BREAKING NEWSSecond td 2020 par Jacques Bratieres | [cambo] twr54 par Arnaud SAUDAX | [canon] eos 1v par Sylvain Halgand | [ihagee] exakta varex iia: ve... par Sylvain Halgand | Réparations et entretien par Sylvain Halgand | Appareil non identifié agc par Sylvain Halgand | [lumière] lumireflex par Jacques Bratieres | Auch le 15 septembre 2019 par Jose PP |
Xibei Huashan
English version English version
Photo(s) de JM et texte de JM. Propriété de JM. Dernière modification le 2012-02-12 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en Chine de 1960 à 0.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 2310

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Xibei 

Le Huashan ( ) est un petit appareil 24 x 36 en matière thermoplastique noire, fabriqué dès 1960 au Sichuan par Xibei Optical Technical Factory (西北).
Huashan signifie en chinois 'Monts étincelants' (monts : et étincelants brillants: ).

Cet appareil aurait été fabriqué sous licence de GOMZ / MMZ Smena (URSS); il ne s'agirait donc pas d'une copie illicite, mais bien d'une entente entre économies soeurs…. Il porte un nom chinois ne faisant aucune référence aux premiers modèles Smena (Смена) 1 ou 2 dont il est issu, produits en URSS dès 1955.
En fait d'autres ateliers avaient déjà produit peu avant, à Chongqing, un modèle identique appelé Yangtze River. On ne sait pas si les deux productions ont été poursuivies de front ou si le Huashan a succédé au Yangtze River avec déplacement des machines et de l'outillage.

L'optique (un triplet de 40 mm ouvrant à 1:4,5) est simple, mais traitée, ce dont témoigne le П cyrillique symbolisant un tel traitement sur les appareils soviétiques. L'obturateur doit être armé manuellement. Le déclencheur est sur l'objectif. Un pas de vis peut recevoir un déclencheur flexible. Cet appareil nécessite une cartouche réceptrice pour le film à placer sous la molette, puisqu'il n'y a pas de mécanisme de rembobinage. Les cartouches 135 du commerce trouvent place dans l'appareil.

L'appareil comporte une griffe pour accessoire mais aucun contact pour le flash. Le compteur est placé sous verre sur le capot, sur une pièce métallique fixée par 4 vis; un bouton permet de remettre manuellement le compteur à zéro (le compteur indique 35 comme nombre maximum de clichés).

Le dos est fixé par une sorte de charnière non solidaire du boîtier (pièce rapportée vissée) et, à l'opposé, par un loquet coulissant. Une fois ouvert, le dos se sépare du boîtier. Il comporte un presse-film en métal. Moulé au centre du dos, le nom de l'appareil stylisé sur fond de montagne et de nuages.
 Enfin, cet appareil acheté à Xi'an, possède un étui toujours-prêt en cuir frappé du logo et une inscription en caractères latins : Huashan.

Source partielle: Juhani Halmeenmaki, spécialiste des appareils soviétiques et de leurs avatars.

Xibei Huashan





Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced