BREAKING NEWS[foca] urc marine nationale par Jean-Pierre Fantone | [canon] 7 et objectifs russes par Jean-Christophe Moreau | Photographe pour un mariage /... par Antoine-Brun | [rolleiflex] quel modèle et ... par Dominique G | Signaler les erreurs des page... par Jacques Bratieres | Ouf ! par Daniel C | Présentation par Frédéric SEC | Jean-marc jmx par Frédéric SEC |
Minolta Minoltaflex II (version 1)
English version English version
Photo(s) de RL et texte de RL. Propriété de Renaud Laemmli. Dernière modification le 2016-12-19 par Michel Rochevalier.

Fabriqué ou assemblé en Japon de 1950 à (Circa) 1952.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 6668

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre

Chronologie des appareils Minolta Nouvelle fenêtre
Historique de la marque Minolta Nouvelle fenêtre

La notion de version est donnée par Dominique et Jean-Paul Francesch dans le livre "Histoire de l'Appareil Photographique Minolta de 1929 à 1985" (ISBN 2-249-27685-4).

En 1950, le Japon en est encore à se reconstruire. Durant les années de guerre, différents Minoltaflex ont été envisagés, pour les besoins de l'armée. Certains n'ont jamais dépassé le stade de prototype, les autres ont été construits en nombre restreint. Le retour au moyen format doit en fait attendre que les autorités lèvent l'interdiction du format 120 : pendant plusieurs années, l'utilisation prioritaire du film photographique était... la radiographie ! C'est pourquoi Minolta avait fait son retour aux affaires civiles avec le Minolta 35.

Le Minoltaflex II est encore très proche de son aïeul le Minoltaflex I : même système de chargement de la pellicule, nécessitant de caler la première vue au travers du regard inactinique, l'espacement étant ensuite automatique. Même verrou de fermeture du dos, plutôt rustique: une simple lamelle pliée faisant ressort !
Par contre, une griffe porte-accessoires fait son apparition à main gauche, l'obturateur, plus rapide, étant désormais synchronisé pour l'utilisation d'un flash. C'est d'ailleurs cette prise de synchronisation, visible en façade, qui distingue la première version de la seconde : à gauche comme ici, c'est la version 1. A droite en symétrie, c'est la version 2. Dans les deux cas il s'agit d'une prise Kodak au standard ASA.

On peut déplorer certaines disparitions : plus de mécanisme de sécurité contre les expositions multiples, plus de déclencheur déporté sur le côté droit du boîtier. Il faut avoir une bonne mémoire, et déclencher en utilisant soit, le levier en façade, soit un déclencheur souple. Le puits de visée est cependant plus simple à refermer, et l'on constate l'ajout d'un repère en croix sur le verre dépoli de visée, rendant le cadrage plus aisé.

Au final, le Minoltaflex II, quelle que soit sa version, sera vite remplacé par le IIb, puis par le III, ces différentes évolutions corrigeant à mesure quelques défauts. En parallèle, deux autres cousins verront le jour : les Minoltacord (1953), puis les Autocord (1955).

Minolta Minoltaflex II



Minolta Minoltaflex II



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced