BREAKING NEWSPrésentation benjamin_f par Benjamin_F | Millfred manufacturing compan... par Christophe Rd | Nouvelle page [suter] détect... par Christophe Rd | [merkel] metharis (bis) par Sylvain Halgand | Présentation alexandre par Frédéric SEC | Le nu stéréoscopique : les ... par Sylvain Halgand | Obturateur type thornton pica... par Patrick FOURNERET | Notice en pdf par Manuel M |
Canon Sure Shot del Sol
France Version française
Photos by PF text by PF. From the collection of PF. Last update 2017-11-30 par Michel Rochevalier.

Manufactured or assembled in Japan from 1995 to 1995.
Index of rarity in France: Rare (among non-specialized garage sales)
Inventory number: 7055

See the complete technical specifications
Chronology of cameras Canon 
However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Ce appareil est appelé Autoboy SE au Japon, Prima Sol pour l'Europe, l'Asie et l'Océanie, Sure Shot del Sol pour les Amériques. Les trois versions possèdent évidemment les mêmes caractéristiques.

Sur le marché américain le premier compact Sure Shot a fait son apparition en 1979, inaugurant une longue série d'au moins 50 appareils différents (recensés sur le Global Canon Museum) dont le dernier, le Sure Shot 90u II Date, sera commercialisé en 2005.

La mise sous tension de l'appareil se fait par l'ouverture (et la fermeture) du panneau solaire. Le mode de prise de vue est entièrement automatique. Le déclencheur est à deux positions : intermédiaire, une diode verte indique que l'autofocus est prêt et mémorise la mise au point (lorsqu'elle clignote, risque de bougé) ; une nouvelle pression déclenche. En cas de lumière insuffisante pour la plage de l'automatisme, la diode anti yeux rouges clignote.

Un embout plastique fixé à la dragonne permet de rembobiner prématurément le film en le plaçant dans le trou ad hoc présent sur la semelle.

Lorsque l'appareil est exposé en plein soleil pour recharger l'accumulateur, le panneau solaire s'ouvre automatiquement d'environ 15° afin d'éviter une surchauffe de l'appareil.

Les temps de charge sont longs : il faut 3 à 8 heures à l'extérieur pour une charge permettant l'utilisation d'un film de 36 poses et 180 heures à l'intérieur, soit une bonne semaine... En plein soleil il est recommandé de recharger l'accu sans film à l'intérieur.

Sur la semelle il y a un micro interrupteur. S'il a été manipulé par erreur, l'accumulateur ne peut être rechargé. La partie creuse doit se trouver côté vis. Dans le cas contraire on peut le faire glisser avec la pointe d'un trombonne.

Il est possible de remplacer la batterie rechargeable au lithium Li-Ion US14500 : côté dragonne, panneau ouvert à 15°, il suffit de dévisser les deux petites vis noires qui se trouvent sur le capot à charnières. Les pôles de la batterie sont à languette ; le plus délicat consiste à retirer le "scotch" sans abîmer la languette du pôle négatif.

Plus de 20 ans après sa mise en service, la batterie au lithium accepte toujours d'être rechargée. Appareil original s'il en est (le seul offrant cette technologie à notre connaissance), on peut regretter qu'il ne soit pas étanche, ce qui en aurait fait un parfait baroudeur écologique et durable.

Depuis quelques années les chargeurs solaires pour téléphones et autres tablettes ont fait leur apparition sur le marché.

Canon Sure Shot del Sol