BREAKING NEWSMonture [minolta] par Jean-Pierre Fantone | Sur quel appareil? par Arnaud SAUDAX | Champignons et contamination par ROCHEVALIER Michel | Demain c'est cormeilles par Joël M-B | Quatrième td 2019 par Jose PP | Presentation par Jacques Bratieres | Signaler les erreurs des page... par Eric Borel | Central-photo (1973) par Eric Borel |
Foto-Quelle Revueflex TL I favori envoyer imprimer
Photo(s) de RP et texte de RP. Propriété de RP
UK English version
Nouveau Promo

Chronologie de la marque Foto-Quelle Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication ou d'assemblage final : Allemagne (ex-RDA)
Fabriqué de (Circa) 1976 à 0.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 9667

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Foto-Quelle Revueflex TL I



Cet appareil est étroitement lié au CX-6 Porst annoncé dans son catalogue au milieu de 1973.

L'objectif Revuenon 1.8/50 mm permet la mise au point à partir de 33 cm ("macro") et présente les mêmes caractèristiques que les autres objectifs Pentacon de 1975-76. L'appareil était livré avec un sac en cuir rouge Foto-Quelle et deux objectifs supplémentaires Revuenon Special : 2,8/ 35 mm et 2,8/135 mm.

Les deux objectifs supplémentaires ont été fabriqués au Japon et ont été proposés en kit pour 169 DM dans le catalogue de Foto-Quelle 1975-1976. Neckerman proposait des objectifs très ressemblants, portant la marque "Cosina" pour 99DM au même moment.

L'appareil est un semi-automatique. L'exposition correcte est déterminée avec une aiguille dans le viseur en faisant varier soit l'ouverture, soit la vitesse d'obturation. La compensation d'exposition est également simple. Il est équipé d'un retardateur, ce qui n'était pas toujours le cas avec les appareils photo Pentacon. L'obturateur a une vitesse maximale de 1/1000ème de seconde et se synchronise avec un flash électronique au 1/125ème ou avec un flash magnésique au 1/30ème. L'appareil photo dispose également d'un test de la profondeur de champ et de la mise au point par stigmomètre et microprismes.

La raison de la taille et de la hauteur exagérées du boîtier du prisme n’est pas évidente au premier abord, mais il enferme le sabot, qui jusqu’à présent était généralement mal placé à l’arrière du prisme.

L’objectif de 1,8/50 mm pèse 215 grammes, celui de 2,8/35 mm pèse 270 grammes et celui de 2,8/135 mm pèse 420 grammes. Lourd à transporter !





Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced