BREAKING NEWSTopcon par Frédéric CARON | Bievres 2023 apéro du samedi... par Cédric KB | Trouvailles bievres 2023 par Cédric KB | Longévité des supports num... par Cédric KB | Presentation d un nouveau membre par Michel Perie | Cyanotype : tirages contacts ... par Jean-Claude.B | Texte sur cyanotype par Laurent Th | [darlot] par Stéphane Bouchet |
Regula IIId
English version English version
Photo(s) de EC et texte de EC. Propriété de Eric Carlhan. Dernière modification le 2021-11-17 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en Allemagne de 1956 à (Postérieur à) 1956.
Rareté en France : Peu courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 2959

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Regula 

La marque Regula a été présente sur le marché du début des années 50 au tout début des années 80. La société s'appelait King AG (Regula-Werk King AG), propriété de la famille éponyme. Le logo en forme de K surmonté d'une couronne est celui de l'entreprise.
Les modèles furent nombreux et souvent fabriqués en grand nombre. On retrouve également de nombreux modèles sous des marques de distributeur. La plupart des modèles sont assez simples, cette tendance s'affirmant de plus en plus au fur et à mesure de la chronologie des appareils. Cela explique que s'il est facile de trouver des Regula, il est difficile d'en trouver l'exhaustivité.

Les premiers modèles sont entièrement métalliques. Sans fioritures, ils sont très bien fabriqués. Ils portent comme nom un simple I, suivi d'une ou de deux lettres. Il est difficile de classer avec rigueur ces modèles. Le nom exact du modèle se cache parfois au dos de l'appareil.
Ils peuvent avoir ou pas un posemètre intégré (à extinction). Les objectifs sont des Steinheil Cassar de 40 ou 45 mm, ouvrant à f/2,8 ou f/3,5. L'obturateur peut être un Pronto, un Prontor-S ou un Prontor-SVS.

En parallèle à ces appareils simples, King fabriqua une gamme d'appareils plus élaborés, ayant un objectif vissant, une cellule intégrée et sur certains modèles, un télémètre. Ce sont les Regula III, Regula Cita et Regula Citalux.

Au cours des années 60 et 70, les appareils Regula se vendent en grand nombre grâce à leur prix. C'est le succès des séries dont le nom commence par Sprint. La qualité est nettement en baisse, les matériaux sont médiocres. King suit l'évolution technique en sortant des modèles pour les cartouches 126 et 110. King fait même une brève incursion sur le marché des appareils reflex mono-objectif, sans succès.

Les derniers modèles Regula sont en vente vers 1982, vraisemblablement issus d'une fabrication sous-traitée à l'étranger. L'entreprise est déclarée en faillite peu de temps après.

__________

C'est un appareil représentatif du savoir-faire allemand des années 50/60. C'est bien construit, précis, solide, mais lourd. Et cela fonctionne toujours 60 ans plus tard.

On trouve donc sur cet appareil : un télémètre couplé , une cellule au sélénium avec son petit volet à ouvrir pour les basses lumières, un système d'exposition par EV (Exposures Values) un objectif interchangeable à baïonnette.

Pour l'utiliser,  Il faut régler la sensibilité sur la cellule grâce à la petit molette sur le capot. Ensuite, il faut  regarder attentivement (ne pas être pressé : c'est du sélénium) en face de quelle EV se trouve l'aiguille de la cellule (attention à bien suivre les séparations entre noir et blanc) puis à reporter ce chiffre sur la bague des EV (Il faut appuyer sur un petit bouton cranté pour désolidariser la bague des vitesses/EV de celle de l'ouverture. Une fois que c'est fait la rotation d'une bague entraînera l'autre en conservant un couple vitesse ouverture constant et vous n'aurez qu'à faire votre choix.

Regula IIId





Objets de même marque en vente sur Ebay France (Appareil photo Regula) (Remis à jour toutes les 3 heures)








La Maison de la Photographie