BREAKING NEWSAntiquités brocante de chatou par Jacques Bratieres | [alibert] chambre 13x18, obje... par Bernard Muraccioli | On n'a rien inventé par fabien d | Magasin [gaumont] bloc note par Jean-Pierre S | [herbert george] provenance m... par Eric Borel | Divers catalogues par Eric Borel | Présentation franck-camu par Jacques Bratieres | Clic clac par Jacques Bratieres |
Conley Junior
France Version française
Photos by FLAND text by FLAND. From the collection of FLAND. Last update 2020-05-25 par Sylvain Halgand.

Manufactured or assembled in USA from 1913 to 1922.
Index of rarity in France: Rare (among non-specialized garage sales)
Inventory number: 8920

See the complete technical specifications
Chronology of cameras Conley 
However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

The Conley camera company, créée en 1899, a commencé à produire des appareils photographiques au tout début du XX° siècle et les a vendus non seulement sous sa marque mais aussi (et surtout) pour le compte de Sears, Roebuck & Co, firme avec laquelle elle était en contrat et qui l’a rachetée en 1910. Cette dernière était la principale entreprise de vente d’appareils par correspondance de l’époque mais, au départ, ne fabriquait pas directement. Après le rachat, Conley, maintenue sous ce nom, devint la branche production photographique de Sears jusqu’en 1927. Les productions de Conley étaient, avant le rachat, vendues par Sears sous la marque Seroco qui compte de jolies chambres en acajou. Selon Olivander Sevenels historien de la marque, Conley aurait produit, avant 1910, 28.000 appareils par an et de nombreux accessoires (chassis, obturateurs...) continuant ensuite avec des volumes importants. Le gros de la production, porté par la puissance commerciale de Sears : box, petites chambres et foldings, à prix contenus, visait une clientèle large, mais demeurait de bonne qualité.

Le Conley junior de 1913 est le premier appareil à pellicule de l’entreprise. Ce folding à coins carrés a par la suite été livré avec un boitier arrondi aux extrémités.

L’appareil est basique, recouvert d’une cuirette bon marché qui a mal résisté au temps, le dos est à charnières et s’ouvre par deux boutons latéraux cachés sous le revêtement, la poignée est absente. Mais l’intérieur est séduisant, avec un soufflet rouge en cuir ; en outre, la platine et un viseur clair avec capuchon ont été correctement nickelés.

L’obturateur est un Wollensak TIB, modèle simple qui peut être déclenché au doigt et à la poire et que l’on trouve dans le catalogue Wollensak de 1912. Il comporte les deux poses et une vitesse instantanée et il y a un diaphragme à iris numéroté de 16 à 128 devant le ménisque. La distance de prise de vue peut être réglée de 6 à 100 pieds grâce à une petite échelle en laiton noirci fixée sur l'abattant. Un petit pied sur le côté de l’abattant et deux écrous de pied au pas Kodak complètent l’équipement.

Conley Junior