BREAKING NEWSAnsco memo en bois 1927 par Jacques Bratieres | [canon] eos elan par Jacques Bratieres | Signaler les erreurs des page... par Sylvain Halgand | Question sur la fabrication d... par Renaud LAEMMLI | Bonjour à tous par PATRICK FREJUS | Td confinement (3ème 2020) par Sylvain Halgand | [yashica] mat 124g - pb de ce... par Manuel M | Démontage exakta tessar 2,8/50 par Manuel M |
Kodak Brownie Starflash
English version English version
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Sylvain Halgand. Dernière modification le 2012-03-19 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en France de (Circa) 1960 à 0.
Rareté en France : Très courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 291

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Kodak 
Historique de la marque Kodak

La fin des années cinquante et le début de la décennie suivante furent l'occasion d'une prolifération de petits appareils photo Kodak, en plastique, fabriqués en France. Pour point commun, mis à part un certain air de famille, leurs noms commencent par Star. Les quinquagénaires d'aujourd'hui s'en souviendront comme du cadeau reçu à leur communion.

Je me suis longtemps posé la question du pourquoi de cette éclosion d'appareils "Fabriqué en France", alors qu'ils ne sont que l'adaptation au marché national de modèles nord-américains. C'est en lisant l'EXCELLENT ouvrage du regretté B.Vial que j'en ai eu récemment l'explication. Les années cinquante furent marquées par un protectionnisme renforcé sur certains biens de consommation (dans le but de redémarrer l'industrie nationale), dont les appareils photo. Kodak (et Agfa à un moindre niveau) ne voulant pas perdre un marché, qui après des années de restrictions n'aurait cesse de croître, contourna le problème en fabriquant films et appareils directement en France (en association avec Pathé). Des modèles fabriqués peu de temps auparavant aux USA apparurent dans les magasins français, avec quelques petites différences techniques (format des lampes de flash) ou cosmétiques (face avant légendée en français).

Le modèle Starflash semble avoir eu pour parents un Starlet (on retrouve sur le côté du Starflash, les emplacements des deux broches du flash du Starlet ) et un Flash. Il se décline en différentes couleurs de plastique. La noire est la plus courante, mais l'appareil existe aussi en blanc, gris-bleu et rouge (que je n'ai jamais vu en France). En l'achetant, il faut vérifier que la parabole du flash ne soit pas fendue. La pile, souvent oubliée, a certainement coulé. Elle est logée au dos de l'appareil, et est accessible en tournant la grosse vis. Le chargement du film (format 127, images 4 x 4 cm) se fait par la base de l'appareil, sur laquelle on trouve d'un côté le bouton d'enroulement du film, et de l'autre, caché derrière un faux bouton, le verrou d'ouverture.

Les autres membres de la famille française des Brownie Star sont les Starlet et les Starluxe. Des cousins américains n'ont jamais traversé l'Atlantique, comme le Starmite (I et II), le Starmeter, le Starmatic (I et II) et le Starflex. Il existe également des Brownie Starlet fabriqués en Grande Bretagne, mais qui n'ont plus de ressemblance physique, sans doute une branche cadette de la famille.
A signaler l'existence du très particulier Startech, destiné aux dentistes.

Kodak Brownie Starflash
logo à gauche


Kodak Brownie Starflash



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced