BREAKING NEWSMonture [minolta] par Jean-Pierre Fantone | Sur quel appareil? par Arnaud SAUDAX | Champignons et contamination par ROCHEVALIER Michel | Demain c'est cormeilles par Joël M-B | Quatrième td 2019 par Jose PP | Presentation par Jacques Bratieres | Signaler les erreurs des page... par Eric Borel | Central-photo (1973) par Eric Borel |
Numerique DigitalMinolta Dimage G400 favori envoyer imprimer
Photo(s) de RL et texte de RL. Propriété de RL
UK English version
Nouveau Promo

Chronologie de la marque Minolta Nouvelle fenêtre

Historique de la marque Minolta Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication ou d'assemblage final : Chine
Fabriqué de 2003 à (Postérieur à) 2003.
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 9566

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Minolta Dimage G400



Le Minolta Dimâge G400 est en fait le clone du Konica Revio KD-420Z, sorti en même temps. La fusion avec Konica devait déjà être dans les projets quand l'étude du modèle a été lancée, chaque marque gardant encore sa signature. Cependant, une plaque sous l'appareil arbore déjà fièrement Konica Minolta ! Et si on est attentif, on remarque ce qui est écrit sur l'objectif : Hexanon, signant les objectifs Konica depuis plus d'un demi-siècle !

Le Minolta Dimâge G400, ou son frère, font partie de ces appareils compacts qualifiés de "bijoux", avec un boîtier tout-métal satiné et façade brossée. Bien que fabriqué en Chine, la sensation en main est bonne, et se confirme à l'usage : dans un volume très réduit, le G400 offre bien des possibilités, pour peu qu'on passe un peu de temps à étudier la notice (135 pages, tout de même...) ! A peu-près tout est modifiable et paramétrable, à condition de se souvenir de la bonne séquence de touches et boutons à presser... Si on ne le jette pas contre un mur à la première utilisation, on peut apprendre à l'apprivoiser, et disposer ainsi des modes Auto, Manuel, Priorité Ouverture, ou utiliser les modes Résultat (dont un curieux mode Anges...), accéder à deux modes Macro, mais aussi le bracketing d'exposition ou de mise au point (sur trpis photos), et on dispose même d'un vrai viseur de type Galilée. Par contre, dans ce dernier cas il n'y a aucune information qui s'affiche, il faut juste se concentrer sur le cadrage.

La résolution est dans la norme de ce qui se faisait à l'époque de sa sortie, et paraît bien faible aujourd'hui... mais cela permettait quand même de tirer des photos correctes au format 10 x 15 cm. De nos jours, on dispose de résolutions ébouriffantes sur nos téléphones (enfin, pas moi...), mais on ne fait plus tirer de photos !





Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced