BREAKING NEWS[houghton] ensign commando par Gérard EVEN | Praktiflex par Patrice R | Signaler les erreurs des page... par Sylvain Halgand | [rolleiflex] quel modèle et ... par Sylvain Halgand | [foca] urc marine nationale par Jean-Pierre Fantone | [canon] 7 et objectifs russes par Jean-Christophe Moreau | Photographe pour un mariage /... par Antoine-Brun | Ouf ! par Daniel C |
Kodak DC120 Zoom favori envoyer Print
Photos by - text by Sylvain Halgand. From the collection of -
France Version française

Chronology of the Kodak brand  New window

Manufactured in from 1997 until (After) 1998.
Index of rarity in France : Frequent (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 9637

See the complete technical specifications New window
Kodak DC120 Zoom

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

De nos jours, nous avons tendance à oublier le passé et à forcer le trait pour certains déboires. En 1997, Kodak n'est pas le looser de la photographie numérique tel qu'on le présente de nos jours, puisque le constructeur américain propose une double gamme d'appareils numériques. La première, celle des DCS, attaque le haut de gamme professionnel, par une collaboration avec de grands constructeurs d'appareils reflex. La seconde, celle des DC, est constituée d'appareils voués à un usage amateur. Au sein de celle-ci, on y trouve le DC120 Zoom, remplaçant du DC50, qui est un des premiers appareils frôlant le MP et ayant un vrai zoom optique et macro. Seul l'Olympus Camedia C-800 l'avait fait précédemment, dans la même gamme de tarifs.

En utilisant l'interpolation, le capteur de 0,8 MP permet de fournir des fichiers de 1280 x 960 px. L'appareil n'ayant qu'une mémoire interne de 2 Mo, ne peut enregistrer que deux fichiers. Pour un stockage plus conséquent, il faut recourir à des cartes mémoires externes, et là, Kodak a commis une erreur en essayant d'imposer son propre standard. La carte Kodak Picture Card n'étant que peu utilisée, est alors systématiquement vendue avec un adaptateur PCMCIA. Erreur commerciale, car il suffit d'un adaptateur par appareil, alors que la présence de celui-ci avec chaque carte vendue en augmente considérablement le prix (650 francs pour 2 Mo).

L'écran dorsal ne sert, a priori, qu'à visualiser les photos.