BREAKING NEWS[foca] urc marine nationale par Jean-Pierre Fantone | [canon] 7 et objectifs russes par Jean-Christophe Moreau | Photographe pour un mariage /... par Antoine-Brun | [rolleiflex] quel modèle et ... par Dominique G | Signaler les erreurs des page... par Jacques Bratieres | Ouf ! par Daniel C | Présentation par Frédéric SEC | Jean-marc jmx par Frédéric SEC |
Nikon Nikomat EL
English version English version
Photo(s) de DC et texte de DC. Propriété de DC. Dernière modification le 2015-12-06 par Eric Borel.

Fabriqué ou assemblé en Japon de 1972 à (Postérieur à) 1975.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 12640

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre

Chronologie des appareils Nikon Nouvelle fenêtre

Le Nikomat EL est l’appellation japonaise du Nikkormat EL en Europe.

Le Nikkormat EL est sorti en 1972 à la suite des Nikkormat FT et FTN, il a été fabriqué jusqu’en 1976, c’est un reflex automatique priorité diaphragme débrayable et, en ce sens, c’est une pièce de musée. Il représente pour l’époque une mini révolution marketing chez Nikon. Les acheteurs pouvaient avec le Nikkormat EL se payer la rapidité de l’automatisme priorité diaphragme sans vendre leur âme au diable, tout en gardant la complète maîtrise des réglages du mode manuel avec la mesure dans le viseur.

Il faut se replacer en 1972 et imaginer l’impact du premier reflex automatique Nikon à priorité diaphragme sur la clientèle et  même chez Nikon. C’est sans doute la raison pour laquelle le EL à été suivi de deux petits frères les ELW et EL2 et on peut même dire d’un enfant, le FE, ainsi que de nombreux petits enfants.

Quel plaisir de prendre le EL entre ses mains, l’ergonomie est parfaite pour l’époque, même en manuel avec le réglage des vitesses sur le dessus du boîtier on peut enfin se servir de ses deux mains et régler la vitesse et l’ouverture simultanément. Quelle rapidité par rapport à la bague des vitesses des FT/FTN. La bague de sensibilité du film est placée sur le dessus et elle est graduée par 1/3, il est donc aisé de sur ou sous-exposer, même en mode auto.

La monture de l’objectif reste en non-AI (oreilles de lapin sans trou) et comme les autres Nikkormat, elle est compatible avec les montures AI, AI’s et les accessoires des Nikon F et F2. L’indexation de la cellule se fait toujours par l’intermédiaire des oreilles de lapin à f/5,6.

En mode auto, l’obturateur est contrôlé électroniquement de 4 à 1/1000 s, la vitesse est réelle de 4 à 1/1000 s et contrôlable dans le viseur. La cellule est programmée pour une plage de 18 EV allant des sensibilités de 25 à 1600 ASA pour une ouverture de f/1,2 à f/32. La mesure est pondérée centrale, la cellule est même équipée d’une mise en mémoire de l’exposition sur le levier du timer, certes moins pratique que les appareils actuels, mais tellement moderne en 72.
A l’époque on sent déjà que la mode va changer et, contrairement à ses concurrents, le EL malgré un modernisme flagrant, garde des dimensions imposantes. Il faudra encore attendre quelques années pour voir chez Nikon des appareils légers de dimensions réduites tels que les FM et FE.

En conclusion c’est bien un Nikon et le vent a tourné !

Nikon Nikomat EL



Nikon Nikomat EL

Nikon Nikomat EL



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced