BREAKING NEWSUn volontaire bilingue par Sylvain Halgand | [nouvelle page] folmer_schwin... par Sylvain Halgand | Canon ex auto ql par Jacques Bratieres | Obturateur type thornton pica... par Michel Krg | [cornu] ontoflex 3. par Weber jean francois | Logiciel de classement par Laurent Th | Le record du nombre d'utilisa... par Frédéric SEC | Présentation par Frédéric SEC |
Casio Exilim EX-Z3
France Version française
Photos by PF text by PF. From the collection of PF. Last update 2019-10-19 par Michel Rochevalier.

Manufactured or assembled in Japan from 2003 to (After) 2003.
Inventory number: 8718

See the complete technical specifications
Chronology of cameras Casio 
However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

2004, mon premier numérique... Il fallait bien franchir le pas ! Terminé les deux boîtiers Canon, un pour le noir et blanc, l'autre pour la couleur, les trois ou quatre objectifs complémentaires et le poids de la sacoche avec tout cet attirail.

2005, Pérou, Guatemala avec un appareil pas plus gros qu'une dizaine de cartes de crédit, glissé dans n'importe quelle poche, le rêve ! Une optique Pentax (identique à celle de l'Optio S) et un choix de vingt et une scènes pré-programmées feraient l'affaire.

Premier appareil numérique et premier tirage en ligne d'un album imprimé avec des photos 13 x 18 : de belles couleurs saturées et un piqué tout à fait satisfaisant, c'était gagné.

L'enthousiasme était tempéré toutefois par des limitations vite apparues, surtout après des années de pratique de l'argentique avec des boîtiers performants :

la mise en route est lente et le temps de réaction entre l'appui sur le déclencheur et la prise de vue trop long. Les portraits "à la volée" sont impossibles ;

la sensibilité qui ne va pas au-delà de 200 ISO, rend toute prise de vue quasiment irréalisable si l'ensoleillement n'est pas au rendez-vous. Le flash est faible et le bruit très conséquent lorsque la lumière est insuffisante ;

l'amplitude de la focale, de 35 à 102 mm équivalent reflex traditionnel reste limitée ;

la batterie est très vite déchargée, il en faut toujours une de secours et le rechargement ne peut se faire que sur la station USB spécifique. A noter que cette dernière pouvait servir à visualiser les photos enregistrées sous forme de diaporama.

Mais enfin, il fera encore les beaux jours d'un voyage en Égypte où la lumière ne manque pas ! Cet appareil obtenait de bons scores dans les tests de l'époque, en particulier grâce à son optique Pentax qui, bizarrement, donnait de meilleurs résultats que sur le Pentax Optio S qui possédait la même. On obtenait de très bons résultats en macro. On pouvait, en plus, prendre quelques vues sur la mémoire interne si la carte SD était pleine. 15 ans plus tard son électronique fonctionne toujours... Jusqu'à quand ?

 

Casio Exilim EX-Z3