BREAKING NEWSMonture [leica] r par Jean-Pierre S | [biflex 35] par André Bessot | [whitehouse products] par Jacques Bratieres | [gallus] le carbone-lorraine ... par Jacques Bratieres | Nakawa 303 par Eric Carlhan | Cinématophone (et non ciném... par Patrick FOURNERET | Bordeaux par Francois B | Obturateurs [lm] par Patrick FOURNERET |
Royer Savoy I favori envoyer imprimer
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Sylvain Halgand
UK English version
Promo

Chronologie de la marque Royer Nouvelle fenêtre

Historique de la marque Royer Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication ou d'assemblage final : France
Fabriqué de 1956 à (Postérieur à) 1957.
Indice de rareté en France : Peu courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 1103

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Royer Savoy I
(N° de série sur l'objectif commencant par E) Prise de déclencheur souple obstrué


En 1956, cet appareil est annoncé comme s'appelant Royer 35 et un des arguments commerciaux est qu'on peut charger l'appareil sans le retirer du sac toujours prêt. Les gravures des catalogues montre cet appareil avec "Royer 35" inscrit à la place de "Savoy".

Et pourtant, en 1956, le dernier des supplices chinois était d'essayer de mettre une pellicule dans cet appareil ! En effet, seule la platine rectangulaire à la base de l'objectif se sépare du corps de l'appareil et permet de disposer un film, à travers une ouverture ridiculement petite. L'ensemble obturateur / objectif / platine est amovible pour pouvoir être utilisé sur un agrandisseur. Face à la grogne des acheteurs, Royer dût vite corriger l'erreur de conception. Ce premier modèle, fut remplacé par un second dont le dos s'ouvrait, tout en conservant une platine antérieure amovible. 
Le viseur de ce premier Savoy est petit (bien qu'annoncé comme "Grand viseur optique" !) 

Lors de sa sortie, cet appareil coutaît 20960 francs .

 

Fabrication des Royer dans l'usine d'Annemasse, extrait de "Le Photographe" du 5 juin 1959

AnnemasseSAVOY, ce nom qui désigne une si belle région de France, est aussi celui d'un appareil photographique de petit format bien connu de tous nos lecteurs, mais ce qu'ils savent peut-être moins , c'est que ce nom de baptême n'a pas été choisi au hasard, mais en fonction de son lieu de naissance. C'est, en effet, à Annemasse que le SAVOY, conçu à Fontenay-sous-Bois, par M. Royer, voit le jour dans une vaste usine que nous avons visitée pour nos lecteurs.

Sous le signe de la précision : La fabrication des appareils Savoy


Porte de la France, dans le Genevois, à 6 kilomètres de Genève - Annemasse doit, en grande parlie, le développement de ses industries de précision au fait que de nombreuses usines installées dans la région de Besançon ont dû, par suite de l'établissement de la zone occupée, évacuer leurs installations ou créer des filiales dans le département de la Haute-Savoie.
M. Royer, Directeur de la S.I.T.O., cherchant à décentraliser les fabrications de sa société, et pour que celles-ci bénéficient aussi de la haute précision horlogère, s'est associé avec son condisciple des Arts el Métiers, M. Fresard, qui dirigeait alors une importante usine spécialisé dans la fabrication de pièces d'horlogerie : ancres, roues d'ancres, balanciers, usine connue non seulement en France, mais à l'étranger, puisqu'elle est titulaire de la carte d'exportateur.
Ils ont créé ensemble la Société C.I.C.A., dont la première production importante a été le Savoy.
Nous avons visité les deux usines d'horlogerie et de photographie, qui sont côte à côte.
Nous avons pu en admirer la puissance de fabrication, les machines de haute précision du dernier modèle, l'automation poussée, le matériel de contrôle, la dextérité d'un personnel habitué à un travail de précision, la netteté et la clarté des locaux, tous neufs, les installations de chromage, le tapis roulant de la chaîne de montage, etc., bref, tout un ensemble de production ayant peu d'égaux en France.
Il est inutile, pour nos lecteurs, de décrire les appareils Savoy dans leurs versions actuelles : Savoy 2 • Savoy 2 C • Savoya.


De nouvelles productions vont sortir des usines d'Annemasse : le Savoy 3, doté d'un viseur collimaté « Cristal » d'une conception toute nouvelle, fabriqué sous licence par la SOM-Berthiot, et dont nous donnons ci-après une description, les Savoyflex el surtout bientôt le fameux Savoyflex 3, 100 % automatique, et qui a été la grande nouveauté de la dernière Photokina.

Nous avons appris que toutes les pièces entrant dans la fabrication des Savoy sont faites à Annemasse, à l'exception de l'optique et du corps de fonderie sous pression.
Le montage est fait par des ouvriers et ouvrières habitués à la haute précision et qui sont disposés en plusieurs rangées de part et d'autre d'un tapis roulant qui cadence la production d'une façon... horlogère. Des contrôles à différents postes de cette véritable chaîne filtrent toute la production. Un contrôle en fin de chaîne assure en plus la qualité impeccable des Savoy, prêts à être livrés.

Si l'on songe que 135 types de pièces différentes, évidemment contrôlées une à une, entrent dans la fabrication du Savoy 2, on peut imaginer les multiples opérations auxquelles donne lieu le contrôle.

FabricationLe rez-de-chaussée est réservé à tous les travaux de polissage, chromage, galvanoplastie, peinture, sablage, etc.
C'est au premier étage qu'est situé le tapis roulant de la chaîne de montage et les annexes du montage. Dans les étages supérieurs se fabriquent les pièces détachées grace à des machines dotées des derniers perfectionnements : pompes hydrauliques, rivetages électriques, perceuses multibroches, etc.



L'alliance de l'horlogerie avec la photographie ne peut qu'avoir des conséquences heureuses, surtout qu'à la veille du Marché commun, et la coopération entre l'idée créatrice et la réalisation basée sous le signe de la précision ne peut que donner des résultats parfaits. L'industrie française de la photographie est dès main tenant prête pour le Marché commun. C'était là le but recherché. Nous sommes convaincus qu'il est atteint puisque d'ores et déjà le Savoyflex 3 sera vendu en Allemagne dès 1959.


En quittant cette belle usine, nous avons vu tout l'intérêt que représente l'association de ces deux ingénieurs qui ont allié leurs qualités de création et de haute précision, qualités dont bénéficient les Savoy et les Savoyflex, et dont bénéficieront leurs productions futures.
 




Appareils similaires en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced