BREAKING NEWSHamdi presentation par Hamdi_Strasbourg | Objectif à identifier par Jean-Pierre Fantone | Objectif à identifier par Jean-Pierre Fantone | Les perles d'ebay par ROCHEVALIER Michel | [carl zeiss jena] par Arnaud SAUDAX | Pages à renvoyer au garage p... par Eric Borel | Je suis nouvel adhérent, je ... par Jacques Bratieres | Bon anniversaire stéphane. par Stephanedefress |
Franceville He ! Ha !
English version English version
Photo(s) de AS et texte de AS. Propriété de Maison de la photo de St-Bonnet. Dernière modification le 2012-02-03 par Eric Borel.

Fabriqué ou assemblé en France de 1908 à (Postérieur à) 1908.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 10177

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Franceville 
Historique de la marque Franceville

Laissons la parole aux connaisseurs de l’époque...

NOUVEAUTÉS PHOTOGRAPHIQUES
(Photo-Magazine N° 47, 25 novembre 1908)

Appareil stéréoscopique "le Eh! Ah!"

Nous ignorons à quelle considération a bien pu céder le créateur de cet appareil en lui donnant un nom qui rappelle si peu son objet ou son but ; nous ne savons pas si ces deux interjections ponctuées d'exclamations, traduisent phonétiquement les initiales de son nom comme cela nous a été affirmé. Mais ce que nous pouvons assurer, c'est que la curiosité des personnes qu'intriguera en premier lieu cette appellation baroque, fera place au plus vif intérêt dès qu'un examen sérieux leur aura permis de se rendre compte qu'elles se trouvent en présence d'un appareil stéréoscopique qui, pour le prix d'un jouet (5,95), jouit de certains avantages bien particuliers, notamment de la faculté de se charger en plein jour et d'utiliser un nombre illimité de plaques, jusqu'à épuisement des munitions.

Nous n'insisterons pas sur celles de ses applications secondaires qui permettent de le qualifier d'appareil à transformations (emploi comme jumelle de campagne, télémètre, etc.) ; nous ne retiendrons que la facilité d'approvisionnement et de rechargement qui s'opèrent sous une forme originale : les plaques (du format 45 x 107, universellement adopté pour la stéréoscopie de petit format), sont livrées dans des châssis doubles en carton que l'on jette après usage ; ces châssis, chargés par les soins du fabricant, sont fournis prêts à l'emploi, en boîtes de 5 , soit 10 plaques à un prix très peu supérieur à celui des boîtes de plaques nues. Il devient donc possible d'impressionner un nombre quelconque de plaques au cours d'une excursion, d'un voyage, d'une villégiature, sans que le besoin d'un cabinet noir se fasse sentir autrement que pour le développement des clichés, alors qu'il s'impose d'une façon absolue pour le chargement de tous autres appareils utilisant les plaques, soit dans des châssis, soit dans des magasins.
On imagine que le mécanisme de déclenchement est, dans cet appareil, réduit à sa plus grande simplicité : il permet cependant de faire a volonté la pose et l'instantané.
Enfin, il est réversible en ce sens qu'il sert directement, à défaut de stéréoscope, à l'examen des vues qu'il a produites, et ce n'est pas là l'un des moindres éléments du succès que nous prédisons.
Nous n'oserons pas affirmer que les lentilles dont il est muni peuvent soutenir la comparaison avec les anastigmats que nous devons aux travaux de nos opticiens. Toutefois, nous pouvons rapporter fidèlement cette impression que les résultats obtenus sont très intéressants et certes bien supérieurs à ce que l'on pourrait espérer d'un appareil aussi paradoxalement économique.

Franceville He ! Ha !



Franceville He ! Ha !



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced