BREAKING NEWSDivers catalogues par Sylvain Halgand | Un [kodak] 1a folding pocket ... par Sylvain Halgand | Bon anniversaire reginald par Gérard EVEN | [gitzo]les catalogues anciens... par didier rob | [auzoux & français] par Philippe Grunchec | Petit nouveau par Jacques Bratieres | Le stéréopole par Arnaud SAUDAX | [traid] fotron accessoires par Jacques Bratieres |
Kodak Brownie Flash
English version English version
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Sylvain Halgand. Dernière modification le 2016-01-30 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en France de 1955 à 0.
Rareté en France : Très courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 316

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Kodak 
Historique de la marque Kodak

Les noëls et les communions de la fin des années 50 et du début de la décennie suivante furent souvent l'occasion pour de jeunes adolescents de recevoir en cadeau un appareil désormais courant sur les brocantes ; le Brownie Flash.

Il pouvait être offert seul dans une boîte carton standard, ou accompagné de son gros flash à lampe, dans un très beau coffret cadeau.

 

Ce coffret contenait :

  • un appareil photo
  • un flash modèle B spécial pour Brownie Flash camera
  • Deux pellicules
  • Deux piles pour le flash
  • Des ampoules de flash
  • Un dépliant publicitaire
  • Un livret humoristique Kodak
  • Le mode d'emploi de l'appareil photo
  • Le mode d'emploi du flash

Il se présentait sous la forme d'une valisette en carton joliment illustrée.

Ce coffret valait 5036 francs à la fin des années 50.
L'appareil seul valait 2572 francs et le flash 1398 francs.

'appareil photo est la version "Fabriquée en France" du Brownie Hawkeye Flash américain (1951-1961) , lui-même dérivant du Brownie Hawkeye (1949-1951), qui ne disposait pas de branchement pour flash (Cette version n'est jamais sortie en France).
L'aspect général est celle d'un gros cube noir, en bakélite, surmonté d'une poignée en plastique. L'appareil n'a qu'un viseur de poitrine dont la fenêtre est ronde et centrale. Cela donne un faux air de reflex à ce box. Le déclencheur (à gauche) et le selecteur de vitesse (à droite : la position normale correspond à l'instantané. La pose est obtenue en tirant cette glissière vers le haut) sont en plastique gris. Un enjoliveur métallique relie l'objectif, la fenêtre du viseur et le viseur lui-même. Au point d'attache antérieur de la poignée se trouve un verrou en métal qui permet d'éviter que la partie arrière du cube ne se désolidarise de la partie avant. Pour changer le film, il faut ouvrir ce verrou.

Le flash se visse sur le coté droit du cube. Le corps de ce flash est en bakélite noire. Il contient les piles. La parabole est parfois en métal, mais plus souvent en plastique.

Cet appareil est incontournable dans une collection d'appareils français, bien qu'il ne soit q'une variante d'un modèle américain. Il peut encore être trouvé facilement sur les brocantes, mais attention, son matériau le rend très fragile. Au moment de l'acquisition, il est important de vérifier l'intégrité de la bakélite. Pour cela, il faut le sortir de son étui, car souvent les cassures se situent sous l'appareil à la ligne de jonction des deux parties du cube. Un autre point de fragilité est le bord avant supérieur de l'enjoliveur métallique. Des frottements répétés sur cet angle ont souvent usé la peinture émaillée.


Si on se réfère à son ainé américain, l'ouverture de cet appareil est 15. Quant à la vitesse d'obturation, elle doit être de l'ordre de 1/50.

Kodak Brownie Flash



Kodak Brownie Flash

Kodak Brownie Flash

Kodak Brownie Flash



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced