BREAKING NEWSPrésence de la sasfca à la ... par Michel Krg | Td 2023-05 par Sylvain Halgand | [sem] reyna cross-iii modifi... par Eric Carlhan | Signaler les erreurs des page... par Matthieu F | [kodak] cartridge n°4 par stephenMid | Perkeo 2500 afs : le manuel d... par Thierry L | Salutations auvergnates par Edouard_zenit | Présentation: bonjour à tou... par Arnaud SAUDAX |
Regula Reflex 2000 CTL
English version English version
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Musée de la photo de Graçay. Dernière modification le 2014-08-17 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en Allemagne de (Circa) 1970 à (Postérieur à) 1970.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 4428

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Regula 

La marque Regula a été présente sur le marché du début des années 50 au tout début des années 80. La société s'appelait King AG (Regula-Werk King AG), propriété de la famille éponyme. Le logo en forme de K surmonté d'une couronne est celui de l'entreprise.
Les modèles furent nombreux et souvent fabriqués en grand nombre. On retrouve également de nombreux modèles sous des marques de distributeur. La plupart des modèles sont assez simples, cette tendance s'affirmant de plus en plus au fur et à mesure de la chronologie des appareils. Cela explique que s'il est facile de trouver des Regula, il est difficile d'en trouver l'exhaustivité.

Les premiers modèles sont entièrement métalliques. Sans fioritures, ils sont très bien fabriqués. Ils portent comme nom un simple I, suivi d'une ou de deux lettres. Il est difficile de classer avec rigueur ces modèles. Le nom exact du modèle se cache parfois au dos de l'appareil.
Ils peuvent avoir ou pas un posemètre intégré (à extinction). Les objectifs sont des Steinheil Cassar de 40 ou 45 mm, ouvrant à f/2,8 ou f/3,5. L'obturateur peut être un Pronto, un Prontor-S ou un Prontor-SVS.

En parallèle à ces appareils simples, King fabriqua une gamme d'appareils plus élaborés, ayant un objectif vissant, une cellule intégrée et sur certains modèles, un télémètre. Ce sont les Regula III, Regula Cita et Regula Citalux.

Au cours des années 60 et 70, les appareils Regula se vendent en grand nombre grâce à leur prix. C'est le succès des séries dont le nom commence par Sprint. La qualité est nettement en baisse, les matériaux sont médiocres. King suit l'évolution technique en sortant des modèles pour les cartouches 126 et 110. King fait même une brève incursion sur le marché des appareils reflex mono-objectif, sans succès.

Les derniers modèles Regula sont en vente vers 1982, vraisemblablement issus d'une fabrication sous-traitée à l'étranger. L'entreprise est déclarée en faillite peu de temps après.

__________

En parcourant internet, on trouve à peu près toujours le même texte au sujet de cet appareil, sans que la source en soit citée. C'est donc Mc Keown qui est à l'origine du petit historique de cet appareil. Lui-même est prudent sur certains éléments de cette histoire.

Voilà ce qu'il dit : Regula présenta un prototype de ce modèle à la Photokina de 1966, sous le nom de Regula Reflex CTL Finalement, l'appareil ne rentra en production, sous le nom définitif, qu'en 1970. Très rapidement à des problèmes techniques s'ajoutèrent des poursuites pour contrefaçon. Des sites disent que c'est Leitz qui attaqua pour copie de son Leicaflex. Mc Keown quant à lui ne cite pas de marque. Donc prudence.

En 1976, Regula céda les plans de son appareil, et apparemment des pièces détachées, à National Instruments, en Inde, où il n'est pas sûr que l'appareil ait été fabriqué par la suite.

Regula Reflex 2000 CTL





Objets de même marque en vente sur Ebay France (Appareil photo Regula) (Remis à jour toutes les 3 heures)








La Maison de la Photographie