BREAKING NEWSBon anniversaire jean pierre ... par Jean-Pierre Fantone | [houghton] folding ensign 3&q... par Jose PP | Choix appareil pour reconstit... par Eric Borel | Premier td 2020 par Renaud LAEMMLI | Introduction par Eric Carlhan | Origine de ce butcher par Sylvain Halgand | Jumelle [carpentier] modifiée par Jacques Bratieres | Objectif [blitz] en bellieni ... par Jose PP |
Chinon Handyzoom 5001 favori envoyer Print
Photos by EC text by EC. From the collection of Eric Carlhan
France Version française

Chronology of the Chinon brand  New window

Manufactured in Japon from 1988 until (After) 1992.
Index of rarity in France : Infrequent (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 2352

See the complete technical specifications New window
Chinon Handyzoom 5001

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Le Chinon Handyzoom fut, lors de sa présentation à la Photokina de 1988,  le premier appareil à proposer une fonction de cadrage automatique. Le système autofocus, en fonction de la distance du sujet de la photo qu'il mesure, choisit la focale qui lui semble la plus adéquate. Bien évidemment, cela ne fonctionne pas avec un paysage, c'est une fonction destinée à la photographie de personnes, ce qui constitue la majorité des photos produites par le plus grand nombre.

Pour expliquer le principe de manière la plus simple possible, disons qu'il y a trois zones autofocus et que chacune détecte la position et la distance d'un objet. Un calculateur en déduit quel est l'objet principal de la photo et sa position et donne des instructions au zoom afin qu'il se positionne automatiquement sur la focale la plus adéquate.

Ce n'est pas cette nouveauté technique qui a incité EC à en faire l'achat :

"Critère inédit pour l’achat de ce compact : je l’ai pris parce qu’il était … moche. Les compacts des années 90 n’ont pas tous été des triomphes du design mais alors là …

Sans vouloir médire, en plus d’être « spécial » esthétiquement je le trouve très peu pratique d'un point de vue ergonomie. Je crois qu’il n’y a pas une commande qui tombe naturellement sous le doigt et rien que pour mettre le viseur en face de l’œil, il faut déjà se contorsionner.

C’est peut être à cause à toutes ces « qualités » qu’on en voit aussi peu …"

Cet appareil ne sera disponible,dans sa version définitive sur le marché français, qu'au printemps 1989.