BREAKING NEWS[houghton] circa 1911 par Sylvain Halgand | Quatrième td 2019 par Weber jean francois | [gitzo] les lieux de product... par didier rob | [krasnogorsk] jupiter 9 par Eric Carlhan | La gamme des objectifs minolt... par Renaud LAEMMLI | Bonjour par Eric Carlhan | Besoin d'anglophones par Sylvain Halgand | Réglageasa [fujica] stx-1 par Dieter |
Canon EOS 600 favori envoyer Print
Photos by Sylvain Halgand text by Sylvain Halgand. From the collection of Sylvain Halgand
France Version française

Chronology of the Canon brand  New window

Manufactured in Japon from 1989 until 0.
Index of rarity in France : Peu courant (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 2391

See the complete technical specifications New window
Canon EOS 600

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Le Canon Eos 600 fut présenté entre la Photokina de 1988 et la PMA 1989 qui se déroula à Dallas. A sa sortie sur le marché, plusieurs EOS étaient déjà présents : 620, 650, 750 et 850. Les 650 (mars 1987) et 620 (mai 1987) avaient déjà deux ans et le 600 par ses caractéristiques techniques les envoyaient plus ou moins vers l'obsolescence.

Le 600 a une caractéristique particulière, innovante chez Canon, mais déjà connue chez Minolta avec son 7000i. Il s'agit de la possibilité de choisir entre 7 programmes :

1 : Programme de base

2 : Instantanés : hautes vitesses

3 : Paysages : profondeur de champ

4 :  Sports : AF servo à anticipation, vitesses élevées, mode rafale, mesure multizone

5 : Portaits : profondeur de champ, mode rafale, multizone

6 : macros : profondeur de champ, mesure sélective

7 : Intérieur avec ou sans flash : One Shot ,  TTL Flash ou vitesse lente

Contrairement au système Minolta, ces programmes sont installés dans la mémoire du boîtier et ne peuvent donc plus évoluer. Le choix se fait sur l'écran à cristaux liquides (qui s'éclaire d'un très joli bleu), mais par le numéro du programme, ce qui rend indispensable d'avoir le mode d'emploi à portée de la main.

L'EOS 600 profite également de fonctions de personnalisation ( les boutons de réglages se trouvent derrière une petite trappe située à l'arrière de la semelle) :

1 : Rembobinage à déclenchement automatique ou manuel

2 :  Rembobinage à amorce rentrée ou sortie

3 : Sensibilité réglée par DX ou manuelllement

4 : Réglage de l'autofocus pour le déclencheur ou par bouton séparé

5 : Commande par la roue codeuse de la vitesse et/ou de l'ouverture

6 : bips ou pas

7 : Passage instantané en point manuel pour les objectifs USM

Comme ces prédécesseurs, le 600 a un mode Deph qui règle automatiquement la profondeur de champ en fonction du sujet. Par contre, le processeur a été amélioré, il est plus rapide et permet l'autofocus prédictif.

 

Malgré ce que laisse penser les différences de couleur et la forme, la semelle ne se sépare par du reste du boîtier. Seul le grip se dévisse et permet de glisser la batterie dans la semelle.