les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Avec les camarades du parti des amateurs d'appareils photo
jean-marc b.

les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par jean-marc b. »

Lorsque l'on est collectionneur on ressent toujours une certaine frustration devant le mutisme de nos appareils, d'où viennent ils, qui furent leurs précédents propriétaires, ont ils voyagé vers de lointaines contrées...

Quelle bonheur de découvrir à la reception de son paquet en provenance d'Ukraine une pellicule exposée enfermée dans le boitier. C'est la deuxième fois que cette aventure m'arrive. J'étais tout enthousiaste de développer cette pellicule.

L'aventure m'est déjà arrivée avec mon Salyut-S débarqué dans ma boîte aux lettres avec une jolie pellicule 120 dans un dos. Je l'avais dévelopée en utilisant des temps de poses similaires à la FP4 d'Ilford, majoré de 10 %. Ma deception fut assez grande, le négatif était presque translucide, les images représentaient un immeuble de style très "Bobigny", ce qui amusa beaucoup Sylvain à l'époque.

Devant cette nouvelle aventure que m'offrait la destinée, je décidais de mettre toutes mes chances de mon coté. Fort de ma précédente expérience je modifiais considérablement les temps de développement, sachant qu'un négatif sur exposé est toujours exploitable contrairement à un négatif sous exposé. Je calculais très scientifiquement avec toute la rigueur du sage un temps de 23 minutes dans du D76 à 1+1 ( j'avais pensé à 17 minutes mais j'ai rajouté 6 minutes pour faire "bon poids " comme disais ma grand mère ). Aucun problème avec ma spire pour enrouler le négatif, température à 19 ° exactement je commence la première étape avec le révélateur. Je lave ensuite abondemment le négatif avec une eau tiède et douce. Je verse ensuite le fixateur, neuf pour l'occasion. Je rince, utilise le meilleur agent nettoyant disponible. Je suspends le précieux négatif.

La scène dure environ 40 minutes, et dans ce cas le temps peut paraître une éternité. De longues minutes ou l'on espère patiemment . Que va t on découvrir ? Certes je ne m'attendais pas à voir le camarade Gagarine bras dessus dessous avec le camarade Pavel Popovitch, bien moins encore les débuts au ski de l'illustre Leonid Brejnev. Cependant cet appareil étant assez fréquent j'espèrais découvrir quelques scènes de la vie quotidienne soviétique des années 70, des moissoneuses batteuses en quinconce, un brave ouvrier au volant de sa Volga, une fête d'école avec portrait de Lenine et qui sait un défilé de ces terrifiants chars qui menacèrent pendant près de 50 ans nos frontières ( et qui m'ont obligé pendant douze mois à apprendre les subtilités incroyables du maniement du lance roquette anti-char )...Bref de quoi faire un formidable reportage sur mon site, et ainsi ajouter une touche "humaniste" à cette collection d'appareils soviétique.

J'allume la lumière de la chaufferie qui me sert aussi de laboratoire, une lumière puissante qui ne laisse pas la moindre chance aux négatifs mal exposés. La pellicule est devant moi, elle semble parfaitement exposée, le négatif est assez dense et sera facilement exploitable sans recourir à des masquages trop difficiles. Je prends ma loupe pour admirer cette suite parfaitement exposée d'une vingtaine de clichés de paysages apparement urbains.

Il y a trois photos de la tour Eiffel, une de l'Arc de Triomphe et trois d'une Citroën CX, et dans le désordre un bras de la Seine, un pigeon sur un mur, la Conciergerie...

Et vous trouvez ça drôle !

Mael Bilquey

Message non lu par Mael Bilquey »

Si ça se trouve ton vendeur Ukrainien l'a acheté 10 francs aux puces de St Ouen en 1984 ton Kiev 4 !

Avatar du membre
Jean-Claude.B
Messages : 3407
Enregistré le : mar. 20 déc. 2005 17:41
Contact :

Message non lu par Jean-Claude.B »

Tu devrais t'estimer heureux d'avoir des images exploitables sur ta pellicule ! Quand j'ai acheté mon Rolleicord il y avait un film dedans. Tout excité moi aussi, je l'ai développé. Sans doute c'était le petit dernier de la famille qui avait joué avec, car on ne distinguait que des images floues de morceaux de plafond en lames métalliques avec des spots encastrés, que d'ailleurs seule ma connaissance des matériaux de construction m'a permis d'identifier : si je n'avais pas été du bâtiment je n'aurais jamais deviné ce que c'était !
Et dans ma dernière acquisition (le Kodak six-20 arts-déco), il y avait aussi une bobine : après développement, un gris presque uniforme sur toute la surface, même les impressions du fabricant sur les marges du film avaient disparues. Je pense que cette pelloche devait être très vieille (qui a dit "Comme toi " ?) et sans doute avait souffert de la chaleur.
Un honeste homme peut trouver le bonheur
entre les pages d'un livre,
entre les bras d'une femme,
ou sur le dos d'un cheval.

Stanislas de K.

Message non lu par Stanislas de K. »

Brejnev était grand amateur de voitures, on dit que son garage personnel comportait les hautes de gamme de tous les pays possibles ... alors va savoir

Christian Ekreviss
Messages : 26
Enregistré le : mar. 2 oct. 2007 21:22

Message non lu par Christian Ekreviss »

Excellent !

Et bravo pour la qualité du récit, vous nous tenez en haleine jusqu'au bout. Et plus dure est la chute !

Cela m'est arrivé une fois, mais la pellicule était vierge. Elle provenait d'un Rolleicord je crois.

Mais qu'est ce que vous espériez au fait ? Une belle ukrainienne en maillot de bain ?

Merci !

Christophe De

Message non lu par Christophe De »

Les Russes sont étanches, imperméables. On croirait le scénario d'un film guerre froide année 70.

Mais , question, est-ce que le Kiev 4 était un appareil de luxe réservé à la Nomenklatura ?

Tu vois le numéro d'immatriculation de la voiture ?

Pierre Mauriès

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Pierre Mauriès »

Bonjour! :Hello:
Désolé de déterrer les vieux posts, (quoi que celui-là vaut son pesant de gaz hilarant), mais pour rejoindre le sujet, mais si vous lisez "Voyage à Trulala" de Wladimir Kaminer, la présence de photos parisienne dans un appareil ukrainien ne vous étonnera plus. :D
Ce livre est un "must read" pour tout amateur de russeries, et pour les autres aussi d'ailleurs.

Pardon pour ce Hors Sujet... :Tchin:
Modifié en dernier par Pierre Mauriès le lun. 30 mai 2011 09:56, modifié 1 fois.

Avatar du membre
ROCHEVALIER Michel
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 1853
Enregistré le : ven. 28 sept. 2007 07:47

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par ROCHEVALIER Michel »

:Hello: Pierre,
Il est parfois bon de "déterrer" !
Peut-être que ce Kiev avait été abandonné par un espion venu de l'Est. :D
Une belle phrase mal orthographiée, c'est comme une belle femme mal maquillée. ORTHOGRAPHIX

Avatar du membre
isabelle co
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 3029
Enregistré le : ven. 13 mars 2009 22:19
Contact :

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par isabelle co »

:Hello: bonne idée d'avoir deterrer ce recit fort sympathique :wink:
Pas de photo sans "LUMIERE"

jean-marc b.

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par jean-marc b. »

Fichtre une histoire qui remonte à 4 ans ... :shock: :mrgreen:

Paul Lagache

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Paul Lagache »

Il m'est arrivé pareil avec un Lubitel, je file au labo en leur demandant de faire gaffe vu que le film est vieux, je me disais aussi "bigre des photos moyens formats de la vie de tous les jours pris par un petit soviétiques"..... :boing:
12 fois la même poutre sur mur en béton gris....:ronchon:

Avatar du membre
olivier cl
Messages : 779
Enregistré le : dim. 11 oct. 2009 16:33

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par olivier cl »

attention peut etre une poutre d'un projet secret! :boing: :boing:
"un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle" Amadou Hampaté Ba

Avatar du membre
Eric Carlhan
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 7719
Enregistré le : ven. 5 août 2005 17:41
Contact :

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Eric Carlhan »

Le récit par le directeur du musée de Vevey de l'avancement du développement de 400 films pris avec des appareils prévus pour être transportés par des pigeons et assez drôle dans le genre. Des dizaines de photo du même pavillon sous le même angle (la maison du gardien de l'usine prise lors des tests) une autre maison (l'atelier vu de la maison du gardien) des vues certes prises en altitude mais depuis un pont d'autres prises très haut ah ah ... hélas, en regardant bien on aperçoit le hauban d'un biplan. A la fin des fin, il y a eu quelques photos de toit prises au ras des tuiles et de paysages n'ayant pas pu être pris autrement que par un pigeon mais ce fut dur :D
Le prix s'oublie, la qualité reste
Bastien (1ère gâchette chez Volfoni)

Avatar du membre
Vincent B
Messages : 412
Enregistré le : lun. 18 oct. 2010 20:42

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Vincent B »

Faire prendre des photos aériennes par des pigeons ... en voila une drone d'idée

Avatar du membre
Jean Claude R
Messages : 303
Enregistré le : dim. 15 août 2010 21:09
Contact :

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Jean Claude R »

j'aimerais bien voir la tête de l'appareil photo pour pigeons :D pour des pigeons qui ont fait du body building sans doute !

Avatar du membre
alain valette
Messages : 85
Enregistré le : dim. 10 juil. 2011 08:06

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par alain valette »

anecdote qui remonte a bon nombre d'années....
dans les années 75 mon pere m'a embarqué dans une vente aux encheres au tribunal, ventes d'objets "volés" , perdus, etc dites : vente des domaines....
dans le lot il y avait des appareils photos dans des malettes... on a remporté deux encheres , un minolta et sa ribambelle d'objectifs et un "peut etre un revueflex....de mémoire. dans le sac du revueflex il y avait un double du procés verbal ou note qui indiquait " que ce sac avait été trouvé parmis d'autre chez un "voleur notoire"avant qu'il soit revendu .
cet appareil n'avait pas trouvé son propriétaire mais il aurait pu... a l'interieur il y avait un film NB qu'on a fait développer et on pouvait distinguer une bande de jeunes touristes et leur belle mercedes ancienne ( a l'immatriculation allemande ) en ballade dans le midi de la france et sur la cote d'azur.......
haaaa si la police avait eut du flair.. !!!!

jean-marc b.

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par jean-marc b. »

L'histoire se répète à défaut de bégayer , je viens de recevoir en cadeau un Fed 2 avec une pellicule à l'intérieur. Une pellicule couleur exposée.
Je la déposerai mercredi chez négatif +, ensuite on verra bien !

Pierre Mauriès

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Pierre Mauriès »

:boing:
Suspens!!!
:boing:

Pierre Mauriès

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Pierre Mauriès »

Argh le suspens!! :lol:
Des résultats interessants? :boing:

jean-marc b.

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par jean-marc b. »

Non Pierre, c'était une pellicule non exposée mais rembobinée ... Il faudra attendre encore un peu pour les photos de Brejnev en ski ! :lol:

Jacques MAR

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Jacques MAR »

:Hello:
Bonjour Jean-Marc et Pierre,

A ce sujet: il ne faut pas trop se faire d'illusions sur les films trouvés dans les appareils en brocante.
La plupart du temps, si l'appareil est sur le stand depuis quelques jours, le boîtier aura été ouvert deux-trois fois.
J'ai moi-même commis cette erreur plus d'une fois : je veux regarder s'il est en bon état, j'oublie de vérifier s'il est chargé et ooops ! j'ouvre le dos pour constater qu'il y a un film. :oops:

Malheureusement rares sont les appareils qui, à l'instar d'un certain Fujica Fuji DL-200 de ma connaissance, commencent par sortir tout le film puis rembobinent au fur et à mesure des prises (ce qui fait que ce qui est exposé dans la cartouche y est préservé). Il y avait aussi divers 24x36 des débuts qui opéraient cartouche à cartouche, avec le même effet protecteur.... sans parler des plus récents 126, 110 et autres (mais d'un moindre intérêt).

Mais je comprends le suspens lorsqu'un film supposé exposé est découvert... si l'on développe soi-même, cela vaut la peine d'essayer de voir ce qu'il y a sur la bobine ou dans la cartouche.
.

Avatar du membre
Eric Carlhan
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 7719
Enregistré le : ven. 5 août 2005 17:41
Contact :

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Eric Carlhan »

Tout n'est pas forcément naze parce qu'on a ouvert le dos. Bon, faut pas non plus le laisser ouvert 8 jours mais en refermant rapidement on ne crame que quelques images.
Pour les rouleaux achetés exposés, en noir blanc, je tente le coup. En couleur c'est un poil trop cher pour valoir la peine.
Il m'arrive de terminer une pellicule trouvée à peine entamée mais les résultats ne sont pas souvent grandioses : Pellicule périmée, appareil stocké n'importe ou et trop longtemps, fuites de lumière et j'en passe.
Le prix s'oublie, la qualité reste
Bastien (1ère gâchette chez Volfoni)

Pierre Mauriès

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par Pierre Mauriès »

jean-marc b. a écrit :Il faudra attendre encore un peu pour les photos de Brejnev en ski ! :lol:
C'est vrai que ca serait rigolo, mais personellement, je préfererai trouver un film des vacances de Natalya Varley ou Irina Shevtshuk (pour citer quelques jolies célébritées soviétiques)... Mais ca reste un choix très personnel :lol:
Jacques MAR a écrit :A ce sujet: il ne faut pas trop se faire d'illusions sur les films trouvés dans les appareils en brocante.
La plupart du temps, si l'appareil est sur le stand depuis quelques jours, le boîtier aura été ouvert deux-trois fois.
Malheureusement vrai.... Mais d'un autre côté, ca garde le mystère des instants capturés par le propriétaitre précédent... Le film noirci laisse s'envoller l'imagination, et ca peut être vu d'une facon poétique je trouve. :)

jean-marc b.

Re: les secrets de la pellicule du [Kiev] 4 Ukrainien

Message non lu par jean-marc b. »

Ce sera pour une prochaine fois, je reste un optimiste convaincu !!
Un jour j'aurais des images incroyables !!
D'ailleurs j'attends un lot d'appareils d'ici peu ( hors brocante et ebay ) et on verra bien... :Hello:

Répondre

Retourner vers « Special appareils soviétiques et des pays frères »