BREAKING NEWS[alibert] chambre 13x18, obje... par Bernard Muraccioli | On n'a rien inventé par fabien d | Antiquités brocante de chatou par Jacques Bratieres | Magasin [gaumont] bloc note par Jean-Pierre S | [herbert george] provenance m... par Eric Borel | Divers catalogues par Eric Borel | Présentation franck-camu par Jacques Bratieres | Clic clac par Jacques Bratieres |
Graflex National series II
English version English version
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Sylvain Halgand. Dernière modification le 2014-03-26 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en Etats-Unis de 1934 à 1941.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 1957

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Graflex 

Cet appareil est un petit bijou. Et même si certains américains le surnomment "Lunchbox" en comparant sa forme à celle des boîtes à sandwich des écoliers et des ouvriers, c'est tout de même un appareil très intéressant à tous points de vue.
D'abord une précision d'importance : c'est un petit appareil. Nous sommes habitués aux Graflex de grandes dimensions, et celui-ci a, en plus, des ressemblances avec les RB de grande taille. Pourtant il est aux antipodes : petit et relativement léger. Il utilise le film 120 (format 2 1/4 x 2 1/2) ce qui permet de se fixer les idées quant à sa taille.

En suivant une recette qui sera reprise plus tard par le Mecaflex, le capot, lisse, se soulève et dévoile les commandes et le dépoli de mise au point (c'est un reflex mono-objectif). Ce dernier est protégé par un cône pare-soleil pliable. Sous le couvercle se trouve une très astucieuse table de calcul d'exposition. A gauche du cône, se trouve le bouton d'enroulement du film (il faut d'abord actionner un poussoir situé à droite du cône), un levier de descente du miroir et un bouton de relevage. Le miroir ne peut être déplacé si l'abattant qui cache l'objectif n'a pas d'abord été ouvert. On trouve également le pas de vis pour brancher un déclencheur souple.
A droite, il y a une molette chromée graduée S,2,3,4,5,6,7,8 et 9. C'est le compteur de vues. La position S indique la dernière vue du film. La grosse molette noire sur laquelle est inscrit 1,2,3,4,5,6,7,8,9 est le réglage de vitesse. Pour savoir à quoi servent les nombres, il faut regarder la table de correspondance fixée sur le cône. 1=1/30, 2=1/50 jusqu'à 9 = 1/500. Le fait de tourner cette molette arme le rideau.
Le déclencheur actionne simultanément le rideau et le miroir.
Le mise au point se fait en tournant la bague chromée qui enserre l'objectif. L'ouverture se règle également sur l'objectif.

Enfin, l'objectif est interchangeable, mais la procédure de changement n'a rien d'évident. A la base de l'objectif se trouve une bague chromée qui est en fait un clips. Celui-ci se retire en déplaçant verticalement. l'objectif est alors déverrouillé.

La série II fut produite de 1934 à 1941. La première série l'avait été de 1933 à 1935. Les différences entre les deux séries sont minimes : cache sur la fenêtre compte-vues et position du levier de déplacement du miroir.

Graflex National series II



Graflex National series II

Graflex National series II



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced