BREAKING NEWSUn [kodak] 1a folding pocket ... par André GD | [auzoux & français] par André GD | Le stéréopole par Arnaud SAUDAX | Divers catalogues par Sylvain Halgand | [traid] fotron accessoires par Jacques Bratieres | Pages au garage à sortir par Jacques Bratieres | Second td 2020 par Jose PP | [nagel] mais quel modèle ? par Weber jean francois |
Kowa Super 66
English version English version
Photo(s) de AG et texte de AG. Propriété de AG. Dernière modification le 2020-03-23 par Eric Borel.

Fabriqué ou assemblé en Japon de 1974 à (Postérieur à) 1978.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 12431

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Kowa 

Le Super 66 est, pour la marque Kowa, l'aboutissement de son moyen-format 6 x 6 à objectifs à obturateur central, après le Six et le Six II 66. Il a comme principale innovation le dos interchangeable ; une version simplifiée du Super 66, le SixMM, aux caractéristiques identiques, excepté le dos, élargit la gamme.

L'entraînement du film et l'armement s'effectuent simultanément, à l'aide du bouton-manivelle latéral ; un dispositif permet les surimpressions. Le bouton de déclenchement, à l'avant du boîtier, est muni d'un levier de verrouillage de sécurité. Le relevage manuel de miroir avant déclenchement n'est pas possible, bien que cette facilité soit prévue sur le (plus simple...) Six MM.

Le viseur de poitrine standard, muni d'une loupe de visée, peut être remplacé par différents viseurs à prisme (horizontal ou à 45°, avec ou sans posemètre), par une hotte de visée (de précision, à 4 cellules) ou par un viseur sportif à cadres multiples. Plusieurs verres de visée interchangeables (standard, quadrillés, télémétriques, à micro-prismes) complètent un système de visée très efficace et agréable à l'usage.

Une large gamme, bien étagée, de dix objectifs à obturateur central, du fish-eye 19mm f:4,5 (180°, 2,18kg) au téléobjectif 500 f:8 (1,96kg, longueur 32cm, diamètre du filtre 95mm), en passant par l'excellent standard 85 f:2,8 présenté sur les photos, permet à ce boîtier un emploi très étendu, surtout si l'on y ajoute un soufflet macro (avec bascules et décentrements avant), un trio de tubes allonges (avec transmission de couplage) et des bonnettes pour six objectifs (du 55 au 250mm).

Trois dos sont disponibles : le standard 6 x 6, le 4,5 x 6 et le dos Polaroïd.
Les deux dos roll-film acceptent le 120 et le 220 : il suffit de retourner le presse-film et de déplacer la plaque au niveau du compteur de vue ; le presse-film, très élaboré, n'est pas étranger à la qualité du résultat obtenu sur les photos. La forme en "L", avec les roues dentées qui ressortent, donne un aspect caractéristique de la marque. Le volet de protection du film ne s'enlève pas mais s'escamote sous le miroir lors du déclenchement ; un second rideau n'est donc pas nécessaire, comme sur l' Hasselblad, à l'arrière du boîtier (volets d'obturateur auxiliaire) ; cette absence de volets supplémentaires  et un système complexe mais très souple de rotation du miroir procurent un déclenchement d’une remarquable douceur.

Le Kowa Super 66 a été conçu à l'époque pour rivaliser avec l'Hasselblad 500 Cm.
Sa prise en main agréable et sa panoplie variée d'objectifs et d'accessoires efficaces assurent au Kowa une qualité d'image équivalente à celle de son rival.
Mais quelques défauts majeurs ne lui ont pas permis d'atteindre son but : pas de relevé de miroir possible avant déclenchement, pas de pose B et pose T inexploitable (il faut tourner la bague des vitesses pour l'interrompre !) et, surtout, blocage total de l'appareil si l'on arme et que, malencontreusement, on appuie en même temps sur le bouton de déverrouillage du dos, facilement accessible sur le côté : le blocage est tel qu'il nécessite le SAV pour un démontage et réalignage d'une partie de la tringlerie du boîtier !

Kowa Super 66



Kowa Super 66

Kowa Super 66



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced