BREAKING NEWSObjectif [blitz] en bellieni ... par Jose PP | Nouveaux catalogues par Sylvain Halgand | Jumelle [carpentier] modifiée par Bernard Ladroue | Introduction par Jacques Bratieres | Signaler les erreurs des page... par Eric Borel | Détective inconnu par André GD | Visionneuse [hanimex] par Claude Marius | Demande d'adhesion par ROCHEVALIER Michel |
Marius Sauret Chambre favori envoyer imprimer
Photo(s) de JYC et texte de JYC. Propriété de JYC
Propriété de JYC
UK English version
Promo

Chronologie de la marque Marius Sauret Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication ou d'assemblage final : France
Fabriqué de (Circa) 1900 à 0.
Indice de rareté en France : Peu courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 9840

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Marius Sauret Chambre



Cette petite chambre photographique de format 9 x 12 cm, a été fabriquée ou assemblée par Marius Sauret.
Sa construction est en noyer, avec soufflet tournant conique en cuir. Le cadre portant le verre dépoli, pivote sur des charnières. L’objectif est signé Durand & Vera.

On trouve très peu d'informations sur ce fabricant, mais Marius Sauret était référencé auprès de la Société Française de Photographie, où son nom apparaît pour la première fois dans le bulletin de 1887.
Il présentait alors des châssis doubles munis d'un dispositif destiné à empêcher tout passage de la lumière. Il semblerait que les choses ne se soient pas bien passées avec la Société, car M. Sauret, lors de l'impression d'un catalogue, a laissé entendre que ces châssis avaient l'approbation de la SFP, ce qui était faux. Il n'y avait eu qu'une présentation sans avis de la part de la Société. M. Mackenstein avait protesté lors de cette présentation, arguant du fait qu'il ne s'agissait nullement de nouveautés, lui-même fabriquant des châssis identiques depuis trois ans. M. Nadar avait fait remarqué que les appareils Eastman utilisaient le même dispositif.

Dans le bulletin de 1889, il présentait un châssis négatif parfaitement étanche, dont le rideau était retenu sans vis.

Enfin dans le bulletin de 1894, Marius Sauret est présenté comme constructeur d’appareils photographiques à Paris, au 33, rue de la Pépinière.

On trouve très peu d’appareils portant le nom de Marius Sauret. Celui-ci date des années 1900 environ.

Marius Sauret Chambre





Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced