BREAKING NEWSTd confinement (3ème 2020) par Jean-Paul H | Olympus om2 sp roue des asa b... par Jacques Bratieres | [pipon] détective, quel mod... par Weber jean francois | Demande d'identification 2 pe... par Edouard P | [kodak] vest pocket iii extra... par philippe fene | Identification appareil de ty... par Jean-Claude.B | ¯\_(ツ)_/¯ nouveau jeu... par Jose PP | [yashica] mat 124g - pb de ce... par Marcopolo |
Minolta Minoltacord (Citizen)
English version English version
Photo(s) de RL et texte de RL. Propriété de Renaud Laemmli. Dernière modification le 2017-11-30 par Michel Rochevalier.

Fabriqué ou assemblé en Japon de 1953 à (Postérieur à) 1955.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 7096

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Minolta 
Historique de la marque Minolta

Dominique & Jean-Paul Francesch, dans « Histoire de l'appareil photo Minolta de 1929 à 1985 » (ISBN 2-249-27685-4) distinguent trois Minoltacord en fonction d'obturateurs différents. Il y aurait donc le Minoltacord (Seiko), équipé d'un Seikosha-Rapid au 1/500, le Minoltacord (Citizen) qui nous occupe ici, et le Citizen-Export à la façade noire, montant au 1/400 et dont les couronnes d'objectifs sont pourvues de montures à baïonnette de type Rollei Bay pour le montage des filtres et accessoires. On peut ajouter au moins une version avérée par plusieurs images et un mode d'emploi, équipée d'un obturateur Optiper MXS au 1/400.

Les Minoltacord intègrent déjà quelques fonctions de l'Autocord, lequel verra le jour en 1955 : l'avance des vues se fait au moyen d'une manivelle, et la mise au point est commandée par un levier sous la façade, que l'on peut actionner avec le seul index de la main gauche, soutenant aussi l'appareil. Ces dispositions avaient été jugées bien supérieures par bon nombre d'utilisateurs de l'époque.

Sur les Minoltaflex, le compteur de vues devait être ramené manuellement à zéro. Ici un palpeur à l'arrière détecte l'ouverture du dos, réinitialisant alors le compteur. La comparaison s'arrête là, les Minoltacord conservent l'armement séparé, et le film s'enroule de bas en haut, comme sur les Minoltaflex, ce qui a pour effet de plier la pellicule avant son exposition, nuisant ainsi à la planéïté.


Sur cette version nous avons un retardateur. Le raccordement d'un flash se fait par une prise coaxiale, mais, nouveauté, celle-ci permet l'utilisation de prises sécurisées comportant un filetage externe. Un flash ordinaire peut cependant être branché.
L'ouverture du dos est commandée par une tirette à main gauche ; la fermeture en est facilitée, il suffit en effet de pousser le portillon jusqu'à ce qu'il s'encliquette seul.

Le Minoltacord est donc un appareil de transition, mais à l'époque de sa sortie personne ne le savait encore ! Il avait de nombreux attraits qui en faisaient certainement une machine convoitée, plus moderne que les Minoltaflex et bien placée par rapport à la concurrence. Ce n'est souvent que par comparaison avec l'Autocord qu'il est déconsidéré par les photographes, sans doute à tort.
 

Minolta Minoltacord



Minolta Minoltacord



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced