BREAKING NEWSPetite présentation par Eric Carlhan | Nouvel arrivant par Eric Carlhan | Problème de mise au point av... par philippe fene | [auzoux & français] par Stéphane MARTIN | Photo d'obturateurs par Sylvain Halgand | [ihagee] exakta varex iia: ve... par Jean-Pierre Fantone | Des avis sur cette chambre ? par Stéphane MARTIN | On dirait une [gaumont], n'es... par André GD |
Canon EOS-1 favori envoyer imprimer
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Musée de la photo de Graçay
UK English version
Promo

Chronologie de la marque Canon Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication ou d'assemblage final : Japon
Fabriqué de 1989 à (Postérieur à) 1992.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 12506

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Canon EOS-1



Le successeur du Canon new-F1 fut présenté en France lors du Grand Prix de Formule 1 sur le circuit Paul Ricard en juillet 1989. Il se positionnait en concurrent direct du Nikon F4. C'était à ce moment-là les deux seuls véritables boîtiers professionnels (en 24 x 36), la plupart des constructeurs semblant avoir jeter l'éponge pour fournir un marché où un appareil coûte plus cher qu'il ne rapporte.

L'Eos-1 a une ergonomie très élaborée. Les réglages sont rappelés sur un grand écran à cristaux liquides, ainsi que dans le viseur. Deux molettes, une petite près du bouton de déclencheur et une grande dorsale permettent les réglages.

Le boîtier est motorisé d'origine à 3 images/seconde. L'ajout d'un booster pousse cette vitesse à 5,5 images/seconde. Ce qui est remarquable, c'est que jusqu'à 4,5 i/s, l'autofocus suit correctement. Au moment de sa sortie, l'autofocus de l'Eos 1 est le plus rapide. Certes, les objectifs USM (Ultrasonic) sont très innovants, mais le capteur CT-SIR Basis est la grosse amélioration de ce boîtier. Il est constitué de deux séries de 29 éléments dans la verticale et de deux séries de 47 éléments dans l'horizontale. Les capteurs Basis sont plus rapides que les capteurs CCD. Ils sont également plus sensibles.

L'alimentation est assurée par une pile de 6 volts au Lithium. Elle se loge dans la poignée. Le booster nécessite de retirer cette pile. Lui-même contient huit piles AA.

Il y a quatre modes de mesure d'exposition : Spot, sélective, intégration pondérée centrée et multi-zones évaluatives. Les modes d'exposition sont : Programme, Priorité vitesse, Priorité ouverture, semi-automatique, mode DEPTH.


 





Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced