BREAKING NEWS[houghton][polaroid] par Jacques Bratieres | Bon anniv' laurent (coup double) par Jacques Bratieres | Herlango (1928) par Jose PP | Ihagee exakta avec carte mém... par Sylvain Halgand | Foca sport pour microscope par joel | Jean-marc jmx par Eric Carlhan | Présentation par Eric Carlhan | Appareil photo foca nachet fr... par joel |
Barbier et Thierry Vidi favori envoyer Print
Photos by - text by AS. From the collection of -
France Version française

Chronology of the Barbier et Thierry brand  New window

Manufactured in France from 1927 until (After) 1928.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 6610

See the complete technical specifications New window
Barbier et Thierry Vidi

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Si le texte de présentation semble prolixe, on se rend compte cependant qu’il ne cherche pas vraiment à éclairer la lanterne de l’acheteur, et surtout qu’il laisse le collectionneur sur sa faim…

En 1931, Alfred Brunner, ingénieur constructeur au 1, rue Maison Dieu à Paris le présente en publicité. L’écorché montre que la mise au point se fait sur une fine bande de verre dépoli, en dehors de l’image enregistrée.
Après avoir fait la mise au point, il faut donc assurer le cadrage en utilisant le viseur externe.

La solution proposée rappelle, en plus simple, celle que Lucien Beaugers proposera dans les années cinquante pour son Lubo, mais aucune n’a vraiment séduit les reporters de leur époque...

Le système du Vidi a été breveté par Jean Klopcic (FR617304A) en 1925.
Pour éviter l’entrée de lumière par l’arrière qui voilerait la plaque lors de l’exposition, il y a un obturateur accessoire lié à l'obturateur principal,isolant ainsi la petite chambre de mise au point lors de la prise de vue.

Il semble donc que Klopcic soit le créateur de cet appareil, mais qu’il en ait confié la construction à Brunner, lequel semble y avoir incorporé des éléments de ses propres brevets. (FR541694, FR574268, FR592658, FR672679)
Il a existé un modèle Vidi stéréoscopique utilisant deux plaques 10 x 13 cm, à l’époque où J. Klopcic résidait à Sartrouville, en Seine et Oise.

Le dispositif est en tout cas tout à fait différent de ce que proposait la pellicule "Vidil" qui comportait un papier calque entre chaque plan-film.

Ce klapp a beaucoup d’analogies avec le Reporter, dont la longévité à rendu l’histoire complexe et encore embrouillée.