BREAKING NEWSPrésentation par Sylvain Halgand | Plaque de verre stéréo par Arnaud SAUDAX | J'arrive!...... par Eric Carlhan | Présentation d'olivier par Eric Carlhan | A-t-il existé des appareils ... par Gérard EVEN | [inox] cuve développement. par Jacques Bratieres | Quelque part dans l'aisne par Patrick FOURNERET | [glunz] glunz 600 par jean paul henri bernard |
Ihagee Exa favori envoyer imprimer
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand avec la collab. de JM. Propriété de Sylvain Halgand
UK English version
Promo

Chronologie de la marque Ihagee Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication ou d'assemblage final : Allemagne (ex-RDA)
Fabriqué de 1956 à 0.
Indice de rareté en France : Courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 1119

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Ihagee Exa



La série de réflex Exa utilisant ce type de boîtier est reconnaissable à ce fronton incurvé et marqué Exa (et non pas Exakta comme sur certains modèles antérieurs) fut fabriqué de 1951 à 1960. Ce modèle se distingue des précédents par les deux broches pour flash chromées et indiquées F et X, et non plus M et X.

Une des particularités des Exa est le peu conventionnel levier de changement de vitesse ! Remarquez cependant l'absence de marche arrière.

La cellule Examat que l'on voit sur les photos plus bas ci-dessous, date de 1968. Elle n'était pas fabriquée par les successeurs d'Ihagee, le combinat industriel VEB Pentacon, mais par Harwix à Berlin-Ouest. Lors d'une récente visite au Musée des techniques à Dresde, dans les anciens locaux d'Ernemann, on a appris que cette Examat a été conçue par les fabricants de l'Exakta, mais que sa réalisation et une partie de sa commercialisation ont été confiées à Harwix.
On tient là un joli cas d'histoire politico-économique au temps de la guerre froide : le combinat industriel VEB Pentacon de la DDR n'hésitait pas à sous-traiter à Berlin-Ouest ! Il est aussi possible que VEB ait vendu ou loué le brevet à Harwix... Mais l'essentiel de la production (même si l'Examat pouvait convenir à d'autres boîtiers) était finalement commercialisé avec les Exakta et les Exa. En Europe de l'ouest de l'époque, les importateurs étaient les mêmes, par exemple en Belgique.

Cette cellule, pas vraiment discrète (155 gr sans sa pile) contenait un pentaprisme pour la visée sur lequel elle mesurait 'au passage' la luminosité de l'image reflex en train d'être composée. Elle couvrait une plage de 6 à 1600 iso et une combinaison de diaphragme de 1.4 à 22 et de vitesse de 8 sec. à 1/1000. Il fallait une batterie PX625 (1,35V). Une petite aiguille à gauche dans le viseur indiquait la bonne exposition.

La cellule Examat  s'est probablement plus vendue pour les Exakta (à sa sortie, il s'agissait des Exakta VX 1000) que pour les Exa, la plage d'exposition de ce dernier étant restreinte.

Ihagee Exa

Ihagee Exa
(Photo JM)
Ihagee Exa
(Photo JM)




Appareils similaires en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced