BREAKING NEWS[imperial debonair] provenanc... par Sylvain Halgand | Notice en pdf par Jacques Bratieres | Présentation par Sylvain Halgand | Salut à toutes et tous par Jacques Bratieres | Super-lumichrome par patrick-rob | Un autre logo [wuensche]. par André GD | Divers catalogues par Eric Borel | Janua par Sylvain Halgand |
Derogy Le Photo Secret
English version English version
Photo(s) de JFL et texte de JFL. Propriété de JFL. Dernière modification le 2014-01-15 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en France de (Postérieur à) 1888 à 0.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 15477

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Derogy 
Historique de la marque Derogy

Le 2 juin 1888, Edouard Derogy déposait le brevet N°190172 pour une « Chambre photographique portative » permettant 12 prises de vue sur des plaques 9 x 12 cm.

Cette chambre fut baptisée « Le Photo Secret », mais la marque ne fut pas déposée.

Elle se présente sous la forme d’une boîte en bois de 27 x 16 x 23 cm comprenant à l’intérieur :

  • un objectif hyperfocal (mais qui pourrait être remplacé par un objectif plus complexe selon l’auteur),
  • un obturateur rotatif et son mouvement de commande,
  • un magasin mobile à deux compartiments superposés, celui du dessus pour les plaques vierges, celui de dessous recevant les plaques exposées.

Les plaques sont placées individuellement sur de légers châssis en tôle, puis glissées verticalement les unes derrière les autres dans les rainures du magasin supérieur. (rep.8, fig 2 du brevet).

Lorsque la vue est prise, la manipulation du levier (13) à l’arrière droit de l’appareil ouvre une trappe (17) dans le plancher de séparation des deux magasins : la plaque exposée tombe dans le compartiment inférieur (9).

Un bouton moleté (10) placé en dessous de ce levier, fait avancer le bloc magasin grâce à des crémaillères jusqu’à ce que la plaque vierge suivante se place au plan focal de l’objectif. L’indication du N° de la plaque apparaît dans une petite ouverture.

Ces magasins sont fermés par des volets munis de bandes de velours ce qui rend impossible l’entrée de lumière parasite.

L’appareil comporte deux viseurs à miroir et deux écrous de pied pour les prises de vues horizontale ou verticale. En position « normale », celle de la photo,  l’appareil prend des clichés horizontaux.

A l’avant du côté droit sont placés de haut en bas :

  • la commande T ou I,
  • le sélecteur de vitesse,
  • le bouton déclencheur.

Ils sont entourés d’une plaque en laiton poli gravé « Le Photo Secret, Derogy, BSGDG ».

L’objectif est entièrement à l’intérieur de l’appareil et l’orifice en façade peut se fermer par une plaque coulissante.

L’obturateur est actionné par un ressort dont la clé de remontage (20) est placée au centre de la façade : le fabricant dit qu'il permet au moins les 12 clichés.

L’obturateur est un grand disque métallique (6) muni de deux ouvertures: il fait ½ tour à chaque cliché.

Pour la pose T, le disque est arrêté par une butée (36) frappant sur une tringle déplacée avant la prise de vue. Il est libéré en tirant à nouveau cette tringle.

La vitesse de rotation du disque obturateur, donc le temps d’exposition de la plaque sensible, est modifiable par un dispositif à friction (fig. 4) sur l’un des pignons (27) du mouvement mécanique, commandé par un sélecteur latéral gradué.

Les diaphragmes en laiton noirci sont du type vanne, placés dans l’objectif entre les lentilles.

Derogy Le Photo Secret



Derogy Le Photo Secret



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced