BREAKING NEWSNouveau membre yagoub par Jean-Paul H | Piges macro pour aquamatic 2 par Sylvain Halgand | Année fabrication ou modèle... par Sylvain Halgand | Pentacon praktica bx20 par Aurelien Lrb | Bon anniversaire eric (carlhan) par jean paul henri bernard | Expo à samoreau (77) - 25/02... par Bernard Ladroue | Noveau sur le forum par Jacques Bratieres | Pages au garage à sortir par Sylvain Halgand |
Industrias Matutano Super-capta (Modèle A) favori envoyer Print
Photos by PF text by PF. From the collection of PF
France Version française

Chronology of the Industrias Matutano brand  New window

Manufactured in Espagne from 1954 until after 1954.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 8637

See the complete technical specifications New window
Industrias Matutano Super-capta

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Les modèles Capta sont déclinés en plusieurs versions et sous différents noms (Capta, Super-capta, Capta Lux, Captaflex, Capta Urana, etc,) de 1946 à 1963. 

L'appareil présenté ici est le Super-capta, modèle A, selon la classification établie par Gerardo Acereda dans son ouvrage 1890-1990, Cien años de cámaras españolas (2001).

Modèle A
  Plaque frontale métallique avec la mention Super-capta
  Initiales JMV peintes en noir sur la plaque
  Bague de mise au point de 1,5 m à l'infini
  Déclencheur avec pas de vis pour un câble souple 
  Molette de rembobinage sans flèche blanche, tête de l'axe métallique visible
Modèle A-1
  Molette de rembobinage entièrement en bakélite, axe non visible

Tous les modèles Capta I, II et Super-Capta ont un corps en Bakélite strictement identique, coupé en deux parties quasiment égales qui s'assemblent simplement en force, sans charnière, et s'ouvrent grâce à deux excroissances latérales opposées.

Il s'agit d'une évolution des modèles antérieurs, Capta I et Capta II. Le corps en Bakélite reste le même et les modifications sont principalement d'ordre esthétique : une plaque frontale vissée en aluminium habille la façade et sert de guide à la monture de l'objectif. Celui-ci, monté sur un tube, est traité en bleu pour la couleur et dispose d'une échelle de mise au point de 1,50 mètres à l'infini.
Les vitesses restent les mêmes, pose et instantané, le diaphragme étant toujours unique. Les initiales JMV, Julio Matutano Valencia, sont  gravées dans l'alu et peintes en noir. 

On pouvait adjoindre à l'objectif une lentille à portraits.