BREAKING NEWS[hanau] pocket focal par Jose PP | Présentation par Frédéric SEC | Présentation par Frédéric SEC | [boumsell] - azur par didier rob | Pieds et radar de la préhist... par Dominique | [mattioli] logo mystère par Jose PP | [mattioli] : obturateur à r... par Laurette Lo Presti | Signaler les erreurs des page... par Jacques Bratieres |
Japy Le Pascal
English version English version
Propriété de Arnaud Saudax. Photo(s) de AS et texte de AS et EC. Dernière modification le 2014-09-18 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en France de 1900 à (Postérieur à) 1903.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 11060

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Japy 

Le Pascal, (N° 15750) est un box motorisé permettant douze vues en rafale (format 40 x 55).
François (Francisque, Francis...) Pascal avait été répétiteur à la Martinière à Lyon, où il a probablement connu Auguste et Louis Lumière, mais aussi les frères Antonin et Léon Boulade, qui reprendront la "Manufacture d’appareils photographiques et d’appareils de précision" de leur père à Lyon.

Le 7 décembre 1897, il prend un brevet pour une jumelle automatique à pellicule qui ne verra jamais le jour. Le box sera breveté le 6 mars 1899 par Pascal et Izerable qui le feront construire par la société Japy, fabricant d’horlogerie et de machines à écrire.

La pellicule est une exclusivité de Victor Planchon, un autre ami des frères Lumière.

Celle-ci comporte à son extrémité une amorce en papier noir pourvue d’un oeillet métallique. Au chargement, cet oeillet se fixe à un crochet sur un gros axe en bois. On remonte le mécanisme en enroulant la totalité de la pellicule sur le tambour. A chaque déclenchement, l’obturateur s’ouvre (2 vitesses et la pose), la pellicule se rembobine et le compteur avance automatiquement. On peut prendre trois à quatre vues par seconde si l’on veut... La pellicule étant sous tension, la planéïté est excellente. Une fois replié, le viseur bloque le déclencheur.

Francis Pascal a également pris un brevet Allemand pour son appareil protégeant, entre autre, l’armement de l’obturateur en même temps que l’avancement du film. Ce brevet DRP à une certaine importance puisque c’est l’un de ceux qui seront opposés à Oscar Barnack quand il voudra breveter son UR. (cité dans les articles sur Leica et le Pascal du « Prestige de la photographie »)
Francis Pascal proposait également de profiter de la vitesse de l’appareil pour faire de la simili stéréo en prenant 2 photos successives en changeant juste de pied d’appui pour décaler la position de l’appareil.  (Guy Borgé, auteur de l’article de PDP a retrouvé des tirages stéréo de Pascal)

Japy Le Pascal



Japy Le Pascal
Pascal avec son étui spécial et sa bobine de film. Le dessus de l’étui cuir est très décoré : Initiales H G, (probablement le maroquinier) ; LE PASCAL Bté S.G.D.G. ; JAPY Fres & Cie Cteurs ; PELLICULES FRses V. PLANCHON ; EMULTION LUMIERE.
Japy Le Pascal
Vue du mécanisme et de l’objectif.
Japy Le Pascal



Objets de même marque en vente sur Ebay France (Appareil photo Japy) (Remis à jour toutes les 3 heures)