mm.

Les couples d’images stéréo sont croisés sur la pellicule et le levier d’armement de l’appareil fait avancer la pellicule d’une image à chaque fois. De ce fait la gestion de l’armement est particulière mais identique à celle de tous les appareils au format européen « 7 perf ».

Une fois l’appareil chargé, on arme 4 fois et on fait le premier couple d’images stéréo. Puis on arme une fois pour faire le second couple. Ensuite on arme 3 fois pour faire avancer les deux couples d’images stéréos 1 et 2 déjà pris et on fait le troisième couple stéréo, on arme une fois pour faire le quatrième couple d’ images stéréo. Et ainsi de suite, 3 fois, 1 fois, 3 fois, 1 fois… jusqu’à la fin du film. A noter que l’armement se bloque automatiquement au niveau requis par l’avancement du film et qu'il n’y a donc pas à réfléchir; on arme tant que cela est possible et on déclenche pour faire le couple d’ images stéréo. Il n’ y a pas de perte d’images avec ce système contrairement au système « 5 perf » où l’armement fait avancer la pellicule de deux images à chaque fois et où on perd une image qui reste vierge au début du film et une image à la fin. Sans compter que le format « 5 perf », 24 x 20, est un format portrait plutôt désagréable en diapositives alors que le format « 7 perf », 24 x 30, reste un format paysage. Au sujet des diapositives, FED commercialisait aussi un projecteur spécial de couples d’ images diapositives stéréo en utilisant la méthode de polarisation croisée de la lumière ainsi que les lunettes pour la visualisation en relief de ces couples d’images diapositives stéréo.

Après cet aperçu sur la gestion des images, passons aux spécifications techniques.

Le FED stéréo dispose de deux objectifs couplés Industar 81, 1 :2,8 de 38 mm dont l’écartement optique est de 63,4 mm. L’appareil ne dispose pas de télémètre. Son viseur de newton est clair et correctement dimensionné.

Cet appareil est automatique, et aucun accès à la gestion des vitesses n’est prévu.
L’automatisme se sélectionne par le levier situé à côté de l’objectif droit en le positionnant sous le « A ». Ce levier est très fragile et doit être manipulé avec précaution.
Dans cette position « A », l’ appareil choisit le couple vitesse/diaphragme adéquat, en fonction de l’information fournie par la cellule photo-résistante. Les couples possibles vont de 1/30 ème à F 2,8 jusqu’à 1/650 ème à F 14.

Le couplage de la cellule est basique. La pile alimente un pont dans lequel se trouvent la cellule et un galvanomètre. La cellule est située au milieu d’ une cloche métallique percée de trous de différents diamètres correspondants au « réglage de sensibilité » dont le bouton se trouve sur le capot du boîtier. Les sensibilités prévues vont de 25 à 800 Asa. En fonction de la réaction du galvanomètre sous l’effet de la cellule, l’aiguille du galvanomètre, que l’on voit recourbée sur la photo de droite, change de position. Au déclenchement, une came vient appuyer sur l’aiguille et permet la sélection du bon couple vitesse/diaphragme. L’automatisme a une fâcheuse tendance à sous-exposer légèrement.

Le même levier qui permet la sélection de l’automatisme permet aussi la sélection manuelle de 6 diaphragmes, de 2,8 à 16. Ces six positions sont associées à la seule vitesse 1/30 ème de seconde et sont réservées à l’emploi du flash dont la synchro X se trouve sur le sabot porte-accessoire. Enfin une position pose « B » est aussi accessible par le même levier, la pose « B » se fait exclusivement à pleine ouverture; et ce n’est pas l'idéal. Les modèles les plus anciens permettaient de sélectionner dans les mêmes conditions 7 diaphragmes de 2,8 à 22.

Les obturateurs centraux bilames placés derrière les optiques permettent les vitesses du 1/30 ème  au 1/650 ème de seconde mais seulement en position automatique. Les  lames des obturateurs assurent aussi la fonction de diaphragme du fait de leurs configurations.

Une bague sur l’objectif gauche permet la sélection de la distance sur les deux objectifs. L’échelle des distances va de 1 m à l’infini, avec la traduction en pieds. Le réglage de distance est continu, sans clics de positionnement.

L’alimentation est assurée par une pile au mercure PX625 d’ 1,35 volts sur les premiers modèles et, après modifications sur les modèles plus récents, par une pile SR44 à l’oxyde d’argent de 1,5 volts. Ces modèles plus récents disposent dans le logement de pile d’une bague d’adaptation en plastique. Il ne faut pas utiliser la pile PX625A qui est une pile alcaline dont la tension diminue avec la décharge ni la LR44 pour les mêmes raisons. Il n’ y a pas de possibilité de couper l’alimentation, il faut donc retirer la pile en cas de non utilisation prolongée.

Enfin, le FED stéréo était vendu en boîte, avec courroies, sacoche, deux pare-soleil et mode d’ emploi en russe.
 

Fed Stereo

Fed Stereo






Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Fed sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Fed sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Fed sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Fed sur EBAY ETATS-UNIS USA