BREAKING NEWSMarco mendoza par Patrick FOURNERET | Photographica fair à londres par Patrick FOURNERET | [ribeiro] chambre de voyage par Arnaud SAUDAX | Bonjour à toutes et à tous par Yann FRISCO | Problème sur [pentax] mx par Yann FRISCO | Sortie vieux appareils 2019 par Bernard Muraccioli | [kodak] instamatic 92 ensembl... par Weber jean francois | Présentation : pascal-cyberp... par Jacques Bratieres |
Light Industrial Products Seagull DF favori envoyer imprimer
Photo(s) de - et texte de Eric Borel. Propriété de AL
UK English version
Promo

Chronologie de la marque Light Industrial Products Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication ou d'assemblage final : Chine
Fabriqué de (Antérieur à) 1971 à 0.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 4024

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Light Industrial Products Seagull DF



Ce Seagull Reflex DF (N° 2854173) semble être une copie chinoise du SLR japonais Minolta SR-3. La question autour de l'autorisation de cette copie reste posée.

La baïonnette de cet appareil est du type Minolta, ce qui ne permet pas plus de résoudre la question.

Il est tout à fait envisageable que les Japonais de Minolta aient revendu à la Chine des machines et des chaînes de montage devenues obsolètes sur le marché mondial, mais tout à fait capables de satisfaire le marché intérieur chinois. Quand ces appareils ont été proposés sur le marché français, ils devaient plus concurrencer les productions de l'Allemagne de l'Est que les belles productions nippones Hi-Tech.

Plus tard, Light Industrial Products, après avoir montré ses compétences, fabriquera des appareils sous licence Minolta, et même, Minolta confiera la fabrication totale de certains de ses modèles.

Pour la synchronisation X, il y a un cran entre 30 et 60 qui doit correspondre au 1/50 approximativement. Le bouton des vitesses comporte aussi un mémo pour la sensibilité du film, entre 9 et 36 DIN. Le test de profondeur de champ se fait par un petit levier sur l'objectif lui-même, et non pas sur le boîtier.

L'ouverture du dos n'est pas évidente : sous la semelle, il faut déplacer le petit curseur dans le sens de la flèche, et appuyer dessus, ce qui n'est ni évident, ni très facile. L'axe de la charnière est prévu pour être retirer facilement (C'est comme cela que j'ai pu l'ouvrir la première fois...) ce qui suppose qu'il était prévu pour des dos interchangeables.

Il était aussi prévu pour être motorisé comme le prouve la présence du bouton fendu sous la semelle qui est solidaire de l'axe d' entraînement.

Light Industrial Products Seagull DF





Appareils similaires en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced