BREAKING NEWSBonjour à tous. par Romain Singe | [minolta] x700: indice sous-e... par Romain Singe | Nouveau quizz par Jacques MAR | [agfa]retina ii a par Jacques MAR | Second td 2017 par Jacques MAR | Triste nouvelle par Bernard Muraccioli | Ludo dh par Frédéric SEC | Accessoire photo ou ciné ? par Nicolas Mailloux |
Mamiya M645 1000S favori envoyer imprimer
Photo(s) de FL/PL et texte de FL/PL . Propriété de FL/PL
UK English version

Chronologie de la marque Mamiya Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Japon
Fabriqué de 1976 à 0.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 11292

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Mamiya M645 1000S
L’autre boîtier est un M645 classique au 1/500ème de seconde avec un 80 mm ouvrant à 1.9, un 150 mm et un doubleur de focale et avec la poignée motorisée.


1976, fort de l’hégémonie de son moyen format RB67 et aiguillonné par la concurrence en particulier de Bronica, Mamiya décide à la fois d’attaquer le marché professionnel et le marché des amateurs avertis avec un nouveau concept, une solution globale et modulable.
C’est donc ainsi qu’est né le premier modèle de la série des 645, le M645, petit moyen format reflex mono-objectif permettant 16 vues 4,5X6 sur film 120 ou bien 32 vues sur film 220.


Fidèle à sa réputation de qualité, Mamiya met la barre très haut, tant techniquement que par la modularité du système.
Ce système est articulé autour d’un boîtier reflex nu, à obturateur à rideaux contrôlé électroniquement dont les vitesses s’échelonnent de 8 secondes à 1/500ème de seconde et pose B.

Ensuite tout est interchangeable et modulaire :
Les optiques qui vont dans un premier temps du 55 mm au 150 mm, le 2,8/80 mm étant la focale standard.
Les viseurs : de poitrine, avec cellule CDS non couplée, ou cellule CDS couplée (viseur S),  ou viseur d’angle. Toute une série de dépolis est aussi adaptable à chacun. A noter que le boîtier permet l’utilisation du viseur S grâce à une position spéciale sur le sélecteur de vitesses ne nécessitant qu’une seule pile pour alimenter les deux unités.
Les chargeurs de film 120 et 220 peuvent être préparés à l’avance, et ainsi être disponibles et utilisables instantanément sans grande manipulation.
Une gamme impressionnante d’accessoires vient compléter le tout : Poignées, poignées motorisées, déclencheurs, bagues allonge, etc.

A l’usage, l’appareil est polyvalent, du moins pour l’époque. Sa qualité est impressionnante, ses optiques sont remarquables et recherchées mais son ergonomie est moyenne. Même si l’on dispose de deux déclencheurs, le boîtier est assez difficile à manipuler en raison de son poids et  de sa forme. La poignée latérale devient donc vite indispensable. De plus, ce n’est pas un modèle de discrétion, notamment au déclenchement .

Il n’en demeure pas moins que Mamiya a réussi là un coup de maître, donnant ses lettres de noblesse à un format encore utilisé de nos jours dans les dernières évolutions du 645……Le concept se décline même en numérique, preuve de la vitalité du concept.

L’appareil présenté est une version 1000S dont l’obturateur électronique va jusqu’au 1/1000ème de seconde. Il est présenté avec sa poignée à main gauche.

 

Commentaires de Pierre Luminet quant à l'utilisation de cet appareil :


Du fait de sa conception, l’ergonomie générale de l’appareil est  assez calamiteuse. Elle s’améliore sensiblement grâce à la poignée dédiée avec report du déclencheur, disponible avec ou sans moteur.


Le viseur de poitrine impose de garder le cadrage vertical. Par contre le viseur prisme, ici dans sa version avec cellule, permet de viser tant verticalement qu’horizontalement ce qui rend l’utilisation beaucoup plus souple.


Le dos n’est pas interchangeable, mais le film est préalablement inséré dans une cassette amovible ce qui rend le changement de pellicule relativement rapide, à condition bien sûr de disposer de plusieurs cassettes.

Note : il est possible d’utiliser des cassettes 220 avec des bobines 120 : il suffit d’ôter l’ergot fixé par deux vis (CF Photo "Passage 220 vers 120").

Conçu pour les professionnels, considéré par certains comme un "appareil de mariagiste"  (sic), mais adopté par de nombreux amateurs exigeants, le Mamiya M 645, relativement fiable pour son âge,  est un excellent choix pour aborder le moyen format sans se ruiner.

Mamiya M645 1000S

Mamiya M645 1000S

Mamiya M645 1000S
"Passage 220 vers 120"
Mamiya M645 1000S



Liens extérieurs Ajouter un lien extérieur en rapport avec ce modèle d'appareil Nouvelle fenêtre
Pour éviter les spams, vous devez être inscrit au forum






Photos de boîtes de ce modèle : Ajouter une photo Nouvelle fenêtre


Anciennes publicités au sujet de ce modèle : Ajouter publicité Nouvelle fenêtre
Galerie

Zoom de 1975
Galerie

PhotoGraphic de 1977
Galerie

PhotoGraphic de 1977


Vidéo pour ce modèle (me contacter pour un ajout éventuel)





En savoir plus
Vos photos prises avec le même appareil Nouvelle fenêtre

Avis d'utilisateurs Nouvelle fenêtre

Relevés de prix d'achats Nouvelle fenêtre

Test Phot'Argus Nouvelle fenêtre

Présence dans les catalogues de distributeurs Nouvelle fenêtre

Appareils de la marque Nouvelle fenêtre

Accessoires de la marque Nouvelle fenêtre

Objectifs de la marque Nouvelle fenêtre

Notices de la marque Nouvelle fenêtre

Les messages du forum au sujet de la marque Nouvelle fenêtre



Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Mamiya sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Mamiya sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Mamiya sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Mamiya sur EBAY ETATS-UNIS USA